Présentation du livre

Note : aucune

1 commentaire(s)

Naissons-nous « Bien » ?

Pensez-vous être en sécurité ?
Pensez-vous vivre votre vie sans penser aux Personnes qui vous veulent du mal ?
Avez-vous déjà pensé à cette Personne à qui vous coupez la route ? Penser à cette Personne à qui vous ne lui laissez pas le soin de traverser sur le passage piéton ? Penser à cette Personne à qui vous ne lui laissez pas le siège dans le bus ?
Penser à cette Personne à qui vous ne lui tenez pas la porte au restaurant ? Et à cette Personne à qui vous ne lui donnez pas un euro pour son service ?
Penser à cette personne que vous croisez dans la rue ? Penser à cette Personne à qui vous lui achetez le journal, la baguette et que vous ne lui prêtez même pas un sourire ?
Croyez-vous que cette Personne ne vous veuille pas de mal ? Eh bien, vous le regretterez mais il sera malheureusement trop tard pour tout changer. Car cette Personne aura accumulé une certaine rancœur et rien ne pourra y changer.

L’être Humain est une entité complexe. Plus complexe que la technologie car ce sont nous, les Créateurs de la Technologie. Et nous pouvons l’apprivoiser, la contrôler. Mais l’Humain, non.
Imaginez un fil très long qui part d’un point que j’appelle Naissance et qui se termine au point que j’appelle Mort. Au fur et à mesure que vous avancez sur ce fin fil, vous marchez en équilibre. Équilibre que vos parents vous donnent. Leur éducation, leur amour. Tout ce qu’ils peuvent vous donner. Mais imaginez qu’un événement vient
faire bouger ce fil, vous tanguerez et vous devez vous rattraper pour ne pas tomber. C’est là que les parents, l’amour, la vie, vous retiennent, vous poussent à remettre les pieds sur ce fil et à continuer votre marche. A prodiguer du Bien en vous. Et autour de vous.
Alors que si plus rien ne vous retient, vous tombez dans le Néant. Vous n’auriez pas eu les parents et l’amour pour vous rattraper. Et c’est à ce moment-là que toutes les idées obscures et haineuses vous traverseront et feront de vous un Mal. Un Mal qui pullule sur toute la surface de la Terre, qui n’a pas eu la chance de rencontrer le Bien.
Pour faire court, c’est de cette façon que je perçois les choses. Je suis né Bien mais la vie à fait que je devienne Mal.
Page précédente
Vous lisez :

Tuer pour Proteger

page :
Page suivante

Création du site


Nicolas SORANZO