Présentation du livre

Note : etoilesetoilesetoilesetoilesetoiles

2 commentaire(s)

Le Flambeau de Vérité


Chapitre 6 - Journée de recherche




Lorsque les premiers rayons du soleil traversèrent la fenêtre, Séricle fut le premier à se réveiller. Il s’habilla, et il ne fallut que peu de temps aux autres camarades de chambre pour le rattraper. Déjà déçu par le message de la veille, le natif de Fellonerrim le fut encore plus quand ses congénères enfilèrent leur robe de novice, cet habit gris étant le symbole de l’élève modèle. Se reprenant rapidement, il songea alors à s’acheter l’uniforme requis pour étudier la magie. Il lui fallait nécessairement de la monnaie, quoiqu’il n’ait sûrement pas besoin d’une somme importante, puisqu’il s’agissait d’une simple robe à ses yeux. Peut-être qu’en convainquant son mentor et qu’en lui promettant de le rembourser plus tard – grâce à l’argent qu’il avait gagné lors du pari d’avec Cysdhar – il obtiendrait une somme suffisamment importante pour l’achat en question. Pour cela, il devait uniquement patienter jusqu’en fin de semaine pour avoir du temps libre, et espérer résoudre ce problème de moindre gravité. Cette même période où il chercherait tous les moyens possibles pour se préparer au duel que lui avait lancé Rickhart, le chef des apprentis sorciers.
Les élèves parvenaient à la cantine de l’académie au compte-goutte. Le petit-déjeuner fut sommaire, composé de pain sec, de lait, de fromage et de quelques fruits. À leur table, Ectherion et Icareus réfléchirent aux cours de la matinée. Afin d’émettre
une conversation plus intéressante à son goût – pensant que cela rapprocherait plus les camarades de chambre qu’une discussion sur le travail – Rowen se mit à critiquer l’état déplorable de l’alimentation. Non pas qu’elle était peu diversifiée mais qu’elle était d’une qualité pitoyable.

Soudain, Weddmin se mit à rire. Rowen lui demanda la cause de sa joie et son ami lui répondit que s’il voulait alléger sa panse, il était tombé au bon endroit pour entamer un jeûne. Une querelle faillit ainsi éclater entre les deux adolescents, au moment où les filles du groupe arrivèrent, apaisant par la même occasion les deux humains. Syldwyn, qui n’avait que peu adressé la parole au groupe – peut-être par suspicion – commença enfin à se libérer du silence qui l’avait enveloppé la veille. Pour sa part, Marina était quel-que peu évasive, guettant d’éventuels admirateurs de sa beauté. Quand à Neptunia, elle se tût tout au long du repas, Séricle redoutant que cela devienne une habitude.
Ce dernier fut rassuré à l’idée que lui seul et les apprentis sorciers semblaient au courant du duel. En effet, l’adolescent épiait discrètement chaque conversation dans la salle, concluant qu’aucune discussion ne tournait autour de ce sujet. Toutefois, cela ne parvenait pas à le détendre. C’est ainsi que, tourmenté à l’idée d’un second échec – puisque la mort de son père en était un premier – il partit le premier en cours lorsque la cloche sonna, peut-être pour s’isoler un
Page précédente
Vous lisez :

Le Flambeau de Vérité - Chapitre 6 - Journée de recherche

page :
Page suivante

Création du site


Nicolas SORANZO