Note : etoilesetoilesetoilesetoilesetoiles

1 commentaire(s)

Bienvenue



Description :



Je vais juste coucher mes sentiments sur papier,rnDonc je ne vous permet pas de juger,rnCar, il se trouve que c'est peut-être aussi ce que vous ressentez,rnEt, en mes vers maladroites, peut-être est-ce que vous vous reconnaitrez?rnHey comme je l'ai plus ou moins dit en haut, je vais juste écrire ce que je ressent et y mette un forme(Est-ce que ça se dit? tant pis!) et peut être me comprendrez vous ou alors peut être me trouverais vous ridicule, tout est possible en ce monde et ce qui ne l'est pas le deviendra peut-être, et je ne souhaite pas que l'on me juge juste à cause de cela parce que je n'aime pas ça, tout simplement.rnrnBon et bien bonne lecture et bien venu dans mon cœur, mon âme, mon esprit et mon monde intérieure.


Ecrit par :

Witchsurnaturel

Nombre de pages :

5

Nombre de lectures :

467

classement par nombre de lecteurs :

922 ème

2pie a noté ce livre : etoilesetoilesetoilesetoilesetoiles


Partager

Connectez vous pour ajouter vous aussi une note à ce livre !

Les lecteurs : (4)



Hali, Witchsurnaturel, 2pie, ungens0534

Les commentaires :




Il faut se connecter pour pouvoir ajouter des commentaires !

Posté par : 2pie

Bonjour, il y a dans vos textes des lignes qui me ressemble, des lignes que j'aurai pu écrire. Je pense notamment à "pourquoi es tu comme tu es ?" ou encore "Arrête toi et surtout écoute moi" dans la première nouvelle. J'ai ce sentiment que vous n'avez pas toujours été entendu mais souvent jugé. Je vous avoue que je n'ai pas compris l'ensemble des mots "seer discorde" par exemple mais le fond de vos idées me semble tout a fait poignant. Je partage votre colère, c'est diffcile d'être jugé sur le fait de vouloir rester seul ou bien subir la solitude, dans les deux cas, ce monde très normalisé nous oblige à priviligier une approche de groupe, c'est ce que je retiens de votre premier texte. On ressent aussi la désillusion amoureuse, sujet sur lequel j'ai pu m'exprimer également, je partage avec vous un traumatisme dû à une humiliation, un rejet social par la même occasion. Beaudelaire, évidemment, les fleurs du mal, grand chef d'oeuvre ! Ne baissez pas les bras, sentez vous libre d'affirmer votre liberté d'être, tentez tant bien que mal de vous protéger d'autrui, mais croyez moi, je sais à quel point, cela peut être difficile.


Page précédente
Présentation du livre : Bienvenue
Page suivante

Création du site


Nicolas SORANZO