L'entrevue

Il est là. Dans la pièce. Seul.
Il regarde la table en fumant sa cigarette. Il a l'air fatigué. D'ou les cernes sous ses yeux sans expression qui regardent dans le vide.
J'entre dans la pièce. Il ne bouge pas.
-Bonjour Monsieur Kleinman. lui dit-je
Il semble enfin remarquer ma présence. Il lève les yeux vers moi. Il me regarde avec une expression si vide, si insipide, si fade. C'est effrayant...
-Bonjour, me dit-il timidement.
-Je sais que ce n'est pas facile pour vous d'en parler, vous êtes sur que ce va aller ?
-Je veux en parler, il faut que ça sorte...
Il semble hésiter un peu. Il a peur, c'est sur.
Monsieur Kleinman est l'unique survivant du crash d'un avion. Il est tombé dans une grande dépression psychologique et a demandé à être placé dans une pièce capitonnée. Cela fait trois ans qu'il se cache dans un hôpital, à l'abri du monde extérieur qu'il craignait tant.
On se croirait dans "Destination Finale".
Je sort un magnétophone, un bloc-notes et un stylo de ma sacoche, allume le magnétophone et commence l'entrevue :
-Vous pouvez me rappeler votre prénom s'il vous plaît ?
-Jean...Jean Kleinman... me dit-il, en re-fixant la table.
-Quel âge avez-vous ?
-Trente-cinq ans...
Je griffonne sur le bloc-notes toutes ces paroles.
-Quel était votre métier avant votre internement ?
-J'était consultant en management d'entreprise...
-Pour quelle boite travailliez vous ?
-Ikea...
Il bossait donc chez Ikea. Il avait surement une belle vie avant le crash.
-Il y a trois ans, le 10 Octobre 2000, vous avez embarqué sur le vol 265 Air France. Votre destination était Paris-Buenos Aires...
Il commence à se crisper.
-Jean, ça va aller ?
-Oui. Oui, continuons...
-Vous voulez faire une pause ? Boire quelque chose ?
-Non, non je veux rien, je veux finir cette entrevue au plus vite et rentrer chez moi. Ça fait trois ans que j'attends ce moment.
Silence de mort.
Il est énervé, je peux le comprendre.
Il a attendu trois ans avant de se confier, ce n'est pas toujours facile de parler de ça.
-Vous rappelez-vous dans quelles circonstances le crash s'est-il effectué ?
Il inspire longuement, et, enfin, il me raconte comment le vol A265 s'est écrasé.
Page précédente
Vous lisez :

Vol A265

page :
Page suivante

Création du site


Nicolas SORANZO