Présentation du livre

Note : etoilesetoilesetoilesetoilesetoiles

17 commentaire(s)

image

Le Flambeau de Vérité

Chapitre 1 - Le champion du comté



Il fait lourd. Il règne une ambiance de plomb et une chaleur infernale. Qu'est-ce qui se passe ici ? Je suis au milieu de cadavres brûlés et de personnes que je crois connaître, et la forêt est en feu… J'avance péniblement parmi les corps, et manque de chanceler à cause de mes blessures… Comment me suis-je fais cela ? Je n'y comprends rien, tout est brouillé, je suis perdu, je suis en train de mourir… Des survivants se précipitent vers moi, je tombe avant qu'ils ne soient à ma hauteur... J'ai la tête si lourde que je me mets à ramper, je suis fatigué, je sens mon esprit me quitter, et un être étrange apparaît précipitamment et me saute dessus, il prend sa hache, l’abat avec force et me frappe en plein ventre, je crie, je saigne, j'hurle, AAAAAHHHHH !!!

Au bord de l’île Ulen, sur la côte Est, dans le village Haut-Elfe de Fellonerrim (bien que composé de nombreux humains), le jour se levait normalement et tranquillement, comme la plupart des autres jours. Le maître-chasseur du village, Eigan, était parti chasser en forêt. Quand à son fils, ayant passé une nuit cauchemardesque, il se leva difficilement. Titubant légèrement, il entra dans la pièce principale de la maison pour prendre son petit-déjeuner et se remettre les idées en place, après un rêve plutôt étrange : ce même
rêve initiatique qui l’emmènerait sans doute plus loin que tout ce qu’il avait imaginé faire dans le futur. C’est ici que commence réellement son histoire.
- Salut Séricle ! Bien dormi ?
Il fronça les yeux, frappé par la lumière qui traversait la pièce. Il tenta de reconnaître celui qui l’attendait : c’était une vieille connaissance. Sa présence ici-même – et de bon matin – l’étonna.
- Mouais, Onitras. Salut, dit-il d’un air fatigué, se passant la main dans ses cheveux d’un noir ébène qui lui tombaient aux épaules.
- Eh ben dis-donc, tu fais une de ces têtes ! T’as pas dormi ?
Mieux réveillé, Séricle le fixa de ses yeux uniques : en effet, ceux-ci avaient une couleur argent qui avaient, semblait-il, la capacité de percer l’âme des gens et de lire en eux comme dans un livre ouvert – du moins si les gens le regardaient dans les yeux. Il croyait quelque peu en son pouvoir : il était conscient et fier de son regard d’acier, bien qu’il ne s’en soit jamais véritablement vanté. Mais depuis toujours, une once de doute planait dans sa tête, remettant sans cesse en question ce prétendu « pouvoir ».

Mais ce qui l’avait peut-être le plus marqué, c’était un moment durant son passé – ici, de ses six ans à ses douze ans où il avait appris à lire, à écrire et à compter avec efficacité grâce à l’intervention d’un précepteur. Il était devenu assez brillant dans le domaine scolaire, bien qu’un peu plus lent. Une fois, il se souvenait particulièrement avoir lu un mince
Page précédente
Vous lisez :

Le Flambeau de Vérité - Chapitre 1 - Le champion du comté

page :
Page suivante

Création du site


Nicolas SORANZO