Présentation du livre

Note : etoilesetoilesetoilesetoilesetoiles

5 commentaire(s)

L’avenir de l’homme (vol 1):

L’hommer exsite de puis plusieur millier d’annes et il exsiste toutjour mais les questions sont :

Alon nous vivre ? :
Mais :

-Combien sera notre nembre ?
-Alon nous conquirire d’autre planet ?
-combien de temps vivrons nous encore ?
-comment va etre notre environement ?
-alon nous nous adapter a notre environement comme nous l’avons fait au paravent ?
-notre conaiconse et notre savoire von-t-il sufire pour nos sauver ?
-comment alon nous vivre ?

Ou mourire ?:
Mais :

-queller sera la cause qui menera a notre fin ?
-sera-t-elle humain ou naturelle ? ,et que devindra de notre planet ?

pour repondre a tout sait question il faux savoire comment est le monde ou nous vivons et quel sont sait probleme : (4000BC-2009AC)

La plupart des objectifs définis dans les années 1960 et 1970 par la plus par des pays du monde concernant le développement humain et la protection de l'environnement ont été réaffirmés dans les années 1990, soulignant qu'ils n'ont pas été atteints. Les exemples les plus flagrant sont l'éradication de la pauvreté, de la faim, de l'analphabétisme, des discriminations, sans oublier la protection des ressources naturelles menacées, des habitats et des espèces , se qui veut dir que les etre humain quelqu-il soit ne veuleux pas s’invistire
dans le développement saint de l’homme sur cette terre,Les espoirs d'aboutir à des tendances durable plus équilibrées dans les prochaines décennies sont mitigés,les tendances et les projections dans certains secteurs clés indiquent que nous devons plus que jamais nous soucier du lendemain, au
risque d'offrir à nos petits-enfants un monde très inhospitalier à bien des égards.

Danse le cadre du développement durable, la persistence des tendances actuelles tend à confirmer que l'indifférence reste de règle dans les pays riches et que l'expression "business-as-usual" persiste au sein du G8, Cela conduira inéluctablement au développement et à l'accentuation de la pauvreté et au déclin de la qualité de vie de nombreuses régions en développement, tout spécialement dans les mégapoles où nous assistons à une compétition toujours plus forte pour le droit d'usage des ressources naturelles qui conduit inexorablement à une dégradation du milieu (Indonésie, Chine, Russie, Amérique latine, ...).

La perseistence et l'augmentation de l'état de pauvreté minent le développement socio-économique dans de nombreuses régions du monde. Dans certains pays, le mécontentement social alimenté par une inéquité des revenus empêchent l'Etat de gouverner et le secteur privé de mener à bien ses affaires (Afrique subsaharienne, Asie du Sud-Est, Amérique latine, ...). L'appauvrissement social se ressent également dans les autres classes de la population, y comepris dans les pays les plus riches, l'Etat ne pouvant plus assurer certaines taches sociales (justice équitable, qualité des soins hospitaliers, remboursement des soins de santé, pension, indemnités de chômage, etc).

Les revenus par habitant dans les pays en voie de développement ne sont pas prêts d'égaliser ceux des pays développés, la disparité des revenus entre ces deux groupes et au sein même de ces pays s'accentuant.

Page précédente
Vous lisez :

L’avenir de l’homme

page :
Page suivante

Création du site


Nicolas SORANZO