Présentation du livre

Note : etoilesetoilesetoilesetoilesetoiles

3 commentaire(s)

Maintenant il fallait aller consoler sa sœur et s'excuser au près d'elle...
-Bon, j'y vais, profites en. Mais reviens avant 18 heures s'il te pait. demanda Patricia.
Et elle partie en courant.
-Tiiit, tiiit...
C'était le portable de Jonathan qui sonnait.
Une petite image s'afficha pour montrer la personne qui l'appelait, c'était Soline Berger, une amie à lui. Il décrocha :
-Oui, allô ?
- Coucou Jonathan,c'est Soline. Je me demandais si tu ne voulais pas aller au cinéma demain avec moi. J'ai deux places et mes parents ne veulent pas y aller.
-Heu... je ne sais pas si je suis libre. Je voix avec ma mère et je te rappelle, ok ?
-Ok, à plus alors...
Et elle raccrocha . En fait, Jonathan aurait préféré se plonger dans ses livres de sciences et de mathématique que de passé du temps en compagnie de Soline. Mais,il ne voulait pas la vexé donc il irait. Seul, il ne savait pas quoi faire, Jonathan n'étais pas un solitaire, la société était pour lui plus qu'important et ne comprenait pas les gens mal aimable, pour lui la vie était tout, tout de ce qui pouvait être le plus cher au monde. Il ne comprenait pas aussi les gens qui en avait marre de la vie, qui déprimait... Pour lui, l'envie de mourir était très grave, car les gens comme ça ne se rendaient pas compte de la chance qu'on leur avait donné. Enfin, bon... Tout cela était encore une chose qui embrouillait le cerveau de Jonathan et croyez moi, il n'avait pas besoin de cela maintenant.
Donc, il avait décidé de rentrer à la maison et de retrouver sa bonne vieille amie la télévision qu'il avait abandonné pendant presque deux mois. Ensuite, il irait se couché et relire ses problèmes de mathématiques : il aimait bosser et se poser des problèmes, des énigmes, car pour lui la vie, la Terre, tout ce qui existe était une énigme, un obstacle chaque jour. Demain, il préparerait ses affaires pour bientôt emménager. Il savait qu'il ne fallait pas les préparer trop à l'avance car sa mère était très triste qu'il quitte déjà la maison. Malgré qu'elle savait que ses études étaient plus importantes que tout, cela ferait un deuxième membre de la famille absent. Pas pour les même raisons, évidemment mais, la même absence, le même vide mais encore plus important dans la maison...
Arrivé à la maison, il embrassa sa mère et sa sœur qui était en train de manger un gros baba au rhum, sa mère avait dû lui acheter cela pour la consoler.
Il regarda sa mère, un petit sourire dans le coin de la bouche et prévient :
-Je monte regarder un peu la télé, puis je me couche, tu ...
-Oui, je t'apporterais ton petit plateau-repas, lui coupa sa mère en clignant de l’œil.
-C'est moi qui fera les sandwichs, renchérit Gabrielle.
-Vous êtes cool les filles, répondit -il avant d'emprunter les escaliers qui menait à sa chambre...
Puis, il grimpas jusqu'à sa chambre. Avant d'allumer la télévision, il envoya un SMS à Soline en lui disant qu'il serait enchanté de partager avec elle se film. Elle lui répondit aussitôt qu'elle aussi !
Il commença à se regarder un film sur devinez quoi : la médecine ! Non, en fait, il changea de chaîne et regarda Docteur House...
Une heure passa et on toqua à sa porte, c'était sa mère et sa sœur qui lui apportait son plateau-repas. Avant de refermer la porte, Patricia lui dit :
-Mon chéri, la dame qui louait jusqu'à présent l'appartement où tu vas habiter m'a appelé en disant qu'elle partait ce soir. Donc, elle m'a proposé que tu viennes plus tôt, enfin, demain quoi...
-Ha... Pourquoi pas, après tout quelques jours de plus ne me feront pas de mal.
Puis sa mère hocha la tête avant de quitter la pièce.
Jonathan lâcha un énorme soupir avant de terminer son sandwich et d'éteindre la télé.
Bon, il fallait qu'il prépare ses valises et qu' il vide sa chambre. Mais, il s'endormit abbatu par la fatigue sur son lit. Quand le jour se leva, Jonathan était toujours endormit. Il était presque 9 heures 30 et il n'étais toujours pas levé. Sa mère, le tablier autour du cou, pénétra dans la chambre et sourit.
-Jonathan ? Réveille toi...
Pas de réponse, il était profondément endormit.
Patricia étonnée ouvrit les volets et commença à sortir les valises.
Jonathan surpris par les rayons de soleil qui encombraient la pièce se réveilla tranquillement.
Page précédente
Vous lisez :

Jonathan et l'immeuble hanté...

page :
Page suivante

Création du site


Nicolas SORANZO