La folie.

Sunderland, un lieu tranquille. Un endroit pas comme les autres. Jack Kingston regardait attentivement la petite ville depuis l’avion avec ses enfants endormie à côté de lui. Son métier était scénariste et il avait été embauché pour écrire une histoire se basant sur un lieu paisible pour la transformer en cauchemar. C’était les seules informations qu’il possédait. Jack avait l’habitude d’écrire dans les lieux où il se sentait dans l’histoire qu’il travaillait. Ça le rendait plus productif et ses employeurs avaient l’habitude de ses manières de travailler comme ils avaient l’habitude de l’embaucher. Grâce à Jack, ils gagnaient beaucoup d’argent, ses histoires étaient surprenantes, originales et plaisaient au public. Cependant, ce sera la première fois qu’il écrira une histoire d’horreur et ça le tracassait.

Une fois l’avion posé, Jack réveilla ses enfants, prit les bagages à main et alla chercher leurs affaires qui étaient sur les tapis roulant. Dehors, Jack se trouvait à Alencia, à côté du lieu où il voulait aller. Donc il appela un taxi et demanda au chauffeur d’aller à Sunderland. Le chauffeur était un homme assez gentil qui faisait rire ses enfants de huit ans. Jack souriait, depuis la mort de sa femme, il ne voyait que très rarement ses enfants heureux. Elle s’appelait Katherine, elle réussissait à les rendre heureux. Elle avait toujours le sourire aux lèvres. Jack avait une image d’elle dans sa tête. Elle jouait dans la chambre des petits avec Tom un de ses enfants tandis que Logan était en train de dormir. Tom riait, elle aussi.
« On est arrivé à Sunderland » criait le chauffeur. Tom et Logan allaient sur le trottoir et se dirigèrent vers le restaurant Diner en attendant leur père qui payait le taxi. Jack s’asseyait et prit un café. Il se sentait bien dans ce diner, tout le monde se connaissait. Cet endroit était petit mais chaleureux, on y entrait toujours avec une joie, saluant la serveuse au passage. Jack était inspiré et pensait commencer à travailler ce soir, dans un appartement qu’il avait loué, non loin du diner. Mais avant il profita que le soleil était debout pour explorer la ville. Sunderland serait un lieu parfait pour lui. Les décors, le bonheur des gens le donnait envie de faire surprendre les spectateurs avec ça. Il imaginait les habitant avec des yeux blanc et des armes blanche marchant dans la nuit, sans savoir où ils allaient. Une lune brillante leur ordonnant de tuer les personnes qui ne leur ressemblent pas. Enfin pour le moment il ne savait pas trop quoi faire, mais il trouvera. Il en était persuadé. Il se faisait tard, Jack devait rentrer à son logement. Sa promenade l’avait épuisé, mais ça ne l’empêchera pas d’aller à l’appartement et commencer le scénario. Arrivé au Diner, Kingston admirait ses enfants jouer avec la serveuse. Il avait demandé à cette dernière de s’occuper d’eux avant de se promener. Il appela ses enfants et remercia Rose, la serveuse de les avoir surveillés.

Jack les emmenait jusqu'à l’endroit où ils allaient vivre pendant son écriture, il se trouvait au deuxième étage. On entendait les grincements des marches d’escalier résonner dans tout le bâtiment. Arrivé dedans, Ils inspectaient les lieux, cuisine, chambres et salle de bain, la seule fenêtre qu’ils avaient se trouvait dans la cuisine. C’était le nécessaire et ça suffisait pour Jack. Donc il commença à retirer sa veste et alla cuisiner de la semoule avec des saucisses. Pendant ce temps là, Tom et Logan rangeaient leurs affaires dans l’appartement. A force de déménager pour le travail de leur père, ils avaient l’habitude. Mais ça ne les dérangeaient pas, ils s’amusaient peut-importe où ils sont. Tant que leur père est là ils se sentaient en sécurité. Le problème chez Jack dans les yeux de ses garçons était le refus de croire que Katherine est morte. Ça les rendait tristes pour lui.

Page précédente
Vous lisez :

La folie

page :
Page suivante

Création du site


Nicolas SORANZO