Présentation du livre

Note : etoilesetoilesetoilesetoilesetoiles

2 commentaire(s)

26 mars 2012.

- Lila, Lila, Lila, chantonna Aline tout en traversant le mince couloir de son appartement qui reliait sa chambre à celle de sa colocataire.
Elles avaient peint ce couloir d'un vert bouteille brillant et accroché des tas de miroirs de dimensions différentes.
Aline s'arrêta presque toutes les 5 secondes pour examiner si ses cheveux étaient bien coiffés, si son rouge à lèvre avait bien été appliqué ou si son eye-liner n'avait pas coulé.
Elle entra dans la chambre de sa colocataire et lui enleva ses écouteurs des oreilles.
- Lila, dans 30 secondes tu me sauteras au cou et tu écrieras dans ton journal intime que je suis la meilleure.
Lila était une infirmière en spécialisation, 22 ans, longs cheveux bruns ondulés, ne mesurant pas plus d'1m60 - mais refusant de l'admettre. Sa peau naturellement dorée avait tendance à énerver les filles qui dépensaient une fortune en banc solaire.
Elle leva les yeux de son livre et dévisagea son amie. A chaque fois qu'elle la regardait, elle était toujours autant impressionnée par l'assurance qu'elle dégageait.
Aline était une jolie blonde de 25 ans coiffée à la garçonne au corps musclé par des années de boxe.
Lila se prêta au jeu.
- Soit tu as rangé ta chambre, soit tu as fait la vaisselle. Cependant, étant donné le fait que ta chambre était en désordre il n'y a même pas 5 minutes et que la vaisselle a été lavée, nettoyée et rangée par la personne qui te parle en ce moment, je ne pense pas que ce soit cela.
Et pour la 10ème fois, je n'ai pas de journal intime !
Sur ce, elle replongea le nez dans son livre: "La mécanique du cœur" de Mathias Malzieu. Elle le connaissait par cœur. C'était la 4ème fois qu'elle lisait ce petit chef-d'œuvre et il lui faisait toujours autant d'effet.
- Rappelle-moi le nom de ce groupe que tu adores demanda Aline.
- "Writers"? Je ne vois pas le ra...
Aline la coupa net et continua:
- Oh, mais c'est le même nom que sur cette magnifique place de concert, dit-elle d'un ton faussement étonné en agitant un billet bleu devant ses yeux.
- Ne te moque pas de moi, Aline. Le concert est sold-out depuis une semaine.
- Je vois, commença Aline d'un ton grave. Tu doutes de la véracité de mes belles paroles ...
- Non, c'est pas ça. C'est juste que ...
- Ahhh Ciel, quelle tristesse que de découvrir que ma colocataire ne me fait pas confiance, déclama-t-elle d'un ton dramatique, le dos de sa main posé sur le front telle Juliette prononçant son "Romeo, pourquoi es-tu Roméo".
- Ok ! Je te crois !! s'empressa de répondre Lila afin d'éviter que son amie ne poursuive son mélo-drame qui, par expérience, pouvait continuer des heures et des heures.
Aline s'arrêta dans son mélodrame et bondit sur le lit pour rejoindre Lila.
- Parfait ! Alors voici ta place, et voici la mienne ! J'espère que tu n'as pas stage parce que après demain : CONCERT !!!!
Lila accepta le billet qu'Aline lui tendit et ça n'est qu'après avoir lu le nom de ce groupe préféré, le lieu et la date du concert qu'elle se jeta au cou de son amie.
- TU ES LA MEILLEURE ! lui cria-t-elle.


29 Mars 2012.

Ça y est ! C'est aujourd'hui ! Le concert du fameux groupe rock "Writers". Pour cette occasion, Aline et Lila s'étaient organisées afin d'être en congé le lendemain du concert afin de pouvoir en profiter au maximum. Elles étaient sorties de bonne heure dans le but d'arriver parmi les premières et d'avoir les meilleures places devant la scène, seulement ...
- Lilaaaa ... on tourne en rond ... se lamenta Aline.
Cela faisait plus de 20 minutes que Lila et Aline arpentaient les rues à la recherche d'une place où ranger leur trésor: une petite Fiat Punto.
Elles avaient du économiser des mois durant pour se permettre de l'acheter. Et oui, telle était la vie des étudiantes. Enchaîner petit boulot sur petit boulot afin de se permettre certains luxes.
- Je sais, mais il n'y a aucune place, répondit Lila en scrutant minutieusement les rues à la recherche d'une place de libre.
- Mmmh ...
- Bon, voilà ce qu'on va faire: toi, tu descends et tu nous gardes des bonnes places dans la salle pendant que je me gare dans ce parking.
- Tu es sûre ? s'inquiéta Aline. Petite comme tu es ...
Lila lui lança un regard sévère. S'il y avait bien un sujet sur lequel elle n'aimait pas qu'on la taquine, c'était bien sa taille.
- Petite comme je suis, un beau jeune homme me portera sur ses épaules afin de me permettre de te retrouver. Ou peut-être que je resterai avec lui !
- Oh ! s'exclama Aline faussement offusquée.
- Allez, oust ! Hors de la voiture, s'empressa de répondre Lila.
Aline eut à peine le temps de sortir de la voiture que Lila enclencha la deuxième et appuya sur l'accélérateur direction le parking.

D'autres personnes semblaient également concernées par ce problème. En effet, à quelques rues de là, Matthias et Sophie commençaient à perdre patience.
- Et là, regarde ! Là, à droite !
- Trop petit, c'est pas une Smart ! répondit Matthias avec lassitude.
- C'est pas une limousine non plus, grommela Sophie. Et là ? C'est parfait.
- Trop loin de la salle ...
Plus ils avançaient et plus il se maudissait d'avoir amené Sophie avec lui, mais elle était sa nouvelle collègue et il se devait de faire du "Repérage" avec elle conformément au règlement.
- A ce rythme là, on ne respectera jamais notre timing, lui fit-elle remarquer.
Il lui lança un regard noir.
- Enfin, j'dis ça j'dis rien ...
- Dans ce cas, tais-toi.
Sophie croisa les bras et tenta de se contenir.
Elle ne le connaissait que depuis 4 jours et elle n'avait pas encore réussi à obtenir ne serait-ce qu'une seule parole agréable de sa part. La seule personne qu'il respectait était son coéquipier. C'est avec lui, d'ailleurs, qu'elle aurait préféré travailler.
- Ecoute, va dans la salle. Ils enverront probablement une photo de la "Fugueuse" par mail dans quelques minutes et ça ne sert à rien de rester bloqués ici tous les deux.
Sophie détacha sa ceinture, sorti sans dire un mot et claqua la portière de la voiture. Mathias baissa la vitre et l'interpella:
- Hey ! N'interviens pas sans moi ! Tu m'attends, compris ?
- T'as intérêt à te dépêcher dans ce cas ... , ajouta-t-elle sèchement.
Matthias soupira.
- Bon, maintenant cherchons un parking.
Page précédente
Vous lisez :

Fleur de cerisier.

page :
Page suivante

Création du site


Nicolas SORANZO