Présentation du livre

Note : etoilesetoilesetoilesetoilesetoiles

3 commentaire(s)

avec la boutique, cela représente un joli patrimoine et une sécurité pour leurs vieux jours.

J'ai un jeune frère, Jean (Bah oui... Moi j'aurais préféré Quasimodo et Esméralda mais bon, lui aura toujours échappé à Gavroche), il a dix-neufs ans à présent. C'est un homme à ce qu'il paraît et il faut voir comment il se la pète. Ils sont tous comme ça à cet âge là. « Et que je suis carré, et que je suis beau,et que je suis bien sapé, et que je fais de la muscu' », frimeur avec ça. Il a une voiture on dirait un baisodrome couplé à une boite de nuit, avec de la moumoute sur les sièges, des petites lumières bleues au plafond, la nuit on dirait un ciel étoilé, et une sono à faire trembler les voitures qui passent à vingt mètres autour. Non, je vous jure, il faut voir ça. Si vous passez un jour par Draveil et que vous voyez une une vieille Cadillac Fleetwood année quatre-vingt-dix rouge pompier avec un boutonneux au volant, ne cherchez pas, c'est lui. Quel con!... Je sais, je ne devrais pas dire ça de mon frère. Je retire... mais quand même, il mériterait que je le dise.

Il faut que je vous parle de Cathy aussi. Cathy c'est ''Ma Copine''. On se connait depuis le collège donc, inutile de vous dire qu'on a fait ensemble toutes les bêtises qu'on peut faire quand on est adolescente. Ça crée des liens indestructibles, enfin, c'est ce qu'on croit... Ce que j'aimais bien avec elle (j'en parle au passé parce que je ne la vois plus guère. Vous comprendrez plus tard.) et ce que je lui enviais aussi, c'était la liberté qu'elle prenait avec les garçons. Je ne sais pas comment elle faisait, moi je n'ai jamais pu aller comme ça avec un gars que je connais à peine. Moi, il me faut du temps, des témoignages d'affection, et un petit je ne sais quoi en plus (« Un préservatif? » entends-je railler les plus sardoniques. Oui, forcément. Mais un peu d'amour aussi!!!). Elle, « pani problem! », je te plais, tu me plais, allez hop, l'affaire est faite. J'ai eu peur pour elle parfois,
quand par exemple je la voyais partir avec un type rencontré en boite à moitié saoul à l'allure louche, viril à l'excès, beau et encore pas toujours, littéralement voyou en tout cas et des fois véritablement crado. C'est un miracle qu'elle n'ait pas terminé sur un trottoir. Moi, je fais ça une fois, je suis sûre que je me ramasse un proxénète.
Mais bon, je ne l'ai jamais vu rester avec un mec (dans ce cas on peut dire ça) plus d'un mois et encore en de rares occasions. Généralement c'était un coup d'une soirée... (C'est fou que je puisse déballer sa vie comme ça... Bon, je vais changer son nom comme ça je suis couverte.)... Ne vous étonnez pas si je vous dit qu'elle traînait derrière elle une réputation de sacrée s..... . Elle, franchement, elle s'en foutait. Souvent elle me racontait ses expériences, qu'est-ce qu'on a pu rire, à faire pipi dans nos culottes. Incroyable, je souhaite à tout le monde d'avoir une copine comme celle là.

Et si je revenais à mon histoire... Je me relis...
Copier, coller et toc!
Comme mes horaires de prise de service restaient les mêmes, il me fallut décaler mon départ de la maison (pratique). Je me levais alors un quart d'heure plus tôt et prenais le bus précédent ou celui d'avant, je ne sais plus, ça n'est pas très important... Je prenais un autre bus! Voilà. C'est la bonne formule. Et c'est là que... Mais laissons mon petit journal vous conter la suite.
%%%%%
Lundi 11 février 2008.

Ce matin j'ai pris le bus plus tôt. Je ne connais pas le chauffeur, je ne l'ai jamais vu. Je reconnais quelques personnes, des gens en avance aujourd'hui ou qui étaient en retard une autre fois. Peut-être ont-ils tout simplement changés d'horaires, comme moi. Ou peut-être qu'ils s'en foutent de prendre tel ou tel bus. Moi, je ne peux pas. C'est telle heure et pas une autre. Déjà, de partit plus tôt, ça m'a complètement déboussolée. En plus, pas question d'avoir une place assise, c'est plein, ou alors il faut aller au fond.
Page précédente
Vous lisez :

UN AMOUR DE COSIE

page :
Page suivante

Création du site


Nicolas SORANZO