Présentation du livre

Note : etoilesetoilesetoilesetoilesetoiles

4 commentaire(s)

I

Je m’appelle Léo, j’aurais bientôt 18 ans. Je lui là devant ma glace à vérifier ma tenue. Je soupire : mes copains veulent absolument aller en boite ce soir et je n’ai aucune excuse pour ne pas y aller, la pouasse ! Je sais très bien comment ça va se passer, c’est toujours pareil, je vais me faire charrier car je ne drague pas les filles en général , j’y peux rien je suis comme ça, je ne veux pas des dizaines de filles dans mon lit, mais juste une fille dont je serais amoureux pour la vie, c’est démodé, mais je suis comme ça : un romantique .
J’attrape le pot de gel et je coiffe mes cheveux bruns légèrement trop long. Puis , je descends l’escalier et j’attrape mon blouson en sky . Il faut que je me dépêche Frédéric va bientôt arriver il est 23h00.
Je sors à peine de la maison que je vois déjà sa voiture arriver. La musique du lecteur cd de sa voiture est tellement forte que je suis sur qu’on l’entend à l’autre bout de la rue !
Je soupire à nouveau : Eric et Fabien sont déjà en train de faire les idiots à l’arrière de la voiture, ça promet !
Aller, je monte dans la voiture à côté de Frédéric et il redémarre aussitôt.
Trois quart d’heure plus tard , on aperçoit les néons de la boite de nuit, le parking est déjà bien rempli, ça va être dur de se garer. Mais, Frédéric trouve une place, se gare, descend de la voiture et dit :
- « Aller les gars , on y va ! »
Eric et Fabien , avec leur dégaines dégingandées, descendent à leur tour et je les suis de mauvaise grâce. Qu’est ce que je fou dans cette galère ?, me demandais je .
Ca y est on est dans la boite, des gens de toutes sortes se trémoussent déjà. Frédéric me fait un signe, passe sa main dans sa chevelure blonde et descend sur la piste. Avec un peu de chance , il va danser toute la nuit, il ne m’ennuiera pas !
Eric se tourne vers moi et me dit :
- « Bon ben Fabien et moi, on va draguer tu sais ou nous trouver. », puis ils tournent les talons. Je ne rêve plus que d’une bière au bar tranquille ,
pourvu que le barman ne me demande pas ma carte d’identité.
Je commande ma bière et je m’installe dans un coin, au moins ici personne ne devrait venir me gonfler.
Une heure de pure tranquillité se passe puis une jeune femme blonde avec des cheveux très long s’assoit à coté de moi. Elle doit bien avoir vingt cinq ans , mais elle ne semble pas se soucier du fait que je sois plus jeune qu’elle et me fait un sourire enjôleur avant de me dire :
- « Tu es tout seul, tu veux de la compagnie … », puis elle me désigne une autre jeune femme au bar et continue : « ma copine et moi on peut s’en occuper. »
Je la regarde fixement et je me demande si j’hallucine. D’après ce que dise les autres de moi, si je le voulais, je pourrais facilement me trouver une copine , mais quand même là c’est un peu fort. J’hésite puis je répond :
- « Non merci. »
Elle se penche vers moi, m’attrape le menton et me dit doucement :
- « Tu as tord tu sais, ma copine et moi on s’aurait bien s’occuper de toi.. »
Elle a un regard sombre presque noir, je ne suis pas à l’aise tout à coup, je ne sais pas pourquoi , j’ai peur de cette femme, elle a quelque chose de ..malsain.
Alors, je dégage mon menton doucement et ajoute :
- « Non vraiment, j’aime bien être là seul à regarder les autres. »
- « Ok, salut morveux. »
Elle se lève et retourne vers sa copine. Là, devant moi, elle l’embrasse. Je crois que c’est histoire de m’émoustiller mais je ne suis pas du tout le genre de mec qui fantasme sur ce genre de chose. Alors, je me remets à regarder les danseurs et je les ignore.
Vers trois heures du mat , je vais rejoindre un peu Fred sur la piste et à cinq heures, on prend le départ . Eric et Fabien sont surexcités des filles leur ont donné leur numéro de téléphone. Je hausse les épaules. Je vais enfin pouvoir regagner mon lit.
Page précédente
Vous lisez :

Pauline

page :
Page suivante

Création du site


Nicolas SORANZO