Présentation du livre

Note : etoilesetoilesetoilesetoilesetoiles

4 commentaire(s)

Assis en cercle autour d’un feu, la jeune génération se tasse pour écouter les histoires du chaman. Et sous le regard de la lune ronde, le vieil homme prend une profonde inspiration, avant de commencer son récit :

« Les légendes de notre peuple parlent du Wakan Tanka, l’esprit suprême de la Sagesse. Elles parlent de notre mère la Lune, et de notre père, le Soleil. Elles parlent du Grand Lièvre qui apporte le feu aux hommes, du Corbeau et du Coyote. Du Dieu-Loup qui emmène les guerriers morts au combat dans les plaines du Grand Esprit. Et parmi elles, se cache l’essence même de notre espèce.

Il y a de très nombreuses lunes de cela, vivait une tribu capable de faire voyager son esprit hors de son enveloppe charnelle. La partie invisible et immobile de l’être entrait alors dans le corps de son animal totem. L’animal et l’homme entraient ensuite en une communion totale et parfaite. L’homme, laissant ses souvenirs derrière lui, l’animal, occultant au possible son côté bestial.
Un jour, Nokomis, signifiant « fils de la lune », décida de voyager en compagnie de sa sœur Chumani, « fleur de rosée ». Le premier avait pour esprit gardien le Loup, la seconde, l’Aigle.

Allongés près d’un feu, légèrement à l’écart des autres membres du clan, ils inspirèrent et se mirent à chanter, pensant fortement l’un à l’autre pour ne pas s’oublier pendant qu’ils seraient sous leur autre forme. Au fur et à mesure de leur entrée en transe, le son se faisait plus doux et enfin, lorsqu’il s’arrêta, l’homme et la femme avaient quitté leurs corps d’humains.

Ils s’éveillèrent sous la forme de leur totem et Fils de la Lune leva le museau pour chercher Fleur de Rosée. Dès qu’il l’eut trouvé, ils partirent en chasse pour remplir leurs estomacs vides, laissant leur instinct animal prendre le dessus. Mais alors qu’ils avaient presque attrapé leur proie, Chumani interrompit son vol et s’écrasa au sol. À peine une respiration plus tard, Nokomis s’écroulait à son tour.


Page précédente
Vous lisez :

Légendes d'un autre temps

page :
Page suivante

Création du site


Nicolas SORANZO