Présentation du livre

Note : aucune

0 commentaire(s)

-"Général !!! nous sommes prêt pour le départ ?"
-"Oui sire, les équipes n'attendent plus que votre ordre ..."
-"très bien, alors allons y ... pleins gaz si je puis dire, et dites au revoir a votre bonne vieille terre, nous reviendrons peut être un jour, qui sais, mais pour le moment, d'autres sieux nous attendent, nous allons réaliser le rêve le plus fou que l'humanité a toujours voulu vivre ... la conquête de l'univers ..."
Le général Greenman pris alors son combiné portable, et ordonna a ses hommes de lancer les moteurs ... L'énorme vaisseau, de la taille de la France et de forme hexagonale sur une hauteur d'une île comme la Corse (hommage à mon pays la France), encore en orbite géostationnaire autour de la terre, s'élança dans un fracas assourdissant pour quelqu'un qui se trouverais a côté ...Bien sûr, les occupant n'en ont pas la même sensation, pour eux, tout se passe dans un calme Olympien, c'est même pour eux un unique spectacle qui est en train de se jouer devant eux ... La terre, si belle et encore si bleue malgré les cicatrices que l'homme lui a infligé, s'éloigne avec élégance, et sérénité, on aperçois des ouragans qui s'entrelacent comme des cheveux, comme pour dire au revoir aux "terriens", qui, après l'avoir tant fait souffrir, la quitte avec rancœur ... A croire que cette bonne vieille planète n'est pas rancunière, elle laisse partir ses enfants, ceux a qui elle a tout donné sans la moindre amertume, est ce le cas de ces hommes qui vont coloniser d'autres territoires ? non, certains la regardent partir sans un mot, dans quelques soupirs de souffrance, une larme coule parfois sur leurs joues rosis par le froid car bien que le vaisseau soit climatisé, tout a été fait pour respecter au maximum le court des saisons afin de retrouver autant que possible des conditions identiques a la terre, ces gens partent avec mélancolie quand même, car la terre c'étais a eux, ils y sont nés, ils l'ont aimés, ils l'ont choyé, respecté, et elle leur a bien rendu en donnant tout ce don elle possédais ... Tout ... Jusqu'au bout de ses entrailles ... Certains l'ont même littéralement saccagée, mais ceux là, ne font heureusement pas partis du voyage ... Non, ceux là, sont bien restés sur terre, sur cette terre qu'ils ont rendus infertile, qu'ils ont rendu si triste, sans âme, sans aucune âme d'ailleurs ... Car beaucoup d'espèces menacées ont maintenant disparus de la surface du globe ...
Nous sommes le 31 octobre 2014, l'eau sur cette si belle terre, est montée de 66 mètres, ce qui a restreins les zones viable, mais pas la démographie humaine qui n'a fait que d'augmenter, de ce fait les guerres se sont amplifiées, les ressources amoindries, et le chaos a commencé depuis plusieurs décennies déjà, pour ne plus finir, plus aucun espoir de paix n'est envisageable car tout le monde a faim, et soif surtout, car l'eau douce des glaciers s'est mélangées avec celle des océans, donc il ne reste de l'eau que pour les plus fortunés qui ont les moyens de s'en fournir auprès d'une usine de dessalement, qui, ceci dit, tournent a pleins régimes.
Un homme, écologiste de surcroit qui croit en la nature, qui aime la nature, et qui a toujours tout fait pour la protéger, un homme qui a bâtis sa fortune colossale sur l'écologie et le bien des autres, cet homme, voyant le phénomène arriver depuis déjà plusieurs années, a fait un paris sir l'avenir, cet homme, qu'à l'époque beaucoup prenaient pour un déséquilibré, c'est fait carrément construire une archipel ... il a tout d'abor investis dans des sous-marins pour aller creuser et remonter la terre du fond des océans dans des zones où bien sûr il n'y avais pas trop de danger pour la flore, ces sous-marins ont ensuite entassés la terre pour en faire une immense montagne ... ils ont entassés de la terre, encore et encore, le chantier a duré des semaines, des mois, des années même ... Pour finir par enfin sortir de terre, pour créer un immense archipel ... Un archipel grand comme la France des années 2000 environ, en forme d'atoll, il peut sans soucis accueillir prêt de 300 millions de personnes car les fondations n'ont pas été fait par hasard ... En effet, avant d'entasser des montagnes de terres, des ingénieurs ont eux la bonne idée de construire des maisons sous l'eau, ce qui augmente la capacité de logement de cet archipel ...
En fait, cet homme de génie qui a eu cette brillante idée, et qui s'est d'ailleurs auto-proclamé "roi de l'archipel St Louis" ... cet homme ... C'est moi !!!
Il y a longtemps déjà, j'ai bien remarqué que l'homme partais en "vrille", en fait, pour dire toute la vérité, je croit que c'est depuis que je suis né que je me suis rendu compte que l'homme étais en train de sacrifier notre belle planète ...
De par ce fait, je me suis toujours juré de faire en sorte de sauver cette si belle terre que j'aimais tant ... Etant d'un naturel généreux, après avoir travaillé dur dans le domaine de la boucherie, et, ayant gagner de l'argent en grosse quantité, je m'investis dans l'humanitaire, et décida de créer mes propres structures de logement pour les gens en ayant besoin, l'ironie de cette action, c'est que j'ai gagné encore plus d'argent, de ce fait, je suis devenu immensément riche, je dirais même, un des hommes les plus riche de la planète.
Après avoir fait de multiples recherches, je me suis rendu a l'évidence que la terre ne pouvais plus être sauvée, et qu'il fallait, de surcroit, se mettre a l'abris car le manque de ressources, auraient finis par entamer des guerres a ne plus en finir, la terre étais devenus trop peuplée et les ressources insuffisantes, malgré les efforts en matière d'environnement et de production de matières première avec des énergies renouvelable, le mal étais fait, et bien fait, je me suis aperçu avec effrois qu'il étais irréversible.
En ces temps, je ne me doutais pas que ma prédiction de guerre allais être aussi imminente, mais ce fût le cas quand quelques virus d'un nouveau genre fît son apparition, et dont l'humanité étais incapable de se
Page précédente
Vous lisez :

LE ROI LOUIS

page :
Page suivante

Création du site


Nicolas SORANZO