Présentation du livre

Note : etoilesetoilesetoilesetoilesetoiles

3 commentaire(s)

A une âme perdue
sois une éternelle méchante maléfique
sois un chant lourd et très mélancolique
ne regrettes jamais ma déesse ton âme sadique
rappelles toi ce qu'ils t'ont fait ces fanatiques
sois dure comme tes jours,sois sombre comme l'amour
rappelles toi,ton amour était dans ta vie l'éternel sourd
qui n'a jamais pu te répondre,ni même te réconforter
tu étais bien la sainte,et regardes qu'est ce qu'ils t'ont fait
tu étais bien l'innocente et te voilà aujourd'hui égarée
sois une éternelle méchante maléfique
et tu verras que heureuse tu seras
sois ce chant lourd et mélancolique
et tu verras combien de colombes tu auras
la vie mon enfant a décidé de faire de nous
des soldats en plastique,des mendiants fous
où l'on cesse de demander à la vie
un peu de paix,un peu d'oubli
c'est avec regret que je te vois aujourd'hui
épuisée égarée avec une âme hardie
mais je sais tes raisons,et j'aime cette transformation
tu as refusé de vivre entre les roches
alors voles vers des cieux,quittes ces avalanches
je sais qu'au fond de toi tu l'aimeras toujours
mais c'est lui dont je parlais tout à l'heure
ton magnifique amour sourd.
z.o
le chant de ma vie(12/02/2007)
du chagrin,j'en ai eu des solfèges
qui chantaient avec moi le cour de ma vie
toutes mes nuits,j'ai regardé ces nuages
qui volaient chaque fois mes envies
avec un pianiste qui jouait en majeur
je me souvenais de mes rires et des mes pleurs
qui faisait de moi la femme du mépris
tout était un air lourd,un puits
qui chantait avec les rivières,l'histoire de mes nuits
où je me brulais avec une âme hardie
et puis je chantais en bi mol
toutes ces expériences folles
mon cœur est las,ma vie est drôle
ne pars pas cher cœur tu es mon hausse col
qui me donne toujours ce "sol"
qui ravive mon âme étourdie
et puis je continue mon chemin
avec une chanson et à ma main
une lettre qui affirme que demain
sera comme aujourd'hui,un simple matin
qui prendra ma vie comme refrain
et je passerai en continuum
tous les chemins,tous ces hommes
qui sauront que j'étais une môme
qui s'endort au fond d'une femme
et puis ils chanteront une chanson
une chanson
qui parlera d'un enfant
qui s"est perdu dans l'abandon
ils sauront que j'etais un matin glacial
une vie si dure,si infernale
avec une immense flamme fatale
qui jamais ne s'éteindra
et le bal recommencera........
z.o
Page précédente
Vous lisez :

au fil des jours

page :
Page suivante

Création du site


Nicolas SORANZO