Présentation du livre

Note : etoilesetoilesetoilesetoilesetoiles

17 commentaire(s)

Chapitre 1: Un cœur brisé

Mon histoire se passe dans un monde normal avec des habitants qui ont des vies "normales". Mon nom est Yuki et je ne suis pas comme les autres. Pourquoi ? Je suis capable de contrôler la glace sous toutes ses formes, de la neige à la glace solide. J'ai 17 ans et j'ai les mêmes envies que tous le monde. Je veux vivre ma vie et fondé une famille.
Je vais au lycée Fenikkusu, un lycée comme les autres où je passe le plus clair de mon temps. Ce n'est pas agréable d'aller au lycée tous les jours, mais ça me permet de voir Hana. C'est, pour moi, la plus belle fille du lycée et je l'aime. Elle a des cheveux d'un blond magnifique, des yeux bleu pareil au ciel et une voix comparable au chant d'une sirène. J'aurai adoré sortir avec elle mais il y a un petit problème qui se nomme Shinda. C'est son abruti de petit ami, je vous dit pas le nombre de fois où j'ai eu envie de le congeler. Heureusement que j'ai mes amis qui m'aident à me contrôler. Il y a tous d'abord Nisu: c'est une amie d'enfance, elle m'a toujours épauler. Elle est très douce, elle a des cheveux brun très lisse et des yeux vert. Et je ne l'ai jamais vu se mettre en colère. Ensuite, il y a Chôdo: il est prêt à tous pour aider les autres même s'il n'a aucune force, il n'est pas très grand mais ne se laisse pas marcher sur les pieds. Ce sont mes deux meilleurs amis, on est inséparable et on n'a aucun secret entre nous. C'est pourquoi je leur ai parlé de mes pouvoirs.

Demain, c'est la rentrée, "Enfin" ai-je pensé à haute voix.
"On voit que tu l'attendais depuis un moment cette rentrée et pourtant tu me dis toujours que hait l'école!" demanda ma mère
"Je suis pressé de retrouver mes amis!" lui ai-je répondus.
"En tout cas tu vas me manquer." dit-elle
Je ne peux voir ma mère que durant les vacances car je vis dans l'internat de mon lycée.

Arrivé au lycée, je recherchais Nisu et Chôdo afin de discuter un peu, après avoir entendu Chôdo se plaindre pendant des heures car il déteste les cours. Lorsque je les ai retrouvé, ils étaient en train de parler de là où ils allaient s'asseoir.
"Chôdo, je te préviens, si tu t'assoies à côté de moi, tu n'as pas intérêt à te plaindre"
"Je te le promet!" répondit-il.
"Tu ne devrais pas faire de promesse que tu ne peux pas tenir." lui ai-je dit.
"Et toi tu vas t'asseoir à côté de Hana?" me demanda-t-elle.
"Il ne pourra pas, Shinda est dans notre classe cette année!" s'exclama-t-il.

La cloche sonna pour nous permettre d'entrer. Nous étions installer tranquillement quand la porte s'ouvrit sur une femme, magnifique selon Chôdo. Elle avait de longs cheveux blond tressés, des yeux jaune avec des teintes bleu et verte. Elle nous donna son nom d'une voix très douces.
"Bonjour, mon nom est Megami et je serai votre professeur cette année."
"TROP COOL!!!" hurlèrent Chôdo et d'autres garçon de la classe.
C'est ainsi que commença notre première journée au lycée.

Après cette journée exténuante, il était temps de rentré à ma chambre. Je marchais tranquillement, quand soudain je vis Hana-san. Je courus alors pour la rejoindre et lui parler.
"Salut, qu'est-ce que tu fais là?" lui ai-je demandé.
"Mon père n'a pas pu venir me chercher donc je rentre à pied. Et toi?"
Je vais à ma chambre." lui ai-je répondus.
"Et bien, bonne soirée !"
Je la regarder qui commencer à s'en allait et lui crié "Attend!"
"Quoi?"
"Je voulait te dire que je t'aime."
"Moi aussi je t'aime bien." me répondit-elle.
"Non, je parle d'un vrai amour, celui du cœur." m’exclamai-je.
"Comment ça? Tu sais pourtant que je suis avec Shinda!" dit-elle.
"Oui, je sais. Mais je voulais savoir si j'aurai eu une chance."
Elle réfléchit pendant un instant et répondit.
"Non, tu es toujours dans ton coin avec tes amis et tes secrets et moi j'aime pas les secrets!"
"J'ai compris." ai-je répondu et elle s'en alla.
C'est donc le cœur brisé comme un glaçon qui heurte le sol que je rentrais vers ma chambre.
Page précédente
Vous lisez :

Kori no hato (coeur de glace)

page :
Page suivante

Création du site


Nicolas SORANZO