Présentation du livre

Note : etoilesetoilesetoilesetoilesetoiles

7 commentaire(s)

I

Ca y est, elle y était : « Salon de beauté et massage Amélia », lut-elle sur la devanture. Laura hésita un instant et entra dans la boutique. Elle jeta un coup d’œil circulaire à la pièce puis alla à l’accueil et présenta à la caissière le bon qu’elle avait à la main.
- « Oui, Mademoiselle, vous avez bien rendez-vous, venez avec moi. »
Laura suivit la jeune femme à travers un couloir blanc recouvert de quelques affiches puis elle la fit entrer dans une pièce. Au milieu de la salle blanche et propre, une table de massage noire y est installée. Elle écouta distraitement ce que lui disait son interlocutrice. Laura n’était pas très à l’aise à l’idée de se déshabiller, elle était assez pudique.
La jeune femme lui donna une grande serviette de bain et sortit de la pièce.
Laura se déshabilla et s’enroula dans la serviette qu’elle serra bien contre son corps. Elle soupira, elle aurait du refuser le cadeau d’anniversaire que lui avait fait ses collègues ou le donner à quelqu’un d’autre pour ne pas les peiner, se dit-elle. Elle essaya de se détendre, après tout la femme qui entrerait dans cette pièce pour faire son massage était une professionnelle, un tel massage ne pourrait lui faire que du bien. Elle se remémora ce que ses collègues lui avaient dit en lui offrant ce cadeau : L’une d’elle lui avait dit que depuis qu’elle avait essayé elle ne pouvait plus s’en passer. Une autre lui avait dit que c’était un vrai bonheur de se faire dorloter.
Alors, comme la jeune femme lui avait expliqué, elle se coucha sur la table de massage attendant que la masseuse arrive.
La porte s’ouvrit doucement, Laura se tourna pour voir entrer la personne. D’instinct, elle resserra la serviette contre son corps en voyant rentrer un homme dans la pièce.
Elle était d’autant plus mal à l’aise qu’il était très beau : grand, blond, des yeux bleus, la peau hâlée, un physique athlétique : « on dirait un surfer. », songea-t-elle.
L’homme s’approcha légèrement et d’une voix calme
lui dit :
- « Je sais que le rendez vous, qui avait été prit, mentionnait que vous deviez avoir Clara, mais nous avons une nouvelle à l’accueil et elle a prit deux rendez-vous pour ma collègue à la même heure. Je suis donc venu vous proposer mes services. Si vous préférez, nous pouvons sinon vous proposer un autre rendez-vous…»
Laura hésita, elle se sentait complètement nue malgré la serviette qui la couvrait, elle aurait voulu fuir cette pièce aussi vite que ses jambes le pouvaient. Elle se ressaisit : cet homme était un professionnel aussi et il savait ce qu’il avait à faire, en plus il avait vu de nombreuse femmes nues ou en petites tenues, c’était ridicule, un telle réaction, se dit-elle.
Alors, elle lui dit :
- « D’accord. »
Elle se réinstalla sur la table comme un automate et poussa ses cheveux sur le coté pour dégager son dos.
Son cœur battit à tout rompre lorsqu’elle entendit l’homme approchait de la table et mettre de la crème sur les mains.
D’une voix posée, il lui dit :
- « Je m’appelle Eric. C’est votre premier massage ? »
- « Oui. »
- « Un cadeau c’est ça ? »
Laura acquiesça, alors il ajouta :
- « d’anniversaire ? »
- « Tout a fait. »
L’homme la regarda attentivement sans mot dire, elle lui jeta un coup d’œil suspicieux, puis elle supposa qu’il essayait de deviner son age puis il lui dit :
- Vous êtes très tendue à ce que je vois, il faut vous relaxer un peu…..je vais baisser légèrement votre serviette afin de dégager votre dos. »
Elle tenta de lui obéir, mais le frôlement de ses mains qui baissaient légèrement la serviette l’électrisa et la troubla. Et cela empira quand enfin, il posa ses mains sur ses épaules.
Elle était consciente qu’il faisait doucement car il la sentait mal à l’aise, mais elle n’arriva pas à se détendre. Ses mains étaient douces et fermes dans son dos. Laura n’osa bouger tant elle était gênée et troublée à son contact.
Page précédente
Vous lisez :

Le voisin

page :
Page suivante

Création du site


Nicolas SORANZO