Présentation du livre

Note : etoilesetoilesetoilesetoilesetoiles

2 commentaire(s)

La révolte des mythes

Tome 1 l’ avènement

On dit qu’un mythe ou une légende est issue de l’imagination humaine. Les hommes se transmettent, depuis l’aube des temps, des histoires de générations en générations. De nos jours, ce sont des récits qu’il renvoie à quelque chose dont l'existence n'a jamais pu être prouvé et relève de l’imaginaire.

Aujourd’hui, notre terre se meurt. Un suicide organisé par l’humanité elle-même et nous entrainons la vie, que notre mère nature a mit des millénaires a créer. Ce qui est irréel, c’est notre connaissance du problème et nous poursuivons sur cette voie.

La logique vous mènera d’un point A à un point B. L’imagination vous emmènera où vous voulez.
Albert Einstein


L’invasion

Un petit village russe, situé en plein milieu de la forêt boréale, la Taïga, se réveille.
Un matin de début de printemps, une fine pellicule de neige couvre encore le sol, comme un léger drap sur un matelas. Les fleurs sont encore fermées et les boujons tapisse les branches des arbres. Les loups hurler au loin, les oiseaux posé sur les toits chantent.
Une petite fille de 12 ans, Irina, emmitouflé dans des vêtements chauds se rend à l’école accompagné par sa maman, Ania.
Soudain, le sol tremble. Comme une armée de bisons ordonnés, des camions, bulldozers, et autres machines monstrueuses, apparaissent à l’entrée du village. Les grosses roues des engins défoncent la route de terre transformé en
roue à cause de la neige fondue. Les grondements des moteurs font trembler les vitres des maisons.
Ania sert la main de sa fille, son sang se glace, son pouls et sa respiration s’accélère.
Sa fille crie de douleur et lâche la main de sa mère. Le cortège passe devant elles. Ania, reste pétrifié. Un camion klaxonne, la mère effrayé tire sa fille jusqu’à l’école.
Devant l’établissement, la maîtresse accueil ces élevés. La petite fille rassure sa mère à genou face à elle. Après tout ce n’est que des bûcherons. Les bûcherons du village ont toujours couper les arbres et replanter afin de renouveler la forêt Mais elle voit dans les yeux de celle-ci, la peur l‘envahir. La mère donne un bisou à son enfant, lui souhaite une bonne journée et demande de bien travailler. Elles se quittent aux portes du petit chalet. Irina, regarde sa mère partir en murmurant: « faut que je préviens Léchi ». Puis, elle se retourne pour rejoindre sa classe.
Les engins continuent de traverser le village, suivis de prêt par Ania. Le cortège s’arrêtent à l’autre bout du village dans un ordre quasi militaires.
La boulangère sorti sur son porche ombragé pour admirer la file de camion, l’interpelle, au milieu du trottoir enneigé. Elle se réjouit, puisque la clientèle de sa boulangerie va augmenté, son commerce va devenir florissant. Néanmoins, autant de véhicules, de bûcherons et la présence de gardes armées, la laisse perplexe. Une milice encadre le cortège, dont leurs véhicules sont
Page précédente
Vous lisez :

La révolte des mythes

page :
Page suivante

Création du site


Nicolas SORANZO