Présentation du livre

Note : etoilesetoilesetoilesetoilesetoiles

5 commentaire(s)

Douceur des natures paysagés

Un paysage aussi reposant,
Dans ces pays agés, on en voit autant,
Au loin, on remarque l'horizon,
Détruire ceci montrerait que l'or ils ont,

Venu de loin, je ne pouvais qu'admirer,
Le vent absent, rendait cette nature paisible,
Tournant le dos aux lieux des milieux humanisés,
Cette peinture laissait tout possible,

Le phare au loin, seul élément cassant la ligne illusoire,
La mer dominant le sol reflétait le ciel,
Elle était au monde son grand miroir,
Cette beauté bleutée affrontait les beautés superficielles,

Nature fait face aux menaces,
Elle fait ceci avant qu'elle ne s'efface
Aux sources il n'y reste que la souffrance des bois,
On y voit défauts rester ici-bas
Violon des accords

Douce musique, belle musique,
Tendre mélodie qui nous donne du rêve,
L'instrument si doué qui pourtant est élève,
Soudain, l'archet se décale,

Le cri de douleur du violon se tord dans tous les sens,
Tant de violence dans l'impatience du manque d'expérience,
La puissance de ces nuisances lui fait perdre sa confiance,

L'élève en est qu'à ses débuts,
Pourquoi tant de regard malfaisant,
C'est avec des erreurs que l'on apprend,
Rares sont ceux qui s'élèvent sans être déchu,

Page précédente
Vous lisez :

Douceur des envies

page :
Page suivante

Création du site


Nicolas SORANZO