Présentation du livre

Note : aucune

0 commentaire(s)

image


Il s’était écoulé quelques jours après mon examen. J’avais repris des forces et je me réhabituais doucement à ma petite vie d’humain lambda.

J’accompagnais Kaboom dans un magasin de jeu vidéo. Elle avait terminée tous ceux que j’avais chez moi pendant que j’étais en train de lutter sur les Terres Interdites. Elle courait, comme la petite folle qu’elle est, dans les différents rayons de la boutique.

Kaboom – Ouah !! Celui-là, il a l’air trop cool !! C’est des sortes de poulpes qui se battent en envoyant de la peinture !! Thomas, on peut le prendre ?

J’avais déjà une pile d’une vingtaine de jeux dans les mains mais Kaboom n’avait pas l’air de s’en préoccuper. Elle déposait les jeux les uns après les autres et retournait courir entre les allées. J’étais désespéré : et dire que je devais normalement utiliser l’argent que l’on gagnait pour rembourser ma dette…

Soudain, j’entendis des cris à l’extérieur. En regardant par la vitre de la boutique, je vis une foule de personnes affolées courir dans tous les sens. Je déposais la pile de jeux sur le comptoir du vendeur, en lui demandant de mettre ça de côté. Je sortais dans la rue quelques secondes plus tard, accompagné de Kaboom, toujours en train de regarder la jaquette d’un des jeux de la boutique.

J’arrêtais l’une des personnes qui fuyait pour lui demander qu’est-ce qu’il se passait :

Piéton – Fuyez !! Un peu plus haut dans la rue, il y a un monstre, de 3-4 mètres de haut, avec plusieurs têtes qui sème la pagaille !! N’allez surtout pas là-bas !

Il reprit alors sa course. Ma curiosité me poussa quand même à aller jeter un coup d’œil. Une fois arrivé sur place, je vis une forme mouvante, entourée par un cercle de policiers armés prêts à tirer à tout moment. Je ne distinguais pas correctement le monstre à cause du nuage de poussière qu’il soulevait mais, de ce que je pouvais apercevoir, il était vraiment imposant.


Page précédente
Vous lisez :

Kaboom - Tome 8 : Ora, la planète oubliée

page :
Page suivante

Création du site


Nicolas SORANZO