Présentation du livre

Note : etoilesetoilesetoilesetoilesetoiles

4 commentaire(s)

La vie ne tient qu'à un fil



image
Dans le feu de l’action

J’ai besoin de me vider, de laisser couler ce que je veux dire. Être témoin de la mort d’un enfant n’est pas une chose anodine. Pardon si je choque avec certaines descriptions. Vous êtres prévenus.

Mardi 12 octobre, 13H. Ma mère rentre dans le salon de mes grands-parents, chez qui nous mangeons presque tous les midis. Je suis avec ma sœur de neuf ans, Lisa, devant Ludo à la 5. Bon, on ne se moque pas, je n’ai rien d’autre à faire chez mes grands-parents le midi.
— Allez les filles, on y va !
Une petite lumière s’allume dans mon esprit. On est qu’à la fin d’un épisode de Cédric, or, on part toujours à la moitié du Cédric suivant.
— Il n’est pas un peu tôt ?

Pourquoi ai-je dit ça ? Pourquoi ? Je n’aurais pas pu me la fermer, me lever et m’habiller ? J’aurais dû, et pourtant, cette phrase m’a échappé. Je ne devais en comprendre les conséquences que plus tard.
Page précédente
Vous lisez :

La vie ne tient qu'à un fil

page :
Page suivante

Création du site


Nicolas SORANZO