Présentation du livre

Note : etoilesetoilesetoilesetoilesetoiles

1 commentaire(s)

MINUIT SONNE...
OU PAS.


35 Pages.
« Voyez-vous, Nelson, le problème avec vous, c'est que vous êtes incapable de garder prise avec la réalité, notre réalité. Nous en reparlerons demain. » Enchaîna t'il sur un ton parfaitement maîtrisé, comme s'il répétait ces mots quelques 100fois par semaine. Pourtant, adressés à moi, ils avaient une connotation spéciale, j'en était sur. C'était indubitable que ce soit le cas. Il ne pouvait chanter les mots de cette façon à tout ceux qu'il conseillait. Sa voix s'en serait retrouvée éraillée depuis longtemps.

« Pour l'instant, voici une ordonnance de chlorpromazine. C'est un antipsychotique efficace, je vous garanti que les effets secondaires seront minimes, cette fois-ci. Il est donc très important de prendre un cachet chaque soir, et un autre au réveil. Es-ce bien clair ? » Ajouta t'il en posant l'index entre mes deux sourcils pour être certain d'obtenir toute mon attention. Le contact provoqua en moi une onde de chaleur. Mais de ces ondes de chaleur-vous les connaissez indéniablement- qui sont tellement brûlantes que l'on ressent l'impression qu'elles sont glacées. Je reculai dans mon fauteuil, incapable de prolonger ce contact plus longtemps, comme si son doigts était pareil à une perceuse, un bistouri s'enfonçant dans la chair de mon crâne, atteignant sans efforts les idées qui m'étaient propres, mes idées, les seules choses qui m'étaient propres.
Page précédente
Vous lisez :

Minuit sonne.. ou pas.

page :
Page suivante

Création du site


Nicolas SORANZO