Présentation du livre

Note : etoilesetoilesetoilesetoilesetoiles

6 commentaire(s)

Allongée sur mon lit, pensive étais-je. Je ne serai décrire mon mal en moi, la déception qui m''atteignait ou encore le bruit qui courait dans mes oreilles.

Encore ces cris, encore l'image de nous entrain d'essayer de se donner la main. La vague impression, la sensation de son toucher sur mes lèvres pulpeuses. J'aurai eu mal, j'ai mal. Trop mal pour oublier. Ce baiser, trop long, pulpant, délicat, magnifique. Rien qu'un instant, j'aurai refermé mes yeux pour revivre ce moment, cet unique moment de nous entrain de s'effleurer les coudes. Ma main dans mes cheveux comme l'ébène, je me caressais la nuque essayant de cacher mon envie, l'envie de serrer sa paume dans la mienne. Encore ce tournis, cette sensation de recommencement.

Toujours flottantes sur mon lit, mes yeux me piquait, les photos que j'admirais changeaient de formes constamment puisque les pleurs brouillaient mon regard. Des pleurs hors norme, des larmes qui font mal au coeur. Aucuns regrets, pas de haine. J'aimerai crier ma rage, mon mal, mon desespoir, mais rien n'y fait. Le temps avance, les minutes passent, pourtant c'était comme si chaque seconde sans toi était impossible.



J'ai mal pour toi. J'ai du regret de faire du mal, mais c'était comme si je n'y trouvais pas de raison. J'aurai voulu que tu me pardonnes mais on avance, on oublie, tu me dirais. Oublier, je n'y parviens pas. Le mal, toujours le désespoir sur des notes de musiques qui me font encore plus pleurer. Des images me reviennent, j'idéalise et parviens à réaliser qu'il y a un "trop tard". Je ne reviendrais pas sur le passé vécu même si des images me reviennent entrain de t'embrasser, ou d'essayer de te serrer.

J'avance, et repense sans cesse. Le temps effacera un passé. Le présent me fera avancer. Un désespoir, un mal, une souffrance.

Quelques notes de musiques, des larmes de joie ou de tristesse. Un coincement de sourire, un cachement derrière mes cheveux. Je n'effacerai rien, et je n'oublierai pas ce qui a été vécu. Jamais, oui, jamais ..

Allongée, toujours et encore. Le bruit de la musique s'écoule dans mes oreilles, les images se brouillent. Un tournement, un mal de tête, une vision inintacte, je m'écroule sur mon lit accompagnée de pleurs.
Page précédente
Vous lisez :

Virtuose

page :
Page suivante

Création du site


Nicolas SORANZO