Présentation du livre

Note : etoilesetoilesetoilesetoilesetoiles

2 commentaire(s)


.
.
.
.
.
.
.
.
.

.........image
_________________ LES LIEUX _________





Les lieux, comme les êtres, évoluent et se transforment malgré l’impression erronée qui nous habite, nous, acteurs et spectateurs, que rien ne changera jamais, que cet endroit familier demeurera tel qu’on le connaît pour l’éternité, sans avoir conscience, à moins d’avoir été le témoin de son évolution, qu’il a été autre chose, qu’il s’est habillé d’une autre apparence.

Le mois dernier, tout à fait par hasard, je suis passé dans le quartier où j’ai grandi. J’ai alors ressenti une étrange émotion en constatant que de nombreux travaux l’avaient bouleversé. Le long immeuble à quatre étages où j’ai vécu autrefois avec toute ma famille, au milieu de tous mes amis, les vrais, les copains de mon enfance, bien avant qu’ils ne deviennent autres eux aussi, où j’ai connu mes premiers émois amoureux, a disparu tout comme celui qui lui faisait face, son presque semblable comme dans un effet miroir. A leurs places et à celle du vaste parking qui les séparait, un nouveau quartier est né. De petits bâtiments proprets, cernés de grilles, sont sortis de terre comme des champignons à l’automne ; un réseau nouveau de rues s’est dessiné. Le plus troublant est que, tout autour, rien n’a changé. Les mêmes hautes barres se dressent de chaque côté, rose et bleue, soudainement anachroniques et vieillottes, autant dans leur gigantisme que dans leur conception, et qui n’ont plus, je m'en rends compte, depuis longtemps l’apparence que je leur donne ici. Le même petit centre commercial survit avec peine alors qu’il fut, pendant une longue période, florissant. Plus loin, une nouvelle entrée s'ouvrant sur la cour de l’école où j’ai passé quelques-unes de mes jeunes années, a été aménagée. Un long chemin traverse un espace dégagé et mène à une grille. Je ne suis pas allé voir de plus près. Dans mon souvenir, cette école avait initialement trois accès, celui de la maternelle, celui de l’école des filles et celui de l’école des garçons. Tout a été repensé et réorganisé. Est-ce mieux, est-ce moins bien, je ne peux pas juger.

Page précédente
Vous lisez :

L'Orme des Mazières

page :
Page suivante

Création du site


Nicolas SORANZO