Présentation du livre

Note : etoilesetoilesetoilesetoilesetoiles

9 commentaire(s)

Prologue
La sphère dorée


Il devait être midi passé. L'elfe, prénommée Silvana, était occupée à lire, avachie sur son lit, sans méfiance. Elle parcourrait des yeux un texte fort intéressant, qui traitait de l'humanité. C'était un sujet qui provoquait bien des débats chez les elfes, à un tel point que les membres du conseil elfique se disputaient souvent là-dessus.

Ce qu'elle tenait entre les mains était très important, puisqu'il s'agissait d'archives. Tout ce qui concernait les humains, ou presque, toute les relations qu'ils avaient pu avoir par le passé avec les elfes, tout y était écrit.

Il n'y avait pas un bruit, rien ne troublait la lecture de Silvana. Elle était seule dans sa chambre, plongée dans le noir, éclairée seulement par une petite lumière. L'elfe fut donc très surprise lorsqu'elle entendit une sorte de sifflement, semblable à un mouvement aérodynamique. Il y avait quelque chose qui rodait dans le coin. Un intrus.

Relevant la tête, Silvana balaya l'espace des yeux. Là, ce qu'elle vit l'inquiéta, elle se mit à pâlir. Voletant à quelques mètres du sol, juste devant figure de l'elfe, il y avait une sphère dorée, une petite boule qui semblait composée de petites paillettes d'or. Prise de panique, Silvana se retint de hurler. Elle ne savait pas qui se cachait derrière cette sphère qui flottait dans l'air, mais elle était sûre d'une chose ; c'était un ennemi.

La sphère dorée décrivit un arc de cercle, laissant une traînée de lumière derrière elle, qui s'estompa en une poignée de secondes. Silvana interpréta ce mouvement comme un geste moqueur, elle avait l'impression qu'on la narguait, qu'on se riait d'elle. Et comme elle ne voyait pas l'ennemi, qu'elle ne connaissait rien de lui, elle ne pouvait pas agir. La seule chose dont Silvana était certaine, c'était qu'un être vivant était responsable de la venue de cette sphère ; et elle ne doutait pas une seconde quant aux intentions de cette personne. Elles étaient mauvaises.
Loin d'être bête, l'elfe avait quelques idées sur l'identité de cet ennemi. Très perspicace, elle croyait deviner quelle était la personne qui en avait après elle. Malheureusement, elle demeurait incertaine, elle ne pouvait rien affirmer, et restait dans le doute. En tout cas, qui que ce soit, et surtout si Silvana avait vu juste, il était dangereux.

Silvana se redressa sur son lit, lâchant son livre qui tomba entrouvert sur le sol. Elle avait peur. Tellement peur, qu'elle recula lentement, jusqu'à s'acculer contre le mur, les genoux serrés, les bras repliés contre son corps. C'était une position de défense, tout à fait inutile, mais qui la rassurait quelque peu.

Désespérée, elle essaya de gagner du temps :

– Que me veux-tu ?

Elle n'eut pas de réponse.

À cet instant, la sphère chargea, fondit sur elle. Silvana cria, abandonnant le calme dont elle faisait preuve habituellement. Elle se débattit vainement dans l'air, ce qui ne servit strictement à rien. Le plus horrible, c'était qu'au fond d'elle, l'elfe savait pertinemment que la bataille était déjà perdue d'avance ; impuissante, elle vit l'ennemi se propulser sur elle, traverser son enveloppe charnelle, et fusionner avec son corps. Il se répandit dans les membres de l'elfe, se dilua en elle, jusqu'à ce que les deux entités ne forment qu'un.

La sphère dorée était en elle.

Cela n'avait prit que quelques minutes, et lorsque ce fut terminé, Silvana fut secouée par de violentes convulsions. Elle porta les mains à sa bouche ; lorsqu'elle les ramena à elle, elles étaient couvertes de sang.

Silvana réalisa qu'elle était dans une mauvais posture.

Mais ce qu'elle ne savait pas encore, c'était que cet incident, aussi étrange qu'insignifiant, n'allait pas tarder à avoir de graves répercussions...

Tout ceci n'était que l'aube d'une guerre.


























Page précédente
Vous lisez :

Les âmes emprisonnées

page :
Page suivante

Création du site


Nicolas SORANZO