Présentation du livre

Note : aucune

0 commentaire(s)

Prologue

Paris, XVIème arrondissement
9 heures 44.

Un soleil timide tentait difficilement de réchauffer le quartier toujours aussi sévère, léchant ci et là quelques bribes de corniches transies. Un vent glacial, insensible à l'impériale beauté des résidences et hôtels particuliers, semblait avoir soufflé toute vie d'une rue bien vide et parfaitement nette.

De l'extérieur, l'imposant immeuble paraissait délicieusement vieillot, et les nombreuses moulures autour de ses balcons attestaient d'un âge parfaitement respectable, même si le blanc cassé des fenêtres et de leurs cadres témoignaient d'une récente rénovation entreprise à grands frais.

Dans l'austère salon, très haut, le papier peint franchement défraîchi accentuait ce sentiment d'aristocratie, bien que l'odeur rappelât plus la fraîcheur d'un diffuseur de parfum qu'une vieille maison hantée. Le lourd battement d'un balancier rythmait un silence profond. En tendant l'oreille, on devinait également le craquement des parquets fatigués: ils avaient dû souffrir, sentir tant d'escarpins, de souliers et autres bottes les fouler.
L'ordinateur personnel était juché sur une copie d'un respectable bureau Louis XVI, à côté de deux ou trois romans entassés négligemment. Sans se soucier le moins du monde de l'anachronisme d'une technologie choquante et de l'histoire d'une époque disparue, un index pressa lentement le bouton poussoir. Le ronronnement imperceptible du disque dur, crachotant des informations pour ses tests de démarrage, précédèrent de quelques secondes l'affichage rassurant de bienvenue. Une paire de yeux mi-clos, peut-être encore épuisés par une nuit agitée, attendirent patiemment… et Windows fût enfin lancé. Deux mains expertes se lancèrent alors dans le démarrage du programme pour connecter le modem. Après avoir entré le mot de passe général et pressé sur la touche d'acceptation, un crépitement caractéristique grésilla faiblement pendant quelques secondes dans le haut-parleur accablé qui en avait crachoté bien d'autres. Une fois la liaison établie, le bruit cessa aussitôt, et le texte d'accueil du Web s'afficha rapidement. Ce matin, la ligne était très rapide.
Page précédente
Vous lisez :

crimes.com

page :
Page suivante

Création du site


Nicolas SORANZO