Présentation du livre

Note : etoilesetoilesetoilesetoilesetoiles

7 commentaire(s)

Prologue

Il était 22h et dehors il neigeait. De gros flocons tombaient comme si ils avaient été rangés avant même de tomber.
Cela faisait bien vingt ans que la ville de St. Raphaël n'avait pas été recouverte d'une fine couche blanche mais avec tout ce qu'il y avait, cela allait surement se reproduire. Elle n'était pas allée au lycée depuis bientôt une semaine. Le trafic était très ralenti, les voitures devant attendre le déblayage des routes pour pouvoir circuler. Le bus ne passait plus et puis, de toute façon, l'école était fermée.
Elle regardait par la fenêtre le reflet de la lune sur la vaste étendue d'eau salée. Ses longs cheveux châtains retombaient en cascade sur ses épaules et ses yeux bleus pétillaient. Son nez, légèrement pointu, formait une parfaite harmonie avec ses lèvres pulpeuses. Elle était parfaite. C'était du moins ce que pensaient tous les garçons.
Pour s'occuper elle lisait et jouait du piano. C'était ses deux passions. Elle se sentait mieux lorsque ses yeux parcouraient les lignes noires ou lorsque ses doigts effleuraient les touches de son vieux piano. Elle avait commencé à jouer à l'âge de six ans, la même année que celle où elle sauta la classe de CP. Chaque note était étudiée pour pouvoir donner le meilleur résultat, le morceau parfait ; cela allait avec son caractère perfectionniste. Elle était plutôt calme, parfois timide. Elle n'était pas pour autant associable et aimait les nouvelles rencontres. Elle était juste un peu méfiante. Elle avait d'ailleurs rencontré, peu avant la fermeture du lycée, une fille avec qui elle avait plutôt bien discuté. Elles ne s'étaient jamais beaucoup aimées, ne connaissant pas l'autre, jusqu'à ce qu'elles se retrouvent dans la même classe. Elles avaient alors pu apprendre à mieux se connaître.
"- Marina ! Viens manger ! Ça fait trois fois que je t'appelle !"
Ça, c'était sa mère. Elle était séparée de son père depuis bientôt quatre ans. C'était elle qui avait eu la garde de ses deux enfants, Marina et son grand frère Timothée. On ne sut jamais ce qu'était devenu leur père.
"- Marina ? Tu es là ? Allons, réponds !
- Oui, j'arrive !"
Elle descendit les escaliers, et arriva dans le salon. Elle traversa la pièce, passa derrière l'entrée puis accéda à la salle à manger où son frère et sa mère l'attendaient.
"- Alors ? T'as perdu ta langue ? lui demanda son frère.
- Ah ah, très drôle Tim' !
- Oh ça va !
- Arrêtez de vous chamailler ! dit sa mère.
- Elle est pas morte à ce que je sache ! répondit son frère.
- Laisse tomber maman... Tim' se la pète parce qu'il a eu son bac...
- Je l'ai eu avec mention je te signale ! lui dit-il en tirant la langue
- Ok, ok... Arrête de te la ramener !
- Ça va, je rigole !"
Ils dînèrent dans la bonne humeur. Une fois le repas terminé, elle remonta dans sa chambre. Ils mangeaient de plus en plus tard à cause de sa mère qui ne rentrait plus du travail avant 21h30. Marina n'avait aucun mal à s'y habituer. Elle avait l'habitude de grignoter ou de goûter comme certains peuvent dire, aux alentours de 18h. Elle n'avait donc pas ce sentiment de faim avant quelques heures.
Page précédente
Vous lisez :

Tome 1 - La révélation

page :
Page suivante

Création du site


Nicolas SORANZO