Présentation du livre

Note : etoilesetoilesetoilesetoilesetoiles

4 commentaire(s)

Black Destiny

Paroles émises en anglais (normalement en italique mais option non-existante sur le site^^')
Paroles émises en français

Chapitre 1: Anna

image
«- Veuillez attacher vos ceintures et éteindre tout appareil électronique. Nous allons amorcer l'atterrissage.»

Je regardais par le hublot, essayant d'apercevoir la piste sur laquelle l'avion se poserait et nourrir mes yeux de la beauté du paysage. Au lieu de cela je ne vis à l'horizon que des bâtiments industriels grisâtres ou appartenant à l'aéroport. Une pointe de déception me submergea mais je me promis intérieurement de ne pas juger la France trop rapidement. J'avais vu tellement d'images dans mon livre de français montrant des campagnes verdoyantes et des villes lumineuses que ce pays avait immédiatement occupé une place importante dans mon cœur. Je m'étais mis à apprendre le français avec une telle obsession que j'en étais presque devenue bilingue, pour le plus grand bonheur de Mme Mirial qui se désespérait toujours de nos notes catastrophiques dans sa matière.

L'avion amorça un virage en direction du sol, produisant quelques petites secousses dans la manœuvre. Je sentis que l'on empoignait ma main avec force ce qui me fit sursauter et rompit ma contemplation de l'extérieur. Je me retournai avec tristesse de ce paysage qui m'avait captivé bien que d'une banalité assourdissante à la périphérie des grandes villes comme Paris. Sur le siège voisin, Lisa fermait les yeux avec force et les traits d'habitude fins et élégants de son visage étaient désormais crispés. Si ma meilleure amie devait avoir une phobie, c'était bien celle de l'avion. Je ne comprendrai sûrement jamais comment on pouvait terrasser un homme adulte sans aucun effort grâce à des prises de judo, miracle qu'elle avait accompli sur un prof qui l'avait énervé, - ce qui lui avait valu un renvoi d'une semaine - et avoir peur de mourir dans un avion, objet complètement sécurisé et sans aucun danger.

Je posai ma main libre sur son épaule en signe de soutien ce qui fit apparaître un sourire discret au coin de ses lèvres sans qu'elle ne prenne la peine de soulever ses paupières. L'avion continuait lentement sa descente sans que le visage de Lisa, normalement si sûre d'elle, s'adoucisse. Chacun ses peurs. J'en avais plein: la peur du noir, des araignées, d'un certain nombre d'insectes répugnants et des tonnes d'autres choses. Mais en ce moment même, ma joie était à son comble et rien ne pourrait la gâcher, même une bête horrible à huit pattes.

Dans un dernier soubresaut plus fort que les autres, on toucha le sol, rebondit légèrement, ce qui arracha un petit son apeuré à Lisa, puis l'engin se stabilisa. Les élèves présents n'attendirent pas que le pilote annonce que
Page précédente
Vous lisez :

Black Destiny - Chapitre 1 et 2- Réécriture

page :
Page suivante

Création du site


Nicolas SORANZO