LES FACHERIES DU JOUR

Ecrit par
ROMAND/GACON MP SERGE
Allan Voyager

COUP DE CO2
Piéton dans l’âme, je promène mon chien sur cette grande avenue peuplée d’arbres et de fleurs multicolore. L’air est respirable. Je me dis que cela s’améliore, la pollution s’estompe.
Et soudain, un souffle me décoiffe, fait reculer mon chien, il n’y a pas de quoi c’est une Bichon Maltais. Quatre mètres 87 de tôle rouge, 555 chevaux en pleine course, vitesse 250 Km maxi (ouf bonne poire pour les radars) me passent devant le visage. J’aperçois 112 smicards à l’intérieur de ce bolide, amaigrit par un mois de jeun afin de s’offrir ce plaisir immédiatement. J’imagine un seul de ces smicards après avoir économisé près de 94 ans sans manger ni s’habiller ni se loger pour s’offrir ce petit monstre, je délire 94 ans et sans manger pas possible voyons, l’effet du souffle est passé par là.
Et vlan voila ce monstre qui repasse devant moi après avoir fait demi-tour au bas de l’avenue. Bingo 255 de CO2(gr/km) viennent me frôler mon humour déjà mise à mal par le premier passage. Bien décidé à en finir par cette débauche de pollution, je rentre chez moi parmi mes fleurs et plantes vertes en pensant à mon petit véhicule à 106 CO 2(gr/km) et 3.8 de consommation.
Et de nouveau bingo en ouvrant mon internet sur la première page, en couleur et en gros titre que trouve-t-on : une apologie de ce monstre en veut tu en voilas. C’est un comble, je n’en peux plus.
Taxe carbone, chômage, précarité, écologie j’en passe et des meilleurs et devant moi ce monstre qui parade contre cette nature que je défends et pour lesquelles on me demande de me battre pour notre avenir. Pourquoi, oui, pourquoi l’HOMME si intelligent possède en lui ce double langage et pourquoi ne pas mettre au service de l’HOMME cette intelligence et ce savoir.
De colère je ferme mon ordinateur et prend mon Journal et deviner ce que je trouve une photo de ce monstre. Ce monstre me poursuit partout mais je l’aurais c’est sur.

Allan voyager


Fille « de qui vous savez », fils « Vous savez de qui je parles » et nous y voilà,
Moi je suis fils de chômeur, j’accompagne mon papa à l’ANPE et aux Assedic,
J’ai pu finir de payer ma voiture depuis hier avec l’aide de la banque que l’on voit là,
Une fois payé les frais, intérêts et agios, j’achète à crédit l’essence taxée écologique.

Mon papa rentré dans notre 3 pièces, ma maman j’accompagne aux guichets de la CAF,
Prudent je surveille mes 5 Petits frères et sœurs à l’arrière de ma voiture d’occasion,
Prudent, nous sommes le 5, maman au guichet va chercher ses précieux Euros de la CAF,
Dépensé immédiatement dans ce Hard-discounter ou la nourriture est même d’occasion.

Des guichets de L’ANPE, des Assedic, a la CAF, a la banque que l’on voit là,
Je suis connu, j’ai mes connaissances, mes relations. Jamais d’attente, je passe devant,
Je suis le fils de et cela dure depuis vingt et un ans. C’est bien moi que l’on voit là,
Célèbre dans mon HLM comme beaucoup je cherche un emploi, je pointe présent.



PUTAIN DE REVEIL

Putain de réveil, ce mardi matin qui me lève tout en chagrin,
En voilà des façons de commencer à m’énerver tout vilain.
Putain de réveil va tu terminer ton agonie longue comme ce matin chagrin,
En voilà des façons de bousculer ce corps endormi et serein.

Putain de réveil qui m’annonce une journée à l’air malsain,
En voila des façons à me forcer à humer cet air pollué.
Putain de réveil tu me force à mettre ce costume de saint,
En voila des façons de me forcer à devenir un être de tout sens dénué.

Putain de réveil qui me rappelle cette soirée trop arrosée,
En voilà des façons de me cogner dans cette tète qui va exploser.
Putain de réveil, café, douche et voilà de me raser,
En voilà des façons de me dire que de la fourrière, voiture est déposée.

Putain de réveil qui me rappelle mon rendez vous à ce travail,
En voila des façons : l’heure, la minute, la seconde, tout cloche.
Putain de réveil as-tu fini de sonner dans ma tète qui rêve de travail,
En voilà des façons de me rappeler que je suis sonneur de cloches.

Allan-voy
En cliquant sur le bouton accepter, vous autorisez l'utilisation de cookies ou technologies similaires y compris celles de tiers sur notre site internet. Les cookies sont indispensables au bon fonctionnement du site et permettent de vous offrir des contenus personnalisés, d'analyser l’audience du site et de partager vos publications.
Paramétrer les cookies