Présentation du livre

Note : etoilesetoilesetoilesetoilesetoiles

8 commentaire(s)

Quand je serai auprès d'Hadès,
Je l'enchanterai de ma lyre
Afin que son coeur oublie l'ire
Qui m'a privé de ma déesse


Je serai pour toi tel l'aveugle
Afin qu'à la vie tu reviennes,
Je serai comme une âme en peine,
Tel sont sans leurs ailes, les aigles


Et le jour qui t'éblouira
Sera pour moi une torture
Peut-être mon coeur cédera


Je serai hanté par tes pures
Yeux / Ce sera telle une ivresse
Quand je serai auprès d'Hadès.

Ecrit par Moi! ^^
Le mythe d'Orphée et d'Eurydice
Pour ceux qui ne connaissent pas le mythe d'Orphée et d'Eurydice voici le mythe grec:
Ayant un don réel pour la musique et la poésie, Apollon lui offrit une lyre à sept cordes. Les muses lui apprirent à en jouer et pour les remercier, Orphée rajouta deux cordes, en hommage aux neuf muses. Grâce à sa musique, il charmait les Hommes, les végétaux, les arbres, les rochers et même les êtres les plus atroces ne résistaient pas à l’envoûtement de son chant.
Il revint après ça chez son père, en Thrace.

Orphée et Eurydice

A son retour en Thrace, Orphée rencontra Eurydice, une nymphe. Ils tombèrent amoureux et étaient très heureux.

Malheureusement, un jour, alors qu'Eurydice se promenait dans la vallée du fleuve Pénée, elle fit la rencontre d'un dieu, Aristée, qui lui fit des avances. Elle refusa et le dieu se mit à la pourchasser. Elle courut et mit son pied sur un serpent venimeux qui la mordit, causant sa mort.
Orphée, inconsolable, tente d'aller récupérer Eurydice dans le royaume des morts.

Orphée aux Enfers

L'entrée des Enfers était habituellement impossible pour quelqu'un qui n'était pas encore mort : pour y entrer, il fallait rencontrer plusieurs personnages (Charon, Cerbère, les Harpies, la Chimère...) qui donnaient ou non leur accord. Mais Orphée disposait d'un grand atout: sa lyre. Grâce à elle, il charma les Enfers, offrant ainsi un instant de bonheur aux suppliciés qui n'eurent plus à subir leur éternelle sanction: la roue d'Ixion cessa de tourner, Tantale n'eut plus ni faim ni soif, les Danaïdes posèrent leurs jarres...

Même Hadès et Perséphone, habituellement insensibles, furent eux aussi ébahis devant un tel amour si bien que Perséphone accepta de laisser Eurydice à Orphée. Mais ce miracle ne pouvait avoir lieu qu'à une seule condition: Orphée devait marcher jusqu'au royaume des vivants sans se retourner vers Eurydice. Il accepta et repartit donc avec Eurydice, qui le suivit en retrait.

Peu avant d'arriver au bout du chemin, sans que personne ne sache pourquoi il fit cela, Orphée se retourna vers Eurydice. Il vit alors cette dernière, toujours aussi belle, toujours aussi éblouissante. Les conditions posées par les Dieux étaient cependant sans appel: Eurydice lui fut retirée et dut rester éternellement aux Enfers.

La mort d'Orphée

Après avoir dérogé aux conditions imposées par les Dieux pour retrouver Eurydice, Orphée resta enfermé chez lui et pleura sa bien-aimée.

Les femmes du village, auxquelles il ne prêtait plus guère attention, étaient jalouses d'un tel amour. Elles le découpèrent, le déchiquetèrent et jetèrent les morceaux de son corps dans différents fleuves. Sa tête et sa lyre arrivèrent sur l'île de Lesbos où les habitants lui offrirent une cérémonie et une sépulture. Zeus, en hommage à ce musicien très doué, transporta l'âme d'Orphée aux Champs-Elysées.
Page précédente
Vous lisez :

Poème à référence mythologique.

page :

Création du site


Nicolas SORANZO