Présentation du livre

Note : etoilesetoilesetoilesetoilesetoiles

0 commentaire(s)

serrure.
J'entre et une femme se jette dans mes bras.
- James où étais-tu donc passé ?
-Excusez-moi mais je ne vous connais pas.
-Arrête, te fous pas de ma gueule ! Je suis ta femme et je m'appelle Julie Brunetti, non d'un chien !!
-Oh, pardon , je suis désolé mais je me suis réveillé à l hôpital et je ne me souviens de rien. C'est même ce jeune qui m’a dit où j habitais et qui j'étais, dis-je en pointant du doigt l’ado que j ai sauvé une demi-heure avant.
- D'accord, excuse-moi James. Mais tu sais, je t'aime et je tiens à toi. En parlant de ton âge, tu as 25 ans, tu es bronchodisplasique et tu bas des neurofibromes partout sur le corps.
-Tiens, c’est étrange : j ai plusieurs maladies dont une aux poumons et pourtant je suis dans toutes les forces des l’armée : pompier armée de terre, air, mer, gendarme et enfin policier. Enfin, c’est ce que dit ce jeune homme, dis-je en pointant du doigt le garçon.
-Oui, dit-elle. Nous avons d'ailleurs tous été agréablement mais étonnamment surpris car tu as eu 20 à tous les testes physiques de l'armée.
-Etrange. Dis-moi, tu sais pourquoi tous le monde est morts dehors ?
Oui, un virus s'est propagé. C'est le fausoilleurus. Il prends le contrôle du corpset et les symptômes sont : quand la victime a inhaler le gaz, elle attrape le premier objet coupant à proximité, s'ouvre le ventre avec, sort ses entrailles (donc il
continue de vivre pendant 10 secondes puis meurt.
-C'est affreux. J'imagine que nous sommes les seuls survivants, pensai-je à haute voix.
-Non, aucunes des toutes les personnes qui te sont chères ne sont pas mortes.
Alors, allons voir ces personnes qui me sont chères.

Après avoir rendu visite à tous mes hommes, nous arrivons enfin a la base de l’armée de terre-scientifique. Quand nous arrivons à la base en pick-up, un capitaine vient nous accueillir.
-Bonjour, mon colonel, dit-il en faisant le garde à vous.
-Repos capitaine, comment vous appelez-vous ?
-Mais enfin James, je suis ton meilleur ami. Je m'appelle Christophe Robert.
-Ho, pardonne moi Christophe mais je sors de l'hôpital, il y a 3 heures et je ne me souviens de rien, même pas qui j'étais, répondis-je. Pour le virus, tu sais qui est à l’ origine de tous cela ?
L'air pensif, il me répondit :
- J’ai ma petite idée là dessus, mais je te préviens, ça ne va pas te plaire !
- Écoute, quoi que tu me caches, dit-le moi ! Je suis ton supérieur et ton meilleur ami tout de même !

A SUIVRE...



Chapitre II

Quand Christophe me guida dans la caserne. ? Je me disais :
"Qui a bien pu mettre au point un virus comme celui-ci et faire en sorte de laisser en vie tous ceux qui me sont chers en France ? Et surtout pourquoi dois-je suivre Christophe à travers toute la base sans connaitre la destination.
Arrivé
Page précédente
Vous lisez :

se souvenir pour vivre

page :
Page suivante

Création du site


Nicolas SORANZO