Présentation du livre

Note : etoilesetoilesetoilesetoilesetoiles

2 commentaire(s)

Chapitre 1

Le début de ma vie

Je suis à l'ombre d'une branche.
Il fait très chaud alors que nous ne sommes encore qu'à la saison où les fleurs poussent.
Ah ?! Vous voulez savoir comment j'en suis arrivé là ? Eh bien...Allons-y.

C'était un beau matin, les feuilles tombaient à cette époque. Les arbres étaient jaune et orange.
Il faisait tout noir, puis j'ai fais une fissure à l'aide d'une pointe étrange que j''avais sur le bout de mon bec.
Une brise légère était venue me rafraîchir.
Un autre bec, plus gros, commença à m'aider lui aussi. Je sorti enfin de cette coquille et je vis un énorme corps au-dessus de moi.
Environ vingt jours plus tard, je sortais enfin du nid, mes plumes couleur or scintillaient au soleil.
Quelques mois plus tard, j'étais avec plein d''autres canaris. Il y en avait un, marron et blanc je me souviens...Il m'énervais au plus au point ! Dès que je voulais prendre des graines, il me bondissait dessus, tel un fauve, les ailes grandes ouvertes, ses griffes accérées prêtes à m''arracher les plumes !
Celui-là, je ne l'aimais vraiment pas. Puis un jour, l'on m'a attrapé et je me suis retrouvé dans le noir. Il y avait trois ou quatre fentes en haut, juste pour que je puisse respirer.
Je me suis retrouvé dans un endroit étroit. J'étais coincé dans une minuscule maison de fer et de verre.
Puis un jour, un horrible piège froid et moite m'attrapa et me glissa dans un genre de prison en carton, exactement comme la dernière fois, quand l'on m'a attrapé pour m'emmener ici.

Je me suis senti transporté, étrange comme sensation. Je voyais le ciel défiler au-dessus de moi. J'ai vu un plafond, puis le ciel. Il faisait plus frais quand j'ai vu le ciel.
Puis un autre plafond...Le ciel, et deux autres plafonds avant de m'arrêter enfin.
Puis l'on m'a libéré enfin de cette toute petite prison. Un sol plein de grains odorants, quelques barreaux pour que je puisse me poser. un petit réservoir bizarre rempli d'eau et un genre de bac jaune rempli de graines colorées.

C'était ma nouvelle maison, et je m'y sentais bien.
Page précédente
Vous lisez :

Plume d'Or

page :
Page suivante

Création du site


Nicolas SORANZO