Présentation du livre

Note : etoilesetoilesetoilesetoilesetoiles

3 commentaire(s)

Il n'est jamais trop tard.



Femme enfant qui fûtes le trouble de mon âme,
Tant d'envies, tant de désirs, si longtemps inassouvis.
De votre hautain mépris, vous l'infâme,
Sans le savoir, à jamais, vous brisâtes ma vie.


Négligeant mon amour et mon intérieure beauté,
N'écoutant que l'émoi transmis par vos yeux,
Vous me préférâtes ce jeune éphèbe, au sourire mielleux.
Funeste choix de jeunesse, qui allait tant vous faire pleurer.


Les années ont passées et la vieillesse est arrivée.
Abandonnée, vous déprimez sur l'échec de votre vie;
Car votre mari vers une jeune rose est parti,
Laissant votre âme et votre visage par la tristesse ravagés.


Le hasard, madame, vient de nous faire nous retrouver.
Regardez moi, cet amour d'enfant, en moi, est toujours vivant;
Séchez vos larmes, souriez moi, arrêtons le temps.
Dans mes vieux bras aimants, venez vous réfugier.


Non ma mie, votre vie n'est pas terminée;
Pour vous débordant d'une éternelle tendresse,
Je vais recréer l'époque disparue de notre jeunesse.
Venez, mon coeur, il est grand temps de s'aimer.


Franck 2009.
Page précédente
Vous lisez :

Il n'est jamais trop tard

page :

Création du site


Nicolas SORANZO