Présentation du livre

Note : aucune

1 commentaire(s)


Chapitre 1


Lorsque Mr et Mrs Duval s'éveillèrent, au matin du lundi ou commence cette histoire, il faisait gris et triste et rien dans le ciel nuageux ne laissait prévoir que des choses mystérieuses allaient bientôt se produire dans tout le cartier. Aucun d'eux ne remarqua la grosse chouette au plumage noir qui vole devant la fenêtre.

À neuf heures, Mr Duval déposa un baiser sur la joue de Mrs Duval essaya d'embrasser Lucas, mais sans succès,
Mr Duval monta dans sa voiture et recule le long de l'allée.

Ce fut au coin de la rue qu'il remarqua pour la première fois un détail étrange : un corbeau qui lisait une carte. Pendant un instant, Mr Duval ne comprit pas très bien ce qu'il venait de voir.
Il tourna alors la tête pour regarder une deuxième fois. Il y avait bien un corbeau, mais pas la moindre trace de carte. Qu'est-ce qui avait bien pu lui passer par la tête ? Il avait dû se laisser abuser par un reflet du soleil sur le trottoir. Mr Duval cligna des yeux et regarda fixement le corbeau. Celui-ci soutint son regard. Tandis qu'il tournait le coin de la rue et s'engageait sur la route, Mr Duval continua d'observer le corbeau dans son rétroviseur. L'animal était en train de lire la plaque qui indiquait le nom de la rue. Mais non, voyons, il ne lisait pas, il regardait la plaque.
Les corbeau sont incapables de lire des cartes ou des écriteaux.
Le soir vert dix neuf heur apprêt avoir dîner Mr Duval se figea dans son fauteuil, Des pluies d'étoiles filantes sur tout le pays ? Des hiboux qui volent en plein jour ? Des gens bizarres ? Et ces murmures...

Mrs Duval buvant son thé à petites gorgées. Son mari se demanda s'il allait oser lui raconter qu'il avait entendu prononcer le nom de « Roland ». Il préféra s'en abstenir. D'un air aussi détaché que possible, il dit:

—Leur fille... elle a à peu près le même âge que Lucas, non ?
—J'imagine, répliqua Mrs Duval avec raideur.

—Comment s'appelle-t-elle, déjà ? Amandine, c'est ça ?

—Sindy. Un nom très ordinaire, très désagréable, si tu veux mon avis.
—Ah oui, répondit Mr Duval. Oui, je suis d'accord avec toi.

Il ne dit pas un mot de plus à ce sujet tandis qu'ils montaient l'escalier pour aller se coucher. Mr Duval se glissa vers la fenêtre de la chambre et jeta un coup d'œil dans le jardin. Le corbeau était toujours là.

Les Duval se mirent au lit. Mrs Duval s'endormit très vite
Page précédente
Vous lisez :

sindy et le monde des sorciers

page :
Page suivante

Création du site


Nicolas SORANZO