Présentation du livre

Note : etoilesetoilesetoilesetoilesetoiles

4 commentaire(s)

Tout d'un coup,Gaétan s'approcha dangereusement du lac .Je ne savais pas ce qui lui prenais.Je le suivais en le tirant par la main et en le retenant mais rien à faire il continuait.Je me demandais fortement ce qu'il lui arrivait.Sa puissance était trop forte et ma main le lâcha .Je le rattraper en très peut de temps .Il avançait , d'un pas sûr , et j'avais essayé de savoir ce qu'il se passait mais rien à faire il avait continué.Tout à coup il s'était tourné vers moi , s'était arrêté et me fixa .Il m'avait adressé ces paroles:«Je te demande pardon Juliette ».Ses yeux avaient commencés à se remplir de larmes .Je savais qu'il regrettait quelque chose .Sans plus attendre,Il sortit un couteau et se trancha le coup.Il ne souffrait pas en silence . J'avais mal , très mal . Quelque chose de très profond m'avais traversé .J'avais vu son sang giclé sur sa veste que je portais et je l'avais vu s'effondrait en ce déchirant le coup.J'eus très mal au cœur . J'ai vu l'amour s'éteindre et l'amitié se tarir .Je voyais qu'il ne pouvait plus bouger.Je regardait autour de moi mais personne. La pression était trop forte . Je m'étais écroulée sur mes genoux et m'étais égosillée la voie .J'avais essayé de le calmer mais après qu'il avait arrêté de crier , il n'avais plus parlé et il n'avait plus bougé.Il était devenu tout blanc .Son corps s'était étalé sur le sol gadoueux. J'avais juste envie de mourir.Je lui avait aussitôt supprimé le couteau des mains sanglantes et il avait poussé un dernier cris .Je m'étais penchée sur lui pour écouter son cœur .Il avait l'air de ne plus battre.Je pompait le sang qui coulait de tous les côtés tant bien que mal.J'avais commencé à lui faire le bouche à bouche mais rien .J'avais attrapé mon portable et appelé les pompiers.J'avais crié .Ce lac était -il donc maudit ? L'écho retentit plusieurs fois à travers toutes ces montagnes qui m'entourait . J'était seule … Je m'étais arrachée les cheveux , m'étais griffée , j'étais devenu incontrôlable . Gaétan était partis . Cet endroit , je le détestait à jamais , je le maudissait , il me hantait .Je ne pouvais plus bouger.J'étais paralysée de peur et d'angoisse . Je n'arrêtais pas de pleurer , de crier et de me déchirer . Les pompiers étaient arrivés et avaient emportés Gaétan et m'avaient emmenés aussi.C'était la fin .
Les pompiers étaient arrivés et avaient emportés Gaétan et m'avaient emmenés aussi.C'était la fin .Les pompiers avaient sans doute du appeler mes parents et leurs avoirs mis au courant et expliquer la situation car après m'avoir fait quelques examens et m'avoir placé dans une chambre ils étaient là.Après plusieurs mois passé a l’hôpital je ne m'en n'étais toujours pas remise.D'ailleurs je n'avais jamais arrêter d'y repenser de revoir les images .On ne m'avait plus jamais reparlé de Gaétan mais pour moi il n'était pas mort ,il avait juste décidé de ne plus vivre.Ce lac et cette période avait officiellement changé ma vie.Il m'avait fait vivre des choses traumatisantes.J'avais décidé d'arrêter mes études .Pendant mon enfance,le lac avait été notre cours de récréation mais aujourd'hui encore , ce lac était pour moi une façon de tuer les gens , ce lac était maudit, hanté , personne n'aurait dû vivre ce que j'ai vécu et ce qu'ils ont vécus.Je n'avais pas pu me rendre à l'enterrement de Gaétan par manque de courage.Les semaines avaient passée.Je ne sortais plus de chez moi.J'étais revenu habiter chez mes parents.Je ne voyais personnes .J'étais devenu triste, dépressive et méchante .Sûrement parce que je n'acceptait pas le fait que mes amis ais perdus la vie .Je voulais être seule.J'étais aussi devenu ermite et très susceptible. J’avais gardé la veste de Gaétan.Voilà la seule chose qu'il me restait de lui.Il ne me restait rien de Clara.
Depuis ces deux jours les plus terrifiants de ma vie,je n'ai jamais remis les pieds près d'un lac et je reste encore choquée par les faits.Cela restera gravé à jamais dans ma mémoire.
Page précédente
Vous lisez :

L'épouvantable destin .

page :

Création du site


Nicolas SORANZO