Pleine Lune : Les trois élus

Ecrit par
edolrehtom

Pleine Lune

Le retour des sauveurs

Les trois élus










4 clans :


Été : les chats vivent dans la pleines


Printemps : les chats vivent dans la forêt


Automne : les chats vivent au bord de la rivière


Hiver : les chats vivent dans les étoiles






DESCRIPTION DES CLANS

Le clan de l'Hiver

Le clan de l'Eté

Le clan de l'Automne

Le clan du Printemps

vie dans la forêt, ils sont souvent très imposant, les chats montent aux arbres et leur camp est entouré d'immenses arbres, ils sont fort au combat. Un chemin séparent le territoire du clan du Printemps du clan de l'Eté.

Au milieux des trois clans, il y a le grand rocher, c'est la où se retrouve les chefs, les lieutenants, les guérisseurs, les anciens, certains guerriers et quelques aideurs à toute les pleines lunes; les réunions lunaires.
Clan de l’Eté

Chef :
- Comète d’Eté (femelle au pelage noir avec une tache blanche en forme d’étoile sur le front et des yeux verts)

Lieutenant :
- Mousse (chat au pelage roux tacheté de gris et aux yeux jaunes)

Guérisseur :
-Jolie Saule (magnifique chatte grise aux yeux bleus)

Guerriers:
(Mâles et femelles aptes à chasser et combattre)

-Brouillard sombre (chat au pelage gris rayé de blanc et aux yeux vert sombre père de Minuscule Soleil)
Aideur : Petite Châtaigne

-Source d’or (femelle noire et marron aux yeux jaunes)
Aideur : Petite Flamme

-Tempête de pluie (chat au pelage gris perle et aux yeux bleus)

-Souffle des montagnes (chat roux et noir aux yeux verts)
Aideur : Petit Papillon

Aideurs :
(Agé d’au moins 7 lunes, ils aident le clan et s’entraînent pour devenir des guerriers)

-Petite Flamme (petite chatte rousse à patte blanche et aux yeux verts)

(Âgé d’au moins quatre lunes, ils restent avec leurs mère qui leurs enseignes le code des clans et certaines attaques)
- Minuscule Ecorce (chatte marron avec un museau noir et des yeux verts)

- Minuscule Eclaire (chat noir avec une tache blanche en forme d’éclaire et un oeil bleu clair et un autre bleu foncé)

Mères :
(Femelles en gestations ou en train d’allaiter)

-Ronce des pleines (Petite chatte blanche et rousse aux yeux ambrés mère de Petite Flamme, Petite Châtaigne et Minuscule Aube qui a deux mois)

-Perle noire (Grande chatte noire aux yeux dorée avec un accent étrange mère de Petit Papillon, Minuscule Ecorce et Minuscule Eclaire qui ont 4 mois)

-Chêne du bois (Chatte blanche, rousse et noir aux yeux dorés qui attend des petits)

-Minuscule Cerise (petite chatte grise claire aux yeux bleus argentés elle a deux mois et demie)

-Minuscule Soleil (chatte blanche aux taches rousses devenue aveugle en regardant le soleil, a des yeux verts et est la sœur de Minuscule Fruit du clan de l’Automne elles ont 3 mois)

Anciens :
(Guerriers et mères âgés)

-Gentille Framboise (La doyenne du clan, elle à une patte tordue avec un pelage doré et des yeux bleus)

-Gentil Pin (petit chat blanc avec le bout de la queue noire et des yeux jaunes)

Clan du Printemps

Chef :
- Tonnerre de Printemps (Grand chat noir aux yeux jaunes)

Lieutenant :
-Lumière (Chatte marron avec des taches blanches et des yeux verts)

Guérisseur :
-Joli Sève (Chat blanc avec des pattes noires et le bout de la queue rousse et des yeux ambré)
Aideur : Petit Oiseau

Guerriers :
-Ecume Bleue (Immense chat blanc à qui il manque un œil, son unique œil est bleu)
Aideur : Petit Saphir

-Pomme de l’arbre (grande chatte blanche et noire avec des yeux bleus)
Aideur : Petite Planète

Mère et petit :
-Fleure des champs (petite chatte blanche avec des taches rousses et des yeux verts
- Minuscule Tournesol (petit chat roux aux yeux jaunes, trouvé sur le territoire du clan du Printemps à sa naissance)

Ancien :
-Gentil Océan (chat blanc et roux aux yeux ambrés)
Clan de l’Automne

Chef :
- Rivière d’Automne (chatte grise foncée avec des taches blanches et des yeux ocre)

Lieutenant :
- Cristal (chat blanc avec des rayures grises et des yeux bleus)

Guérisseur :
-Joli Arc-en-ciel (chat blanc, noir, marron et gris aux yeux vert)

Guerriers :
-Rose blanche (chatte blanche tachetée de roux aux yeux verts)
Aideur : Petit Orage
-Torrent de la falaise (chat noir tacheté marron à l’arrière train et aux yeux jaunes)
Aideur : Petite Feuille

Mère et petit :
-Rosée de l’aube (chatte au pelage gris et des taches gris foncé aux yeux verts et attend des chattons)

Ancien :
-Gentil Plume (chat blanc avec la queue grise et des yeux bleus)


Divers :
- Garde Jordan (chat robuste au pelage fauve et aux yeux vert, il garde l’entrée du Chemin de la forêt.)
-Lutin (vieux chien noir)
Il y a quelque lune*…
Prologue
Prophétie

Deux chats discutaient dans une clairière entourée d’un petit ruisseau et des arbres qui pour l’instant caché la lune et au centre un grand rocher sur le qu’elle était gravé quatre signes dont trois formait un triangles et l’autre au centre de la forme, chaque gravure représente un clan : à droite une feuille pour le clan de l’Automne, une cerise pour le clan de l’Eté à gauche et un tournesol pour le clan du Printemps devant et au centre du triangle un croissant de lune pour le clan de l’Hiver, le rocher s’appelle Le rocher des saisons, le rocher était coupé par quatre ruisseau, le premier allé vers le clan du Printemps, le second vers le clan de l’Automne, le troisième vers le clan de Eté et le dernier allé vers le lac.
Dans l’herbe un grand chat noir aux yeux jaunes et une chatte grise foncée à taches blanches et aux yeux ocre se disputaient. Le chat noir s’énerva et finit par rompre le silence qui s’était installé depuis quelques secondes:
« Je te le répète Rivière d’Automne elle ne viendra pas, tout comme hier et avant-hier et aussi avant avant-hier et avant…
-Tu m’énerves Tonnerre de Printemps! Elle peut très bien avoir des problèmes dans son clan, je pensais que tu commençais à la connaître, elle ne laisserait jamais un de ses camarades en difficulté même pour ce rendez-vous si important, mais elle peut aussi avoir peur que tu l’attaques pendant la réunion, surtout depuis que tu les as affronté à la lune fantôme**, tu es bête de l’avoir fait ! »
_________
*une lune = 1 mois
** la lune noire
La chatte essayait de ne pas faire voir
que ceci l’énervait aussi que le chef du clan de
l’Eté ne soit jamais là à leurs rendez-vous.
« Je n’avais pas encore reçu le message pour
nous demander de nous rendre tous les trois ici au rocher des saisons et je connais Lune d’Eté depuis plus longtemps que toi. Se défendit-il.
-Es tu sûr que Lune d’Eté a reçu le message du clan de l’Hiver? Demanda Rivière d’Automne.
C’est à ce moment-là que choisit une chatte pour arriver. Elle avait un pelage noir avec une tache blanche en forme d’étoile sur le front et des yeux verts. Mais de là où se trouvaient les deux autres chefs on ne voyait pas sa fourrure.
- Lune d’Eté, tu es venu! Soupira Rivière d’Automne. Il eu un long silence, mais l’intruse le coupa.
-Non, je ne suis pas Lune d’Eté, dit la femelle en s’avancent à la lumière de la lune.
-Mais qui est tu alors ! S’exclama Tonnerre de Printemps. Attend-tu ne serais pas… Rivière d’Automne le coupa pour finir la phrase de son voisin.

-Comète, tu es Comète mais que fais-tu là où est Lune d’Eté? Pourquoi elle n’est pas venue aux autres rendez-vous ?.... Rivière d’Automne ne pouvait s’arrêter de poser des questions mais l’autre chatte l’arrêta.
-Je ne peux pas répondre à tes questions si tu ne t’arrêtes pas, cria-t-elle, le silence fut complet, pour répondre à tes questions Rivière d’Automne, Lune d’Eté ne pouvait venir car elle a attrapé une maladie inconnue depuis la bataille, elle ne pouvait plus se déplacer ni même parler tellement elle était fatiguée et elle est morte cette après-midi j’ai pensé que je pourrais lui faire un dernier adieu avant de venir au rendez-vous. Les deux chefs eurent des hoquets de stupeur. Un moment passa puis quand la lune éclaira complètement la clairière Tonnerre de Printemps parla :
- Lune d’Eté est morte, nous honorons son courage et la manière dont elle a servi son clan. Mais, j’ai une question, comment savais-tu qu’il fallait qu’elle viennent ici se soir puisque tu as dit quelle était trop fatigué pour parler ? » Il parla avec assurance il ne voulait pas montrer sa tristesse, surtout en compagnies des chefs des autres clans.
Mais Comète parla comme si on la faisait répéter pour la dixième fois, ce qui énerva beaucoup Rivière d’Automne:
« Je le savais car pendant sa maladie elle semblait souvent troublé, hier je lui ai demandé ce qui n’allait pas, elle ne pouvait pas me répondre mais heureusement Jolie Saule, notre guérisseuse, avait reçu un message du clans de l’Hiver et ma dit que Lune d’Eté devait normalement venir vous retrouver il y a cinq jours près du Rocher Des Saisons et que c’était important, alors je suis venu voir si vous étiez là se soir, toute nos patrouille on sentit votre odeur, Expliqua Comète, Bon, pourquoi devions-nous nous réunir tous les trois ici ? Les chefs étaient muets. Mais, Rivière d’Automne rétorqua quelque chose que habituellement elle n’aurait jamais dit :
-Tu n’as aucune raison de le savoir, c’est Lune d’Eté qui devait venir ici, pas toi ! Elle pleurait tellement elle était triste, elle se demandais pourquoi le clans de l’Hiver ne l’avait pas prévenu. Toute les deux étaient amies depuis tellement longtemps… Elle repensa à ce que Lune d’Eté lui avait dit le jour où elle était devenue guerrière du clan de l’Eté. La voix de Tonnerre de Printemps coupa ses pensé.
-Calme toi Rivière d’Automne, nous savons tous que vous étiez amie toute les deux. Pour une fois le ton du chef du Printemps était calme, presque sympathique.
-Je suis vraiment désolé de m’être emporté. S’excusa Rivière d’Automne.
- Tonnerre de Printemps, pourquoi voulais-tu que l’on vienne ici ? S’inquiéta Comète.
- Je ne sais pas, le clan de l’Hiver ne me l’a pas dit. Répondit Tonnerre de Printemps. »
Dès qu’il eu fini sa phrase, sur le grand rocher apparurent trois chat, leurs pelages était parsemé de flocons de neiges, Comète les regarda attentivement : elle reconnu les anciens chef de clan : Rayon de Printemps le chef du clan du Printemps, Pomme d’Automne la chef du clan de l’Automne et Lune d’Eté.
Cela le surprit, que Lune d’Eté soit déjà parmi le clan de l’Hiver. Les trois chats leurs fient signe de monter sur le rocher, ils obéirent immédiatement, Comète à l’arrière, il n’avait pas l’habitude de voir des chats du clan de l’Hiver, cela l’impressionnait de voir ses ancêtres. Le temps qu’ils arrivent en haut du grand caillou les chats du clan de l’Hiver c’étaient mit en triangle, les trois morts se trouvait devant le symbole qui représentait leurs anciens clan. Les autres firent de même, Tonnerre de Printemps avait peur de regarder son ancien chef Rayon de Printemps, il se rappelai quand il avait vu le sang de son chef qui envahissait la rivière, cette dernière servait de limite pour le clan du Printemps et celui de l’Automne. Ce jour là, au fond de l’eau on voyait un chat qui saignait abondamment et un autre qui l’empêchait de remonter à la surface.
Celle qui l’avait tué s’appelait Tige du sable brûlant, elle nageait très bien et pouvait retenir sa respiration longtemps mais on l’avait retrouvé égorgé quelque temps plus tard. Tonnerre de Printemps s’en voulait de ne pas avoir aidé son ancien chef, mais il était complètement paralysé par la peur à se moment là. Heureusement Rayon de Printemps semblait ne plus lui en vouloir. Après quelques minutes, Lune d’Eté commença à parler :
« Nous vous remercions d’être venus se soir. Nous avons quelque chose d’important à vous dire. Rayon de Printemps s’approcha de Tonnerre de Printemps et commença à parler à voix basse :
- Le tournesol est notre symbole, il nous a déjà sauvé plusieurs fois, et il va recommencer. Quand tu auras trouvé se tournesol, ne le perd pas, sinon la fin du clan du printemps sera sûr. Tonnerre de Printemps était effrayé, il n’avait pas tout compris à la prophétie mais il était sûr d’une chose : qu’il devait absolument trouvé se « tournesol ». Puis se fut au tour de Comète, Lune d’Eté se pencha en avant et elle aussi chuchota :
- Le symbole du clan, est la cerise, n’oublie pas que certains chats sont plus forts et plus intelligents que l’on pense, ils peuvent nous surprendre.»
« Tu dois trouver cette cerise et la garder avec toi par tous les moyens possible, mais pour y arriver il faut que tu deviennes chef de clan.
Comète le savait bien qu’il devait devenir chef pour se faire respecté mais il ne comprenait rien à cette prophétie, pourquoi il devait trouver une cerise ?
Rivière d’Automne salua son chef et s’allongea, Pomme d’Automne fit de même, mais contrairement aux autres il ne parla pas. Rivière d’Automne avait un don, elle savait lire dans les yeux, personne le savait, même son propre clan l'ignorée sauf Pomme d’Automne qui avait remplacé le père de Rivière d’Automne quand celui-ci était mort. Petite Rivière lui avait demandé de le lui apprendre ce langage, avant c’est ce qui faisait la force de leur clan personne ne savait comment il se comprenait alors qu’il ne parlait pas. Voilà se que les yeux de Grande Pomme disait:
Notre symbole est la feuille, c’est notre ami il est très utile au clan, c’est le plus âgé des trois mais il doit comprendre que l’on peut être ami avec les chats d’autre clans, ne le perd pas des yeux, il est imprévisible. Rivière d’Automne pensait avoir comprit le message, de qui parlait la prophétie, qui sauverait son clan de la mort… Après avoir salué, les anciens chefs disparurent lentement dans un tourbillon de neiges.
« Il faut trouver nos élus ? Bredouilla Comète.
- Nous n’avons pas le droit de parler de ce qui viens de ce passer, pour l'instant. Répondu Rivière d’Automne.
-Il est temps de partir, que le clan de l'Hiver nous protègent. » Déclara Tonnerre de Printemps. Chacun partit dans la direction de son clan en se posant la même question : que va-t-il se passait si nous ne trouvons pas les trois élus ?

CHAPITRE 2

Souvenir



« Se sataner chat ne veut pas sortir, cria un homme, viens m’aider chérie !
-Adrien débrouille-toi tout seul de Carmen, moi je fais les bagages, lui répondit l’autre.
-Mais bon sang cela ne te prendra qu’une seconde Marie- Camille, pria Adrien.
-Prends la par la nuque ça sera plus facile, maintenant, laisse-moi finir les bagages » lui dit sèchement Marie Camille. Adrien prit le chaton par le cou et le jeta dehors, il referma vite la porte pour éviter que le chat ne rentre.

°°°

Carmen s’écrasa elle ne sut pourquoi mais elle se rappela qu’il y avait quelque temps un rat l’avait mordu, la morsure s’était infectée depuis elle avait presque guéri mais la plaie s’était sûrement rouverte car la douleur fit arrêter ses pensé en plus de ça elle était trempé jusqu’aux os et ceci lui fit repenser au nom que lui donner Adrien et Marie Camille
« Carmen » elle détestait cet horrible prénom, enfin si on pouvait appeler ça un prénom surtout pour un chat. Elle se leva péniblement, fit quelque pas puis s’écroula sur le sol en sentant un élancement dans son épaule. Malgré la douleur qui lui tordait le ventre, elle finit par s’endormir.

°°°

Carmen se réveilla encore à moitié endormi, elle regarda son épaule elle eut un hoquet de stupeur ce n’était pas beau à voir, la morsure s’était rouverte et elle s’était réinfecté. Elle se rendormi, trop épuisé pour faire quoi que se soit pour se soigner.
°°°

Dans ses rêves elle se rappela de toutes les personnes qui l’avaient recueilli, puis abandonné. Elle pleura quand elle pensa que, elle, la petite chatte que tout le monde trouver mignonne et magnifique avait tellement faim, qu’elle allait devoir miaulé sur les piétons qui se promenaient sur le trottoir pour qu’ils lui donnent à mangé, elle ne se souvenais plus de quand dater son dernier repas, cette famille était la quatrième qui l’abandonnée en un mois, elle ne connaissait pas les raisons pour laquelle ils la jetaient dehors ou qu’ils la laissaient toute seule , mais ce n’était pas le vrai problème, le problème se serait de réussir à trouver de la nourriture. Elle avait deux mois et jamais elle n’avait appris à chasser, elle avait pensé à quitter la ville, mais ceci était sûrement trop dangereux, elle avait entendu des rumeurs disant que les machines colorés qui roulait très vite sur les gros chemin ne faisaient pas attention et que beaucoup de chats ce fesaient écraser. Elle chercha désespérément une solution pour pouvoir survivre, elle n’en trouva qu'une seule, c'était un endroit calme où elle pourrait faire se qu’elle veut sans être toujours sur ses gardes : la campagne.

°°°

Le lendemain elle se réveilla avec l’envie de chasser, elle essaya mais le ventre vide et sa blessure ralentissaient ses mouvements. Vers midi elle n’avait toujours pas réussit à attraper une souris, même une qui faisait un somme au soleil, elle avait eu tellement honte, surtout quand Carmen l’avait effrayé en éternuant, heureusement aucun chat ne l’avait vue. Elle continua sa chasse jusqu’au soir qui fut meilleur que le matin, elle avait attrapé trois souris. Le soir elle mangea une des souris qu’elle avait attrapés, elle était tellement épuisée qu’elle tomba de fatigue dans une petite ruelle sombre.
°°°

Le lendemain elle se réveilla de bonne humeur, elle avala les deux souris restantes qu’elle avait attrapées la veille. Elle reparti tranquillement vers la route et trottina sur quelque mètre. Elle entendit des bruits de pas de course, elle se retourna et vit trois immenses chiens qui galopé en sa direction elle regretta immédiatement de ne pas avoir fait plus attention en sortant de la ruelle, la chatonne parti en courant, elle n’avait pas l’habitude de courir aussi vite et elle s’épuisa rapidement, elle ralentit mais s’enta la répugnante odeur des chiens. Heureusement elle vit une petite rue et s’y faufila. Les chiens passèrent sans la voir. Elle en profita pour s’allonger et se reposer quelques minutes, quand elle se releva elle eut une soudaine envie de courir, elle revint sur le trottoir mais regretta encore de ne pas avoir été plus vigilante, si elle voulait réussir à quitter la ville elle devrait faire plus attention, les chiens qui la poursuivaient tout à l’heure l’avaient vu et repartait à la chasse.
Carmen partie à vive allure, elle eut l’impression que des ailes lui avaient poussée sur le dos, elle allé tellement vite qu’elle n’aurait put dire comment était le paysage et où elle se trouvait, elle avait peur de regarder derrière elle pour vérifier s'ils étaient toujours là, elle tenta un coup d’œil, ils s’étaient arrêté sûrement épuisé car ils repartirent en sens inverse, elle ne comprit pas tout de suite pourquoi mais quand elle regarda devant elle, un homme immense bloquer le passage, heureusement les chiens s’étaient en allé. Elle fit demi tour et continua son chemin rapidement puis ralentit, pendant environs trente minutes elle ne fit plus attention à rien, elle avait l’impression que quelqu’un d’autre guidait ses pas. Derrière un bâtiment elle s’arrêta et s'assit. Elle n’avait plus envi de marcher ni même de faire quoi que se soit d’autre, elle s’ennuyait toute seule. Heureusement un magnifique spectacle s’offrait devant elle…

°°°
Des petits villages sans circulation, des bois, des rivières et plein d'autres choses qu’elle n’avait pas en ville, c’est le paysage qui se trouver devant elle, celui dont elle rêver depuis toujours. Mais la chatonne ne le voyait pas elle rêvait à tout autre chose. Quand elle revint à la réalité elle ouvrit grand les yeux et recula.

°°°

Avant de découvrir ce magnifique paysage Carmen rêvait d’un nouveau prénom, autre que Carmen elle ne voulait plus jamais qu’on l’appelle comme ça. Elle voulait un prénom simple et bien sûr, qu’elle aime. Elle ne savait pas quoi choisir elle hésitait, elle les aimait bien tous, mes peut être que au fur et a mesure de son voyage elle en trouverait un qu'elle aimerait vraiment. Elle arrêta ses rêveries, ses yeux voyaient flou, elle ne distinguait plus rien.
Elle regarda les nuages et cru voir un énorme chien arrivé vers elle, elle recula. Quand elle revit normalement elle comprit que ce n’était qu’un nuage et cela ressemblé plus à un chat qu’à un horrible chien. Elle avança sur le chemin, regarda autour d’elle et cria :
« Enfin je suis arrivé, je suis libre! Elle courra sur le sentier, émerveillé, ses yeux pétillaient de plaisir. Elle voyait des arbres, des clairières, des prés et des champs, elle vit aussi un immense chêne rempli de papillon, elle s’arrêta face à l’arbre puis un petit papillon rose se posa sur son museau, Carmen essaya de l’attraper mais il s’envola, elle lui courra après jusqu’à un chemin où un immense chat au pelage fauve l’arrêta.
-Stop, je ne t’ai jamais vu ici, de quel clans faits-tu partie ? demanda le chat.
-Des clans, quels clans et qui es-tu ? dit Carmen.
-je m’appelle Garde Jordan, je garde l’entré du Chemin de la forêt ». Répondit-il.

Explications



« Que tous ceux qui le peuvent, viennent dans la grotte ! Cria une voix.
- Pas la peine de crier, tout le monde est déjà là. Ronchonna un vieux matou blanc.
-Tait toi et écoute se que va dire Comète d’Eté même si elle a enfreint le code des clans, elle mérite un peu de respect. » La chatte qui avait rassemblé tout le monde dans la grotte, sauta sur une haute pierre plate et attendit que le silence soit complet.
« Vous vous souvenez tous de la mort de Lune d’Eté, Commença Comète d’Eté, se soir là, je suis partit quelques heures et je ne vous ais jamais dit où j’étais allée, il est temps que vous sachiez. J’étais parti rejoindre les autres chefs au Rocher Des Saisons. Des chuchotements s’élevèrent de l’assemblée.
-Là bas, Lune d’Eté m'a parlé, elle m’a dit de trouver une cerise et de la garder par tout les moyens. Alors si vous savez où la trouver venez immédiatement me le dire. »
Comète d’Eté fit signe a un chat roux tacheté gris et à une magnifique chatte grise de la suivre. Ils s’enfoncèrent tout les trois dans un petit trou qui se trouvait derrière la pierre plate. Quand ils furent installés le mâle fronça les sourcils et chuchota :
« Tu n’as pas tout raconté Comète d’Eté, que t’as dit exactement Lune d’Eté ?
-Tu as raison Mousse, je n’ai pas tout raconté. Mais, tous ce que je vais vous dirent doit rester secret. Elle m’a dit: "que certains chats sont plus forts et plus intelligents que l’on pense et qu’ils peuvent nous surprendre". Je pense que c’est pour me dire que je ne doit pas sous estimer mes guerriers mes aussi que je doit m’en méfier. Se désola-t-elle.
-Je ne vois aucun guerriers du clan qui mérite notre méfiance ou que nous sous estimons. » Chuchota la petite chatte argentée.
« C’est vrai Jolie Saule, mais pour être sûr, je combattrais contre chaque guerriers pour connaître leurs forces, je viendrait te prévenir si il y a un problème. Décida Mousse. Comète d’Eté se leva, s’approcha des deux autres chats et miaula :
-Je suis d’accord avec toi Mousse, cependant c’est moi qui ai reçu la prophétie, alors c’est moi qui combattrais. Maintenant sortez et allez annoncer au clan que demain, à midi, au sommet de la colline, j’attendrais tous les aideurs et les guerriers du clan »
Comète d’Eté se coucha sur sa litière de mousse et regarda les deux chats sortirent de la cavité puis, soulagée, elle commença à s’endormir, mais un chat entra s’en prévenir dans la tanière. Le chef du clan de l’Eté sursauta et recula en voyant que le chat devant-elle avait sortit les griffes.
« Que se passe-t-il Souffle ? S’inquiéta-t-elle
- Un bon chef ne doute pas de ses guerriers, hurla-t-il, et toi tu doutes de tes guerriers, les anciens avaient raisons en disant que le clan était devenu maudit ! »
Comète d’Eté était figé, elle savait que certain chat pensait ça, mais jamais elle aurait cru que se serait son ami d’enfance qui le lui dirait en premier. Elle parla doucement pour essayer de calmer le guerrier :
« Souffle des montagnes, même si j’ais nommé Mousse après les vingt-quatre heures, je suis sûr que le clan de l’Hiver m’a pardonné, c’était pour une bonne raison et le clan de l’Eté n’est pas maudit.
-Mais, depuis que je suis née, j’entends les anciens raconter que le jour où un chef ne nommera pas un nouveau lieutenant avant les vingt-quatre heures de la mort de l’ancien lieutenant ou de l’ancien chef, le clan sera maudit ! » Chuchota Souffle. Un long moment passa, puis quand elle s’approcha de lui, il trembla et s’écroula sur le sol, à ce moment là, Jolie Saule apparut dans la petite grotte et bouscula Comète d’Eté pour s’approcher du guerrier et vérifiait qu’il respirait toujours. Toute les deux amenèrent difficilement le corps de Souffle dans l’abri de la guérisseuse. La chatte Grise se tourna pour faire face à Comète d’Eté, des larmes coulées sur ses joues, elle articula quelles que mots :
« Que lui a tu fais, je ne suis pas sûr de pouvoir le guérir, je ne sais même pas se qu’il a.
-Rien, je ne lui ai rien fait, il s’est juste écroulé après m’avoir parlé de ce que pense les anciens.
-Et que pense -t-ils ?
-Ils pensent que le clan est maudit car j’ai nommé Mousse trop tard. » Soupira la chatte noire. Gêné, Jolie Saule lui murmura de partir pour quelle puisse soigner Souffle.
Désespéré, la chef du clan de l’Eté sortit du camp en passant par un tunnel de cailloux, Jolie Saule était sa sœur mais depuis quelque temps la petite chatte essayée de s'éloignée d’elle. Comète d’Eté se rappela de tout les secret que lui confiait sa sœur avant, puis elle compris.
Jolie Saule était amoureuse de Souffle mais comme elle était guérisseuse, elle n’avait pas le droit d’avoir de compagnon. Elle sentit la jalousie monter en elle, sa sœur était amoureuse et elle était tellement belle que tout les mâles du clan tombé amoureux de la jeune chatte, mais Comète d’Eté savait que quand la chatte grise avait reçu son nom de guérisseuse, elle avait fait la promesse de ne jamais tomber amoureuse et Jolie Saule tenait toujours ses promesses.
Devant elle les fougères qui caché l’entré du camp bougèrent et sortirent trois chats, Petite Châtaigne, Petite Flamme et Petit Papillon. Ils étaient trempés, leurs griffes cassées et des griffures partout sur le corps.
« Que vous aient-ils arrivés ? S’inquiéta Comète d’Eté.
-pourrons-nous répondre à votre question plus tard sil vous plaît, nous aimerions que Jolie Saule nous soigne rapidement. dit très poliment Petite Châtaigne, qui semblait être la plus mal en point.
- Jolie Saule est occupé pour l’instant, alors en attendant qu’elle finisse se qu’elle doit faire, raconté moi.
-Bon d’accord, tout à l’heure dans le camp tous le mondes étaient occupés, Brouillard et Source étaient en patrouille vers le clan de l’Automne, Tempête dormait, Souffle avait disparu, toutes les litières étaient propres et les anciens n’avait plus besoin de nous, personne ne pouvait s’occuper de notre entraînement, alors quand Mousse nous a dit que tu allais combattre contre nous, nous sommes allés dans la clairière mousseuse pour nous entraîner aux combats. Répondu Petit Papillon.
-Mais Je suis tombée dans la rivière qui sépare le clan de l’Eté et le clan du Printemps, continua Petite Châtaigne, Petite Flamme et Petit Papillon ont sautait dans l’eau pour me remonter à la surface, mais quand nous sommes sortis de l’eau, nous étions du mauvais côté de la frontière. »
Elle éclata en sanglots, Petit Papillon lui caressa le dos avec sa queue pour la réconforter.
« Et pour finir un immense chat blanc à un œil nous a attaqués puis nous sommes partit, voilà, fin de l’histoire, maintenant je dois aller voir Jolie Saule pour qu’elle soigne ma patte. » A peine Petite Flamme avait-elle fini sa phrase qu'elle partit rapidement en direction du camp, les deux autres la suivirent plus lentement en boitant.
Comète d’Eté sortie du chemin, elle sentit des pattes marteler le sol et aperçu un lapin, elle le prit en chasse et le tua. Après l’avoir enterré pour le récupérer plus tard, la chatte noire partie en direction du lac.
Quand Comète d’Eté arriva au lac, elle s’accroupit au bord de l’eau et bu quelque gorgées puis, elle tomba dans un sommeil agité.

°°°

Comète d'Eté se réveilla, mais quand elle regarda autour d'elle, elle se vit elle-même en train de dormir au bord de l'eau. quand elle regarda en direction du camp du clan du Printemps, Comète d'Eté aperçu son ancienne aideuse, qui avait était tué par un renard juste avant de devenir guerrière. Petite Cerise lui faisait signe de s'approcher, Comète d'Eté lui obéit mais dès qu'elle commença à avancer, la petite chatte partit. Petite Cerise s'arrêta sous un immense cerisier, peu de temps après Comète d'Eté s'assit à côté d'elle. ensemble elle regardèrent un chaton jouer avec les cerises, la petite chatte ne semblait pas les voir.
En cliquant sur le bouton accepter, vous autorisez l'utilisation de cookies ou technologies similaires y compris celles de tiers sur notre site internet. Les cookies sont indispensables au bon fonctionnement du site et permettent de vous offrir des contenus personnalisés, d'analyser l’audience du site et de partager vos publications.
Paramétrer les cookies