Présentation du livre

Note : etoilesetoilesetoilesetoilesetoiles

15 commentaire(s)

Chapitre 1



En cette nuit du 21 juin, je fis un rêve que je n'oublierais jamais. J'y vis mon père, Ethan James qui rentrait, pressé, de son voyage d'affaire, heureux de passer le weekend en famille. Ce qui lui ne lui arrivait que très rarement. Mais, dans son empressement à renter, il ne vit pas le camion se diriger, droit sur lui. Au dernier instant, il prononça mon nom « Ella » Puis, j'entendis un bruit familier. Réalisant qu'il ne s'agissait que de la sonnerie de mon réveil, je me levais en ressentant une étrange impression, certainement due au terrible cauchemar, que je tentai vite d'oublier.


En descendant, pas vraiment pressée en ce samedi matin de vacances, je fus surprise d'entendre des voix provenant du salon. Je reconnus la voix de M. Jenkins, le père de ma meilleure amie Jenna, ainsi que des sanglots...ceux de ma mère.


Alors, je compris. Je compris deux choses.
Premièrement, ce n'était pas un cauchemar et, deuxièmement, je ne l'oublierais jamais.
Deux mois après l'accident de mon père, j'eus une grande et inattendue conversation avec ma mère.
Ou plus précisément, celle que j'ai toujours considéré comme telle, n'ayant jamais connu ma vraie, mère morte peu après ma naissance. Je prenais tranquillement mon petit-déjeuner, sans grande conviction, quand je remarquai son regard posé sur moi.
-Ella, ma chérie est-ce que ça va ? me demanda-t-elle. Et sans me laisser le temps de répondre elle continua.
-Je sais que la situation n'est pas facile, la mort de ton père nous a tous bouleversé. Je comprends et partage ta tristesse. Je sais qu'il est encore trop tôt, mais je m'inquiète. Tu ne manges presque rien, dors très peu, tu restes enfermée dans ta chambre et c'est à peine si tu me parles.

J'écoutais les paroles de ma mère et j'eus envie de tout lui dire, lui expliquer les raisons de mon mutisme, lui dire que chaque fois que je ferme les yeux, je vois mon père en train de mourir... impuissante.

Mais comment, comment lui dire sans qu'elle me prenne pour une folle ?
Page précédente
Vous lisez :

La sorcellerie, mon héritage

page :
Page suivante

Création du site


Nicolas SORANZO