Présentation du livre

Note : etoilesetoilesetoilesetoilesetoiles

3 commentaire(s)

Jenny


Chapitre 1 : La folie des gens.


Le sable, bercé par le souffle du vent pour se reposer sur le sol. Dans ce monde, le sable était dominant, le sable avait dévasté ce monde. Le sable avait tué des personnes. Le sable avait transformé des personnes en personnes sans cœur.


Une route se trouvait au milieu de nulle part avec un homme qui la longeait. C’était un homme aux cheveux courts et bruns avec une barbe rasée. Il avait des yeux marron avec une veste beige et un jean usé recouvert de sable. Cet homme marchait tout droit sans savoir où il allait réellement.

Au loin, on pouvait apercevoir une maison en ruine qui était reconstruit avec des objets qui pouvait trainer aux environs. Avant de s’y approcher, il sortit de son sac qu’il portait sur son dos un couteau. Son arme était cachée maintenant dans sa veste, il se méfiait des personnes qui s’étaient isolées dans des abris de fortune pour survivre car ils pouvaient être dangereux. Il s’approcha de la maison et toqua à la porte. Personne ne répondit.

Il supposa donc que les survivants qui avaient réparé cette maison étaient morts ou partit, alors il ouvrit la porte. Derrière, on arrivait à un salon plutôt vide avec une table au centre et la poussière qui dominait la pièce. Au bout du salon, il y avait deux portes, l’un menait à la salle de bain et l’autre à la chambre. L’homme commença par fouiller la salle de bain pour trouver de quoi se soigner ou autre chose mais cette dernière était vide.
Il se mit à avancer dans la chambre pour examiner chaque recoin pour trouver deux ou trois choses utiles. Dans cette chambre il y avait un lit contre un mur, une armoire de l’autre côté et une fenêtre avec deux planches de bois qui empêchaient que la lumière entrait même si une petite lueur arrivait à franchir les obstacles. Ces planches de bois étaient étranges, elles n’avaient pas de poussière. Quelqu’un les avaient posées récemment. C’était un piège que les cannibales avaient l’habitude de faire, il devait partir au plus vite sinon il ne pourrait pas survivre.
En sortant de la chambre, une personne avec le visage masqué surgissait pour lui donner un coup de masse. L’homme s’évanoui par ce coup et pouvait voir que la table qui s’éloignait peu à peu jusqu’à ce que ses yeux se fermaient.
A son réveil, il pouvait voir un homme mort devant lui. Avec sursaut, il se releva et recula aussi vite qu’il pu jusqu'à être contre les murs de la cage qui le retenait prisonnier. Il n’avait plus ses équipements et ses vêtements et il se trouvait dans un sous-sol. Il observa au alentour ce qu’il y avait, des hommes et des femmes nues recouvert de sang qui hurlait de peur dans des cages. Des morts dans d’autre et au centre deux tables avec sur l’une d’elles une scie qui était propre. Il y avait quelque part dans le sous-sol une sortie qui menait à l’extérieur, derrière la maison.

Par cette sortie, il y avait deux personnes masquées qui entraient avec des clés à la main, leurs voix montraient qu’un était un homme et l’autre une femme. Ils choisissaient une cage à ouvrir et prirent une femme. Elle avait peur, elle hurlait comme une dingue, et se débattait du mieux qu’elle pouvait. La personne qui partageait sa cage voulait l’aider mais l’un de ses bras fut tranché par la femme masqué qui avait une scie dans les mains. Après avoir pendu par les pieds la femme, ils prirent l’un des cadavres qui se trouvaient dans des cages et le mirent sur l’une des tables. La femme masqué trancha le bras du mort et le mit dans la bouche de la femme pour qu’elle le mange, elle était leur repas. Ensuite, ils choisissaient encore une autre personne : l’homme qui voulait protéger la femme. Ils l’attachèrent sur une chaise devant la table où il n’y avait rien. L’homme prit en rigolant, Un couteau qui se trouvait dans sa poche pour découper une partie du ventre de la femme, elle hurlait de douleur et avait des larmes aux yeux. Ensuite, il offrit le ventre à la personne attaché pour qu’il le mange.

Pendant ce temps là, leur dernière prise cherchait comment sortir de la cage, mais il ne trouvait rien. Il commençait à avoir peur et si mit à hurler pour réclamer à manger. Les personnes masquées surpris, demandait pourquoi il ne mangeait pas le mort qui partageait sa cage. Il répondit qu’il voulait quelle que chose de tranchant pour le découper s’il devait le manger. L’homme masqué se mit à rire et ouvrit sa cage pour pouvoir l’attacher sur la table, à la place du cadavre. L’homme ne se débattait pas mais voulait la scie posé sur la table. Au moment où il pouvait l’atteindre, il le prit en vitesse et trancha la gorge de l’homme masqué. La femme sous le choc recula et mit sa scie devant elle en pointant la personne qui résiste à la mort. Les personnes dans les cages ne criaient plus, ils étaient tous captivé par ce qui s’était passé. Elle se rua sur lui avec haine, il esquiva son coup et planta la scie dans sa tête.
Page précédente
Vous lisez :

Jenny

page :
Page suivante

Création du site


Nicolas SORANZO