Présentation du livre

Note : etoilesetoilesetoilesetoilesetoiles

7 commentaire(s)

J'aimerais...

J’aimerais être quelqu’un d’autre,
Qu’on ne me voit pas simplement par mes fautes,
Une espèce de double-personne, un miroir,
Qui me remplacerait par moments noirs.

J'aimerais être ici et ailleurs,
Ce lieu où n'existe ni joie, ni peine, ni peur,
Un monde qui se foutrait des différences,
Qui ne me tuerait pas, par mauvais tir de lance.

J’aimerais être dans un univers différent,
Où je ne pleurerais pas des larmes de sang,
Là où je pourrais rire, sourire,
Un endroit qui ne me ferait pas souffrir.

Parfois, j'aimerais être dans un livre,
Être ces gens de papier qui ne font que vivre
Vivre pour me faire rêver
De ces pages où tout est égalité.

J'aimerais qu'on sache qui je suis,
Qu'on entende l'appel au secours de mon cœur meurtri,
Pour que je n'ai pas à me cacher derrière ce mur de l'oubli.
Vous la voyez, cette souffrance en moi ?
Regardez-la bien.
Car son combat est aussi le mien.

Par-dessus tout, j'aimerais qu'un être puisse m'aimer
Et qui sache enfin me regarder.
M’aimer pour mon miroir,
M’aimer pour mon monde blanc et noir,
M’aimer pour mes rêves et mes combats,
M’aimer pour ce qui restait de moi,
M’aimer pour celle qui est là aujourd’hui,
M’aimer juste pour ce que je suis.

~Thida~
Juste un sourire

Juste un sourire, un regard,
L'impression d'être une perle rare,
Une perle rare juste à tes yeux,
Un rien pour que je sois heureux.

Tes cheveux flamboyants hantent mon esprit,
Je rêve de toi chaque nuit,
Ô ma douce, comment t'oublier,
Toi seule que j'ai pu aimer ?

Tu as illuminé ma vie,
Celle que je croyais loin d'ici,
Tu as su reprendre mon cœur,
Qui était rongé par la peur.

Mais il n'y a ni sourire, ni regard
Ni l'impression d'être une perle rare,
Tes yeux ne m'effleurent même pas,
Car tu pars avec l'autre, loin de moi.

J'ai été lâche de ne pas te l'avouer,
Aveuglé par ma timidité,
Je savais que jamais tu ne pourrais m'aimer,
Ta seule erreur a été de ne pas me remarquer.

Malgré tout, tu restes à moi,
Ma perle rare dont je suis roi,
Ma reine que toujours j'aimerais,
Toi que mes rêves ne pourront effacer.

~Aux hommes qui n'ont pas su déclarer la force de leur amour à celle qu'ils aimaient~
Page précédente
Vous lisez :

Recueil de poésie

page :
Page suivante

Création du site


Nicolas SORANZO