De l'autre cote

Ecrit par
rina23

J'avais sentie cette immense douleur dans mon ventre et puis d'un seul coup plis rien ; tout est devenu blanc, un blanc qui n'était pas du tout aveuglant, et maintenant je me retrouve dans une salle avec des chaises en bois , sans fenêtre et une porte en verre dont j'ai essayé vainement d'ouvrir.
Je suis toujours planté devant cette foutue porte quand , derrière moi , une voix de jeune fille dit :

- Salut , saurait tu ou nous sommes s'il te plait ?

***

Le jeune homme , qui était planté devant l'unique porte de cette salle , se raidit en entendant ma voix. Ils s'est retourné a la fois avec mefiance et a la fois surpris de voir quelqu'un.
Je répétais donc ma question , avec un peu plus d'entrain :

- Saurait-tu ou nous sommes ?

- Nan ... Nan j'étais chez moi , j'ai sentis une immense douleur dans le ventre et je me suis retrouve dans cette maudite salle. Et toi comment est-tu arrivée ici ? Et comment es-tu entrée ? Me demanda-t-il a toute vitesse

- c'est a dire que j'en sais trop rien... J'étais dans le vide , j'ai sentis un moment que j'ai touchée de l'eau et d'un coup j'ai atterrit ici. Mais pourquoi tu n'ouvre pas cette porte ?

-J'ai bien essayer de toutes les manières possible , mais impossible de l'ouvrir.

-Je vois ... Au fait je m'appelle Angelina Palucci.

- Leo Luppo. Pourquoi était tu dans le vide ?

- Elle s'est suicide t'as pas encore compris ? Répondirent deux voix identique a sa place.

***

- Comment êtes-vous arrivée ici toutes les deux ?

- Car nous sommes mortes comme vous deux. T'as pas de cervelle ou quoi ?!?

- Comment vous êtes mortes ? Demanda la fille jeune fille qui s'est suicidée.

- On s'est fait renverser ! Et toi Leo ?

- Eu... On m'as assassiné... Depuis combien de temps étes vous la toute les deux ?

- Depuis au moins 2 minutes. Mais alors pourquoi... ?

La porte s'ouvrir d'un seul coup et Leo fit un bond pour l'eviter. Une jeune femme bizarre entra dans la salle.
chapitre 2

la jeune femme qui entra , avait de long cheveux rouges et une tenue assez.... Spéciale noire et rouge.

- bonjour Angelina , leo , Mérida et christalle.

~les deux jumelles s'appelle donc Mérida et christalle~ me dis-je.

- Comment connaissez vous notre prénom madame ? Demanda Angelina.

- je les connais simplement. Vous allez bientôt comprendre pourquoi.
Oh ! Je ne me suis pas présentée. Je m'appelle Kassy mas vous pouvez m'appeler kass

- C'est trop jolies comme prénom !!!dirent les Mérida et christalle.

- Merci les filles vous êtes trop choue !!!

- Mais vous êtes mortes vous aussi ? Demandais-je .

- Pas exactement. Je vais tous vous expliquer mais avant allons trouvé un endroit confortable pour pouvoir parler tranquillement.

- Parce qu'on peut sortir d'ici !!! M'ecriais je .

- évidemment ! Me repondit kassy hilare. Tant que votre cornaqueuse ou votre cornaqueur n'est pas venu vous chercher. Maintenant suivez moi avant que la porte ne se referme et comment prochains arrivent.

- Mais pouvons nous savoir ou nous allons ? Dit Angelina.

- Dans un petit endroit simpas que vous allez certainement adore. Mais maintenant sortez si vous voulez comprendre le pourquoi du comment de tout cela.

Sur ces mots , Kass sortit de la piece.

Je jettis un coup d'oeil a Angelina qui semblait avoir confiance en Kassy.
présumant que je n'avais pas trop le choix je les suivis sans un mot
Kass nous servi un jus d'orange et s'assied en fasse de nous.
Elle pris une gorgé et dit :

- Vous savez déjà que je suis votre cornaqueuse. Je resterais avec vous quoi qu'il arrive. Vous avez des questions ?

- Oui , dis- je . même si nous sommes mort nous devons nous alimenter ?

- Oui les morts qui arrivent ici doivent se nourrir , non pour survivre vus que vous êtes déjà mort , mais pour garder de l'énergie.

- Et ou sommes nous ? Demanda Leo

- Sur la plage de Koha. Pour y aller ou pour changer d'endroit , vous devez apprendre a le faire.

- Apprendre ? Dirent les jumelles.

- Oui . D'ailleurs vous commencez l'entrainement dans 5 minutes. Pas besoin préparations particulières .

- quel genre d'entraînement ? Et qui seras l'entraineur ? Demandais-je.

- Vous verrez bien. Nous dit-elle avec un petit sourire .
En cliquant sur le bouton accepter, vous autorisez l'utilisation de cookies ou technologies similaires y compris celles de tiers sur notre site internet. Les cookies sont indispensables au bon fonctionnement du site et permettent de vous offrir des contenus personnalisés, d'analyser l’audience du site et de partager vos publications.
Paramétrer les cookies