Présentation du livre

Note : aucune

2 commentaire(s)

Chapitre 1 :

C'était une belle mâtiné tapis de blanc, le soleil perçait les branches d'arbres nu caressé par la bise d'hiver. Quelques fleurs se dévoilaient à travers la neige légère. Cette neige trahissait aussi des pas ainsi que quelques gouttes de sang qui s'enfonçait de plus en plus dans la forêt. Puis vient le bruit, beaucoup de bruit qui réveille d'un coup la forêt profonde.
Entre les arbres une petite fille courait terrifiée qui fuyait ces bruits. Ses yeux marrons était étrangement bien maquillé et ses cheveux brun bien coiffé avec une rose rouge comme le sang qui les tient. Elle était habillée d'une robe à bustier noir comme une gothique lolita avec des mitaines et des ballerines noirs.
Des coups de feu se faissaient ressentir par un son résonnant dans toute la forêt, l'une des balles s'est réfugiée dans un tronc à quelque centimètre d'elle, par réflexe elle se cacha le visage ce qui la ralentit dans sa course. Plus le bruit se rapprochait d'elle plus ses yeux virait aux rouge sang comme sa rose. Les bruit sont de plus en plus nombreux, ils l'entouraient presque.
Elle s'arrêta et s'adossa à un arbre, elle ne se berça pas d'illusion inutile, elle sait qu'elle est condamner car elle ne pourra leur échapper.
Les chasseurs l'on rattrapaient et l'entouraient leurs armes pointaient sur elle, son regard resta vide et sans expression, elle resta immobile, ne les regardant pas et fixa le sol, ne se défendant plus ne luttant plus. Son regard rouge et glacial se leva petit à petit vers ses asseyant, ses yeux étaient rouges translucide comme si le sang qui coule dans ses veines bouillonnaient de haine dans ses yeux.
quelques gouttes de sang passa devant son visage, du sang gicle sur sa joue, sur sa robe et sur se blanc tapis. Les ennemies s'écroulant les uns après les autres devant elle toujours immobile. Son regard restait fixée droit devant elle et se qu'elle vu alors c'était son sauveur. Un garçon à peine plus vieux qu'elle et tout de noir vêtu et ces yeux ressemblaient aux siens.
Ils avait leur regard fixés l'un dans l'autre, les même regard immobile pendant plusieurs secondes, tous les deux était à présent taché du sang des chasseurs. Enfin le garçon lui tendis sa main qu'elle accepta avec un léger sourire et une larme perla sur sa joue gauche. il l'à porta et s'éloigna dans l'ombre de la forêt.
Chapitre 2 :

Chris Hollywell est un garçon originaire du nord-est du pays de Sunny, un petit pays dirigeait par plusieurs petite communauté où la nature y est riche et présente.
Sa famille faisait partie intégrante de l'une de ces communauté celle de la plaine d'Oscana, une petite ville en agrandissement permanent, avant qu'ils ne se fassent rejeté par les habitants. Ils ont découverts le fait qu'ils soient une famille de sorcier.
Il est donc contraint de partir avec son père et sa mère avant que la situation dégénère et que les habitants se lance dans une chasse. Ils ne veulent pas habiter avec les autres sorciers s'est pour cela qu'ils ont vécu a Oscana aussi longtemps.
Cette fois ils ne veulent plus se cacher et vivre enfin en paix. Ils ont décidé de partir pour un monde plus libre: la cité libre.
Sa famille et les autres sorciers ont rompu tout contacte, car ils ont déclaré vouloir la paix avec les autres races présente les vampires, les humains , les elfes, tous sur ce monde. Ils n'ont pas apprécier cette nouvelle qu'ils ont pris pour un affront et les ont bannis.
Toute les cultures, qui sont nombreuses, se lie par des conflits. Ils se haïssent car ils sont, d'après les dires, trop différent pour s'entendre et se comprendre.
Mais la cité libre veut prouver aux mondes qu'une entente durable est possible. Plusieurs personnes, des plusieurs cultures très différente, vivent ensembles en harmonie dans une ville fortifier en pleine expansion depuis 5 ans maintenant.
La stupeur de Chris est à son comble quand il arrive enfin devant les grands remparts surmonter de gardes avec des armes singuliers et des boucliers assortie à leur tenu violet et or. Ils passent par la grande porte qui est selon les sources le seul et unique point d'accès de la ville. Cette ville baigne par la luminosité du soleil des plus magnifique, c'est cela la cité libre.
Page précédente
Vous lisez :

La cité Libre

page :
Page suivante

Création du site


Nicolas SORANZO