Comment créer un personnage

Vous êtes ici : forum / Conseils d'écriture / Comment créer un personnage
1
Posté par : Akino, le 08-01-2010 

Bonjour,
Ce qui est primordiale dans une histoire c'est : les personnages. Voici 50 questions à se poser pour donner vie à un personnage, pour faire une histoire captivante.
1- Prénom (et deuxième prénom) du personnage, nom de famille, surnoms (pseudonymes et sobriquets)?

2- De sexe masculin/féminin? Lieu et date de naissance (jour/mois/année)?

3- Adresse; rue, ville, région, pays, et comment repérer sa maison?

4- A quoi ressemble sa maison, vue de l'extérieur, de l'intérieur?

5- La couleur des yeux? Des cheveux? La taille, le poids, et les mensurations (type de physique)

6- Qualité de la voix, style de parler, expressions favorites?

7- Caractères distinctifs ou gestuels (se ronge les ongles de la main, boite en marchant...)?

8- Style d'habillement? Vêtements favoris?

9- Instruction et expérience? Les sujets où il est le plus calé, le plus mauvais? Ses sujets de discussion préférés?

10- Historique de ses emplois?

11- Ses objectifs de carrière?

12- Les parents vivent-ils toujours? Si non, quand et comment sont-ils décédés?

13- S'ils vivent toujours, quels sont leurs expériences et carrières?

14- Qui sont les autres membres importants de la famille? (Frères et soeurs, parents adoptifs...)?

15- Comment se porte le personnage au sein de sa famille?

16- Comment va santé en général?

17- Quel est le type de sa personnalité? Son état mental? Sa nature de base?

18- Son tempérament? Son état émotionnel?

19- Ses handicaps? Peurs? Inhibitions (blocages intellectuels ou affectifs)?

20- A quoi le personnage aime-t-il jouer?

21- Qu'est-ce qu'il aime lire? Lit-il les livres en entier ou interrompe-t-il souvent sa lecture?

22- Où part-il en vacances?

23- Ses lieux favoris? Ses Cachettes secrètes?

24- Que fait-il après le travail/après les cours et en fin de semaine?

25- Quelle est la chose qu'il aime vraiment?

26- Quelle rubrique du journal lit-il en premier?

27- A-t-il jamais eu des animaux de compagnie? Expliquez.

28- Qu'est-ce qui fait rire le personnage?

29- Qui sont les gens qui aident le personnage? Qui sont ses amis? Pourquoi?

30- Qui sont ceux qui se posent en travers du chemin du personnage? Quelle genre de relations entretiennent-ils avec lui?

31- Qu'est-ce qui est important pour le personnage? Ses ambitions? ses rêves? Pour quoi?

32- Quel est le genre de choses qui dérangent le personnage? les animaux domestiques le mettent-il en rogne?

33- Comment le personnage voit-il la vie?

34- Comment le personnage se voit-il lui même?

35- Qui sont les héros du personnage? Qui sont ses idoles? Sur quelles personnes pose-t-il son regard le plus souvent?

36- le personnage a-t-il un intérêt romantique? De l'expérience en amour?

37- Quel genre de voiture conduit-il ou voudrait-il conduire?

38- Comment le personnage est-il vu par les autres?

39- Qu'est-ce qui distingue le personnage de toute autre personne?

40- Les lecteurs vont-ils aimer ou détester ce personnage? Se rappelleront-ils de lui?

41- De quoi ce personnage est-il fière?

42- A quel propos le personnage est-il embarrassé?

43- Quelle a été la plus grande joie du personnage? Son plus grand frisson ou émotion?

44- Quelle a été sa plus grande déception?

45- Quels sont ses passe-temps préférés, ses passions?

46- Quels sont les goûts du personnage: couleur préférée, musiques, livres, films, émissions télé, nourriture, parfum de crème glacée, boisson, sports, arts, genre de personnes, personnages (livres, films...), jeux, endroits, sujets de discussion, revues, animaux, blagues, groupe de musique...?

47- Dans la question précédente, qu'est-ce que le personnage aime-t-il le moins, que déteste-t-il?

48- Ecrivez une phrase qui décrit ce personnage.

49- Dans cette histoire, que veut le personnage? Obtiendra-t-il ce qu'il veut? Comment?

50- Dans cette histoire, quel est le plus grand problème de votre personnage? Comment sa situation pourra-t-elle empirer? Comment pourra-t-elle être résolue?

Voilà c'est un peu long mais ça vaut le coût, parle avec l'expérience personnelle.

Posté par : sornico, le 11-01-2010 

Bonjour,

Merci pour ces précieux conseils qui vont en aider plus d'un !
C'est justement ce qu'il manque au site. Une aide pour écrire ses romans, des principes de base.

Merci encore.

Posté par : Akino, le 20-02-2010 

De rien, heureux que ça aide

Posté par : ayza tsan, le 10-03-2010 

Très bon éventail de questions! Merci! ^^ j'ai tendance à rester à la surface du personnage, du genre : son nom, son physique, son caractère... Je pense que ça peut donner pas mal d'idées!
Dans la même lignée, je propose le questionnaire de Proust (en bas). Normalement on le fait pour soit même. Le simple fait d'y répondre permet de voir quelles sont nos représentations du monde que l'on voudrait mettre dans nos écrits. Ou alors on peut le faire faire à son personnage pour lui inventer une vision du monde!

Le principal trait de mon caractère.
La qualité que je préfère chez un homme.
La qualité que je préfère chez une femme.
Ce que j'apprécie le plus chez mes amis.
Mon principal défaut.
Mon occupation préférée.
Mon rêve de bonheur.
Quel serait mon plus grand malheur ?
Ce que je voudrais être.
Le pays où je désirerais vivre.
La couleur que je préfère.
La sienne- et après, toutes.
L'oiseau que je préfère.
Mes auteurs favoris en prose.
Mes poètes préférés.
Mes héros dans la fiction.
Mes héroïnes favorites dans la fiction.
Mes compositeurs préférés.
Mes peintres favoris.
Mes héros dans la vie réelle.
Mes héroïnes dans l'histoire.
Mes noms favoris.
Ce que je déteste par-dessus tout.
Personnages historiques que je méprise le plus.
Mon volontariat !
La réforme que j'estime le plus.
Le don de la nature que je voudrais avoir.
Comment j'aimerais mourir.
État présent de mon esprit.
Fautes qui m'inspirent le plus d'indulgence.
Ma devise.

Posté par : Groovy, le 05-08-2010 

Salut,
Je ne suis pas d'accord avec Akino : même si ce sont effectivement les personnages qui rendent le livre captivant, dans toutes les questions que tu donnes, très peu sont essentielles.
Que le personnage principal soit vendeur ou prof, on s'en fout. Qu'il ait 18 ou 30 ans ne va pas changer grand chose non plus. Les seules choses importantes selon moi, c'est le caractère et les sentiments. Et surtout, qu'il ait une raison qui le pousse à réagir comme il le fait. (donc les événements importants de son passé sont souvent utiles)

Posté par : ayza tsan, le 07-08-2010 

et moi je ne suis pas d'accord avec Groovy ^^ je pense que la profession ou l'âge ont justement une grande influence sur le personnage! S'il est prof ou vendeur, c'est qu'il n'a pas suivi les même études, et si ça c'est pas un élément important de son passé... Et selon l'âge, la manière d'aborder un évènement est tout à fait différente. Après c'est vrai qu'on ne peut pas réduire un personnage à la voiture qu'il conduit et sa glace préférée. Mais des fois il faut jouer sur les petits détails. Par exemple le personnage peut préférer la glace à la fraise parce qu'il en a mangé une avec sa dernière petite amie, et là tu peux enchaîner sur son passé.
Ce n'est qu'une opinion, mais je trouve que ce que Akino et toi, Groovy, êtes en train de dire se rejoignent, ou tout du moins se complètent.

Posté par : Groovy, le 09-08-2010 

Je ne dis pas non plus que toutes ses questions sont inutiles ^^.
En fait, je dirais surtout que ça dépend de l’histoire. Si on prend l’exemple d’une invasion d’ET, le métier du perso principal est inutile (sauf s’il est chasseur :D , ou si un événement précis de sa vie professionnelle le fait agir comme il le fait, dans ce cas on développe cet événement et on ne donne pas simplement le nom du métier) Selon moi, il ne faut pas tomber dans le piège de simplement répondre à ces questions et de se dire : « voilà, mes personnages ont de la vie.». C’est beaucoup plus profond.
D’autre part, connaître la réponse ne signifie pas l’écrire. Le but étant d’avoir des personnages cohérents et non caricaturaux.
Voilà,j’espère que mon point de vue est maintenant plus clair :D.

Posté par : batarox, le 10-08-2010 

Je crois que le plus facile pour débuter serait une banale histoire d'heroic fantasy avec un héros balèse sans fond (il a juste à taper avec son épée) et les personnages secondaires seraient plus fouillés. Pour le décor: la forêt où notre héros fait quelques rencontres et un édifice (ruines, château, etc...) pour le showdown. Je pense que je vais m'en tenir à cela car les autres histoires compliquées que j'essaie d'écrire, ce n'est pas que je n'arrive pas à les terminer, je peine à les commencer...

Posté par : ayza tsan, le 11-08-2010 

Groovy : je suppose qu'en effet ces questions sont plutôt indicatives et qu'il faut les trier. Et je suis tout à fait d'accord que cela dépend du genre vers lequel on se dirige : le héros d'un roman réaliste a intérêt à être très fouillé, alors que pour un perso d'une nouvelle fantastique il faut plutôt qu'il reste dans le flou. ^^ et je suis d'accord, à partir du moment où on a répondu à une question (ex : il est astronaute) il faut développer cette réponse (son rapport avec son métier, ce qu'il y fait en détail, ses horaires <== des ex au hasard) et surtout être informé de ce que la réponse implique. Par exemple si on dit que Mr.Y a une leucémie, il vaut mieux savoir ce que c'est en détail :s Et je suis aussi d'accord que les traits du personnages soient cohérents. Ou s'il y a une incohérence, qu'elle soit expliquée (donc que l'incohérence apparente soit cohérente).

Batarox : pour débuter, je suppose que cela dépend à quoi tu t'intéresses comme genre de roman. L'éventail est large (pour ne pas dire saturé) : policier, fantastique, réaliste, SF, d'auto fiction, historique, etc...
Ce serait dommage de tomber dans les stéréotypes avec une histoire trop simple et trop banale telle que le héros balèze du Moyen-Âge, non? Je pense plutôt qu'il faut à tout pris trouver quelque chose de nouveau par rapport à ce qui a déjà été écrit (dans le contenu, ou dans la manière de l'écrire). Alors pour régler les difficultés à finir un récit (ou à le commencer) essaye plutôt les courtes nouvelles, puis de rallonger la longueur de tes textes au fur et à mesure. Un peu comme les réalisateurs qui ont commencé avec des courts métrages. (bon après ce n'est qu'une opinion personnelle. Stupidement je me suis lancé dans l'aventure du roman sans vraiment m'entraîner aux récits courts, c'est une erreur dont je me repends)
(heu désolé d'écrire autant, je fais pas exprès :s)

Posté par : Wilkes, le 21-02-2012 

Bonjour,
Pour être encore mieux organisé dans l'histoire du personnage, vous pouvez créer une frise chronologique pour chaque personnage de l'histoire et y écrire tous les moments importants de leur vies et les moments où ils se croisent.

Posté par : cap68, le 21-04-2012 

Pour brosser un personnage, n'est-il pas important de laisser à chaque lecteur une part de mystère? Tout lecteur construit une image de son"héros".
C'est la magie des mots qui fait que chaque lecteur imagine son héros, les ambiances,les lieux,les liens entre des personnages, bref tout ce qui est écrit n’est pas dit.
La place centrale de l'imaginaire permet q'un écrit suggère autant de constructions possibles qu'il y a de lecteurs.
Voyez la déception de nombreux lecteurs qui vivent souvent la mise à l'écran de leur roman chéri comme une trahison, même quand cela est réalisé avec talent!
Pour vouloir tourner la page suivante, il faut la rêver...L'écrivain prend lecteur par la main jusqu'à ce que ce dernier ne la lâche plus. Quelle fête l'on se fait à l'idée de retrouver son livre, jour après jour, non ?
Dans les caractères typographiques demeurent enfouies toutes les caractéristiques humaines : les perceptions les sensations les émotions, la raison, , les valeurs, , le rêve que sais-je encore ?
Crénom vindious, qu’est qu’il a donc l’aut’ là à causer ben comme un n’intectuel. L’est-y pas un peu trop fiérot, l’gamin là.
C’est-y qui va ben nous foirer la boite à idées.
Y croit-y qu’j’ai pas ben aut’ chose à faire, le toto ?
Allez zou, j’men va rentrer la blanchette et la noiraude à l’étab’.

Bécots les loulous

A bentôt.

Posté par : cap68, le 27-04-2012 

Ben ct'affaire lô. L'René l'est ben content que'l' Tan a r'pri un bon bol d'air qui dit:"Je respire le dernier commentaire..."Et cré vindious de cré vindious c'te coureuse de Marguerite qu'était allé s'frotter au grand couillu du fond du pré.Oh, c'est-y qu'elle à ben l'feu au derrière oui!
Ben chapeau mon Tan, faudrait ben qu'tu viennes pour m'les garder, mes vaches sinon ça va ben aller de mâle en pis.

Tudieu,ma Mie, voyez-vous, comment ce trublion de la langue nous enchante l'esprit avec son jeu de mot.

Eh, Germaine, passe moi la daube que j'graille un peu. L'Dédé l'a la boite à calendos dans les talons et c'est pas l'autre qui pète dans la soie et qui cause comme un d'la haute qui va remplir l'tambour à mézigue.

Certes, la mode littéraire est parfois à la production formatée, certes des règles de construction existent pour écrire, certes l'académisme peu avoir du bon, mais je serais fort marri que "vos coeurs" et vos "tripes"(merci Tan)et votre fantaisie ne parlassent point.

Comme disait mon ami Pierrôt:"Quand faut y aller, faut y aller...au cimetière ou au WC.

Salut les Loulous.

A bentôt.

Posté par : cap68, le 30-04-2012 

Nathy1204 & Tan,OK D'ac avec vous:l'alliage "règles" de construction-imaginaire évolutif ça roule.Un outil doit rester un outil, être utilisé à bon escient...mais on a bien besoin d'outils pour construire me semble-t-il.

Ceci dit, je me suis penché sur l'anglicisme "OK", acronyme qui vient de "Zero killed" autrement dit, "pas de mort" ...pendant la guerre de sécession, aux Etats Unis, les officiers, à la fin de chaque jour notaient sur un tableau, le nombre de morts et de blessés...donc, pas de mort...ça voulait dire "tout va bien". Étonnant, non?
Curieux, être curieux de tout et toujours

Ben l'aut' toto vla-t-y pas qui nous ramène sa science. L'a pas bentôt fini oui?

Ah Tan ,c'est-y pas biau, ça, nous v'la -t-y pas que l'aut' qu'a perdu ses roubignolles y's'prend pour l'têtu d'la crêche dame.
Ben mon pauv'boeuf, c'est pas ben toi qui va courir après la Blanchette.
Allez zou j'm'en va ben faire d'l'herb. pour les lapins c'tantôt.

Salut les Loulous.
L'René (qui vous fait ben des bécots.)

1


 Il faut se connecter pour pouvoir poster un message

Pseudo : Mot de passe :   


2010-2016©Ecrits Libres - Toute reproduction, même partielle est interdite.

Création du site


Nicolas SORANZO