Les hommes sont-ils supérieurs aux animaux?

Vous êtes ici : forum / Débats du moment / Les hommes sont-ils supérieurs aux animaux?
1
Posté par : Linou, le 17-11-2014 

Suite à un débat avec un ami, je voulais écouter(lire plutôt) le plus d'avis possible sur cette question : les hommes sont-ils supérieurs aux animaux? Je considère que non, mais j'attends vos propres avis pour vous exposer mes pensées :D

A vos stylos!

Posté par : Rom, le 17-11-2014 

La question est assez large et en fait c'est surement là que tout se joue. Car se demander si l'homme est supérieur à l'animal, c'est bien trop large. Il faut se demander selon quels critères il l'est, et selon quels critères il ne l'est pas. Tout le problème est là. Alors, pour ma part, je vais principalement distinguer deux critères, celui physique et celui intellectuel.

Je vais passer très vite sur le premier. L'homme n'est certainement pas supérieur à l'animal sur le plan physique. Il n'a rien de plus et souvent beaucoup moins que certains grands prédateurs. Je pense que là-dessus, les avis convergent.

C'est sur le plan intellectuel que la question devient délicate. Pourquoi ? Déjà parce que les animaux regroupent énormément d'espèces, et que parmi elles, certaines sont très différentes. Un dauphin a un cerveau plus gros (en proportions, je parle) que le cerveau humain, tandis que pour d'autres animaux, c'est l'inverse.
Bref, revenons à la question de la supériorité intellectuelle.
Mon avis, c'est qu'il est difficile de comparer deux choses très différentes. Les animaux n'ont pas conscience d'eux-mêmes. Dans ce sens, j'avais lu un texte qui expliquait qu'un écureuil n'accomplissait que des actes mécaniques, que des actions nécessaires pour sa survie et que lorsqu'une de ses actions, par un concours de circonstances, n'était pas la routine, alors elle rentrait immédiatement dedans et devenait un réflexe.
L'homme, par contre, a conscience de lui-même. Il réfléchit du coup, aux conséquences de ses actes, à ses choix, à ce qu'il devrait ou ne devrait pas faire.
Dans ce cas, on voit bien qu'il est difficile de comparer l'homme (qui a conscience de ses actes, qui réfléchit aux conséquences) de l'animal qui n'obéit qu'à différentes mécaniques. Je me dis du coup que dire que l'homme serait supérieur intellectuellement à l'écureuil, ce ne serait pas vrai. On n'a juste pas les mêmes mécaniques, et on réfléchit surement plus qu'eux, mais ça ne nous rend pas supérieur.

Mais si je garde mon argument sur l'écureuil, on pourrait me répliquer que l'humain est déterminé lui aussi. Que lorsque vous allez à la cantine et que vous hésitez entre des haricots verts et des pâtes, eh bien, c'est votre nature même qui va décider et que vous avez beau croire que vous avez le choix, en réalité vous ne l'avez pas et tout est joué d'avance. Dans ce cas, l'homme serait un animal comme les autres, déterminé par sa nature et par des mécaniques de routine. Je ne crois pas trop à cette théorie parce qu'il me semble que l'homme a accompli dans l'Histoire quand même beaucoup plus de choses qui sortent de la routine que les animaux.

On pourrait aussi me répliquer que ce n'est pas vrai que l'écureuil n'agit qu'avec des réflexes. Qu'il réfléchit, se pose la question (quelle noisette choisir ?). Je reste dubitatif. En plus, si vous dites que l'écureuil est comme l'homme et qu'il agit de manière indéterminée, du coup je vous répliquerai qu'il est nécessairement inférieur à l'homme puisqu'il semble moins intelligent.

Si on s'intéresse au plan moral, en disant que les animaux ne réagissent qu'à l'instinct, qu'ils sont bestiaux,... je répliquerai que l'humain fait lui aussi d'horribles choses et que c'est la chaîne alimentaire de toute façon. Que quoi qu'il arrive, on ne pourra pas reprocher à un chat de tuer un oiseau parce que c'est sa nature et qu'il agit d'après sa nature.

En conclusion, je dirai que les animaux sont beaucoup trop différents des hommes dans leur façon d'agir (notion de déterminisme) pour qu'on puisse les comparer. Effectivement, si on prend certains critères, l'homme paraîtra supérieur, mais si on en prend d'autres, c'est l'inverse qui se produira.

En espérant ne pas m'être trop égaré...
Rom

Posté par : Linou, le 17-11-2014 

Très intéressant, Rom! En effet, c'est vaste car les animaux n'ont pas tous les mêmes capacités. Mais j'avais absolument envie de poser le débat sur un sens aussi généraliste.

Lorsque tu dis que les animaux n'ont pas conscience d'eux-même, cela dépend des quels! les éléphants, les corneilles, les pies et les singes sont capables de se reconnaître dans un miroir: si tu leurs peints un cercle sur le corps, (le plumage pour les oiseaux), ils ne s'en prendront pas à leur reflet mais porteront bien leur regard et geste vers eux, essayant d'effacer la tache...
De même, un singe a serré la main d'un zoologue juste avant de mourir, et s'était bien de lui que venait le geste et non de l'humain, comme une sorte de reconnaissance et d'au-revoir... (après, il est vrai que le singe et l'homme sont issus de même branche...)
Par ailleurs, fait assez intéressant, les corbeaux savent compter (pas nous communiquer les chiffres, mais ils savent que tel chiffre correspond à telle quantité), et sont capables d'identifier des individus déjà rencontrés, ainsi que de faire de la luge dans un but de divertissement.
Les rats utilisent des goûteurs pour éviter de s'empoisonner...
Les manchots, vautours et autres espèces peuvent mener une vie homosexuelle, dans le sens où ils ont le choix entre plusieurs partenaires mais choisissent délibérément de s'accoupler un individus du même sexe et de rester avec lui (peuvent même voler des œufs aux couples hétérosexuels pour les couver et élever les petits comme une vraie famille).

De même, si les poulpes n'abandonnaient pas leurs petits et leur donnaient une éducation, l'espèce aurait probablement de très grandes capacités... (un vieux poulpe en fin de vie est très intelligent et a emmagasiné énormément d'informations).

Enfin, je suis d'accord avec toi: nous réfléchissons tout de même plus qu'eux et avons une part de réflexion plus importante qu'une part d'instinct, (pour la plupart d'entre nous :P) et les animaux ne connaissent pas l'art...

Concernant les mécaniques: nous aussi on y est sujet (mais tu l'a remarqué aussi :P) je prendrai non l'exemple de la cantine mais celui de la salle de classe: bien que le professeur nous laisse choisir notre emplacement, sur environ 40 élèves, une grosse trentaine reprend systématiquement la même place... s'en même s'en rendre compte! Et quand tu veux leur "voler" pour tester, ils se sentiront agressé! (j'ai mené l'expérience avec mes potes, nous qui migrons souvent xD).

Posté par : Rom, le 18-11-2014 

HMmm...
Je ne sais pas si je me suis réellement bien fait comprendre dans mon argument sur le fait que les animaux n'ont pas conscience d'eux-même. Ce que je dis, ce n'est pas qu'ils n'ont pas conscience de leurs corps mais qu'ils n'ont pas conscience d'eux en tant que sujet. Ils ne pensent pas en utilisant le "je". Du coup, nécessairement, la notion de choix est bannie, puisqu'il n'est pas capable de penser en disant "je choisis". Plusieurs textes de Kant expliquent ça (c'est un philosophe).

Effectivement, pour les singes, ils sont proches des hommes et je pense qu'il faudrait faire des catégories parmi les animaux parce que tous ne sont pas au même stade "intellectuel", disons.
La question reste toujours trop large pour qu'on puisse y répondre par un oui ou par un non, de toute façon. Il faudrait faire du cas par cas et critère après critère pour y répondre vraiment.

COncernant certains arguments, je tiens quand même à dire que : les goûteurs rats, c'est de l'instinct, pas forcément de l'intelligence. Les couples homosexuels chez les animaux existent, ca ne veut pas forcément dire qu'ils ont le choix. Enfin, dans les faits, on pourrait répliquer qu'ils choisissent leur partenaire par un concours de circonstances, que celui-ci soit mâle ou femelle, et tout cela parce que leur nature le leur permet. On retombe alors sur l'instinct.

Par contre, l'idée des corbeaux qui font de la luge et du singe qui a serré une main est intéressante. Reste à savoir si c'est la vérité, ou si c'est seulement une interprétation. Parce que du coup, on pourrait critiquer le bien fondé de l'interprétation.

Posté par : Linou, le 18-11-2014 

Tu penses bien qu'à l'époque de notre cher bon vieux Kant (c'est qu'il est plus tout jeune quand même! XVIIIeme...) on n'en savait bien moins sur les animaux.

Certains animaux, les corbeaux, les moutons (eh oui, c'est pas si con, un mouton!) peuvent se souvenir d'un être humain ou d'un de leur congénère très longtemps, en terme d'années. Notamment des caractéristiques du visage, du comportement...
Les singes sont des hominidés, mais c'est assez impressionnant de savoir cela:
"L’animal a un « monde intérieur »
Au moment où nous célébrons le 200ème anniversaire de la naissance du père de l’évolution, la science fait un pas de plus en assurant que l’être humain n’est pas le seul « animal » capable de planifier à long terme. Une étude scientifique publiée en mars 2009 a, par exemple, révélé qu’un chimpanzé mâle de 31 ans, détenu au zoo de Furuvik, en Suède, planifie son avenir. Le matin, avant l’ouverture du zoo ce chimpanzé, prénommé Santino, ramasse et empile des cailloux. Plus tard, dans la matinée, il jette ses cailloux en direction des visiteurs. L’animal stocke des munitions uniquement sur le versant de l’île qui fait face aux spectateurs, mais il ne stocke jamais de munitions pendant la période de fermeture du zoo, en hiver. Pour Mathias Osvath, spécialiste en sciences cognitives à l’Université de Lund en Suède et auteur de l’étude en question, « [c]es observations montrent de façon convaincante que nos frères les grands singes envisagent bel et bien l’avenir d’une manière très complexe. (…) Ils ont très vraisemblablement un « monde intérieur », comme nous lorsque nous revivons en pensée des épisodes passés de notre existence ou lorsque nous pensons aux jours à venir. »

Les rats sont extrêmement intelligents, ils ont une société élaborée, qui surpasse de loin 'l'instinct', mais je ne saurais rentrer dans les détails, ne suis pas spécialiste (je ferai des recherches prochainement, tu peux toujours en faire de ton côté pour constater).

Les couples homosexuels ont le "choix", (bon je pense que ce n'est pas vraiment un choix même chez les humains, je pars du principe où c'est une préférence, une tendance), en ce cas, c'est encore plus déterminatif de leur sensibilité... je pars du principe où ces animaux ont le choix entre plusieurs partenaires et vont délibérément PASSER leur vie entière aux côté d'un du même sexe, fait très observé chez les oiseaux. (d'ailleurs y a même des couples hétéros qui sont très stables chez les oiseaux). Après, de là à démêler instinct et choix... je tenterai de me renseigner sur l'ornithologie.

Rien à voir, petite anecdote: mon chat Isaac, (aujourd'hui décédé), était très très très intelligent. Vraiment presque "humain". Je dis ça dans le sens où il allait nous tapoter les chaussures, nous conduisait jusqu'à sa gamelle et mettait sa patte dedans pour nous signifier qu'il manquait de l'eau. Une fois, j'ai fait exprès de ne pas lui en donner, il a bondi sur le lavabo et a tapoté le robinet. Je n'ai toujours rien fait. Il a sauté dans la baignoire, tourné en rond dedans, et enfin, a répété sa première action sur la gamelle.
Assez étonnant quand même, non? J'ajoute que lorsqu'on l'appelait par son nom, il miaulait systématiquement. Exemple, je lui sortais des mots type: tomate, patate, dehors, Isaac, concombre, luge. Il miaulait à Isaac.

Pour le singe qui serre la main, l'article que j'avais lu était solide, ils donnaient le zoo, le zoologue et le singe en question (c'était en Allemagne y a peut-être 10 ans), mais je ne saurais retrouver mes sources. En tout cas, c'était objectif.

Pour le corbeau qui fait de la luge, je te laisse juger toi-même, j'ai trouvé une vidéo: https://www.youtube.com/watch?v=dR0Ptvpw66E

Enfin, je pense bien que les animaux n'en sont pas au point de philosopher... (qui sait?) mais ça m'étonnerait...
Et je sais bien que tu es dans le vrai lorsque tu dis qu'il faut prendre au cas par cas.
Mais je me disais que je ne voyais pas en quoi l'homme serait une espèce supérieure, je ne vois pas en quoi nous aurions plus notre place en ce monde, ou plus de valeur qu'un animal toutes espèces confondues. Suis-je la seule qui prend -délicatement- une araignée dans un mouchoir pour la mettre dehors plutôt que de l'écraser comme une brute?

Posté par : Rom, le 18-11-2014 

Merci pour ta réponse :)
Je suis loin de penser que les animaux n'ont pas leur place sur Terre, j'espère que tu l'as compris ^^ et loin de penser que nous leur sommes supérieurs. Il y a des arguments dans les deux sens, souvent antagonistes, et c'est extrêmement difficile de faire la part des choses puisque nous n'avons pas la même façon de penser et de fonctionner. Et même entre animaux, c'est flagrant.
On pourrait d'ailleurs très bien se poser la question de la supériorité du singe par rapport à la souris, ou à n'importe quel autre animal. Je ne pense pas que ça ait un sens.
La vraie question, du coup, c'est peut-être : doit-on donner plus d'importance à l'homme qu'aux animaux ? Je pense que c'est vers là que tu veux en venir dans ton dernier paragraphe. Et pour le coup, ca devient un véritable enjeu quand on voit les espèces en voie d'extinction (à cause de l'être humain pour une grande part), le réchauffement climatique, les abeilles de moins en moins nombreuses, ...

Posté par : Linou, le 18-11-2014 

Tout à fait! C'est ce sens là que j'entendais par "supériorité" en fait. J'avais bien compris que tu ne pensais pas ça, (mais ça me fait du bien de me défouler, étant donné que mon ami du lycée reste campé sur ses positions).
Cet ami en question me dit qu'il se sent supérieur à l'araignée, j'ai envie de dire, sans l'araignée, y a les moustiques... ;) et sans les moustiques... xD

Posté par : MeFilwela11, le 17-10-2015 

Haha bien dit!!! Je ne vois pas en quoi on serait supérieur à l'animal, à part en idiotie et en folie(on détruit notre environnement, sans lequel on ne peut pas vivre!!!) je trouve ça odieux de maquiller ou de faire des tests si des animaux, le faire sur des humains serait plus proche de la vérité mais la bien sur t'a plus personne!!!d'ailleurs, on ne pourrais pas vivre sans animaux mais les animaux eux pourrais vivre sans nous

1


 Il faut se connecter pour pouvoir poster un message

Pseudo : Mot de passe :   


2010-2016©Ecrits Libres - Toute reproduction, même partielle est interdite.

Création du site


Nicolas SORANZO