Les Descriptions

Vous êtes ici : forum / Conseils d'écriture / Les Descriptions
1
Posté par : Cedy, le 02-05-2014 

Salut tout le monde !

Bon, par où commencer ? Par le commencement, peut-être.

Comme le dit le titre de mon sujet du forum, j'aimerai qu'on parle un peu des descriptions dans un roman (qu'importe le genre).
Depuis mon inscription ici, j'ai lu énormément de livres. Dans certaines histoires, j'ai été surprit de ne voir très peu (voir pas du tout) de descriptions sur des lieux, des personnages ou même des actions. Je trouve que ce sont des éléments importants pour mener le lecteur à "comprendre" l'histoire, à montrer l'évolution des personnages à travers les lieux, des dialogues et même des actions (de combats, pourquoi pas).
- Avez-vous du mal à écrire des descriptions ?
- Quelles sont vos sources d'inspirations pour les créer ?

- Selon vous, y a-t-il une limite dans le fait de décrire un événement ou des actions ?
Je pense que oui car si l'auteur décrit énormément, on a dû mal à imaginer nous-même ce que l'auteur veut nous montrer. J'admets que c'est amusant de nous laisser le plaisir d'imaginer cela.
Personnellement, j'aime être transporté dans l'imaginaire que l'écrivain a mit en place (je parle notamment de la Fantasy, Fantastique ou SF).

Qu'en pensez-vous, vous, des descriptions ?

PS :

J'ai peur d'en faire trop dans mes descriptions.

Posté par : highscore, le 03-05-2014 

Salut!

Et bien moi je trouve que les descriptions sont assez dures.
En fait on a tendance a soit tout décrire d'un coup soit rien décrire.
Alors que pour moi une bonne description se fait petit à petit en s'intégrant dans le texte.

Mes sources d'inspirations sont des lieux que je connais et que je reprends très principalement.
Bien sûr il y a quand même plein de lieux que j'invente et qui sortent de mon imagination.

Et oui il y a une limite. Si on décrit trop ça devient lassant et l'action n'avance pas.
Après je connais pas mal de livres qui ne comportent pas beaucoup de descriptions et dont toutes la force se trouve dans les dialogues. Ce genre de texte et aussi tout à fait plaisant à lire!

Alors à bien doser!!
Et les descriptions font parti de l'écriture donc c'est une étape à affronter!

Posté par : Nhelim, le 03-05-2014 

Les descriptions sont essentiels, ils apportent des éléments que même les meilleurs dialogues auront du mal à retranscrire. Je parle de la vie des personnages, des regards, des gestes, tout ce qui fait fait vivre les personnages et les font exister au delà de l'écris.

à mon sens un excellent écris est celui qui nous fait oublier qu'on lit. Des qu'on se met a voir dans sa tête les scènes on est transporté et le reste n'est plus si important. Cependant ce n'est possible que si le décors est dessiné même grossièrement, que si on a une idée précise de qui sont les personnages, comment ils agissent. Apres savoir les couleurs, les moindres grains de beauté, on s'en fiche un peu. Il faut donc comme vous dites savoir doser et après je pense que c'est l'affaire de chacun.

Pour ma part je n'ai pas de problème avec les descriptions, pas d'insurmontable je veux dire. Je fais comme je le sens pour essayer de dessiner le monde que je vois et je corrige ensuite selon les retours que j'ai.

Posté par : Nasou, le 03-05-2014 

Personnellement, les descriptions sont assez dures à écrire quand on ne sait encore trop s'imaginer les lieux et les personnages, il faut toujours savoir de quoi on parle et pour moi, c'est difficile, car quand je veux écrire un roman, mes idées sont encore vagues et floues, de plus il faut se rappeler constamment des caractéristiques de son personnage au fil de l'histoire...
Pour moi trop de descriptions tues les descriptions, il faut y avoir des limites !
Personnellement, l'essentiel de mes descriptions est venu de mes pensées, je ne peux créer une histoire, sans l'imaginer, une fois imaginé, les lieux et les personnages se créent tout seul par leurs caractères ! ^^
Mais je préfère que l'auteur ne décrive pas assez, qu'il garde une part de silence, pour moi, il faut laisser le lecteur se guider par sa pensée ! ^^

Posté par : Linou, le 06-05-2014 

Waouh, sujet complexe...

Pour commencer, je pense que Nelhim a tout à fait raison : un excellent livre est celui qui nous fait oublier qu'on lit. Je ne pense pas qu'on puisse revenir là-dessus.
Puis, comme dit Nasou, trop de description tue les descriptions, à méditer!

Il est vrai que pour certain, la description vient spontanément, mais bon... ce n'est pas le cas de tout le monde. D'où la difficulté qu'ont certains à décrire un peu les personnages/lieux/actions. Mais une chose est sûre, un livre qui manque de description n'est pas forcément mauvais et loin de là! Tout est une question de sauce, parfois ça prend, parfois pas. Et l'on peut constater que dans les romans récents, "les sauces" - le contenu du texte quoi -, comprennent de moins en moins de descriptions. Pourquoi? Peut-être parce que les jeunes lisent moins, et sûrement aussi car les auteurs d'antan étaient payés à la ligne, et que par conséquent, ils faisaient bouffer (excusez le terme) des pages entières au lecteur pour décrire une misérable tomate.
Deuxième raison, y avait pas d'avions, peu de trains et de voitures, donc peu de voyages. Les auteurs ayant voyagé et connus du monde pouvaient donc décrire des lieux et des pays inaccessibles aux lecteurs, ce qui compensait les photos/vidéos/films et documentaires. Bon je vais pas m'éterniser, mais vous voyer le genre... Jules Verne, Victor Hugo, Camus (et encore, là c'est soft, quoi que, Jules Verne est parfois vraiment chiant).

Donc avant, décrire des lieux était, comment dire, "obligatoire", on devait passer par là. Maintenant c'est plutôt facultatif. Disons qu'on peut se permettre de résumer en trois beaux paragraphes des pavés descriptifs comme le Grand Meaulnes. Merci Alain Fournier.

Et parlons des personnages, maintenant. Car là, ce n'est pas comme les lieux réels, (dans la Fantasy et la science-fiction, en revanche, je l'accorde, il faut bien détailler les lieux et l'environnement), dans tous les genres et de tous temps, il faut décrire ses persos. Super important. Après y a plein de méthodes : la "mon roman commence par l'entrée des héros, j'enchaîne avec leur physique et leur psychologie", la méthode "je ne décris que le physique, la psychologie on la découvre tout au long de l'oeuvre" (c'est celle que j'utilise le plus souvent) et la méthode : "je ne décris rien du tout - ou presque -, mais mes actions sont suffisamment détaillées pour que le lecteur visualise le personnage tout seul et très bien."

A noter que dans le roman les Hauts de Hurle-Vent de Emily Brontë, les lieux (qui sont pourtant beaux dans la vraie vie) ne sont pas du tout décrit, ou sommairement. Ce sont ses personnages qui sont parfaitement vivants, et c'est ce qui en fait un pur chef d'oeuvre.

Mais doit-on pour autant enlever les descriptions de lieux ? Non, sûrement pas, comme vous l'avez dit, c'est une question de dosage. Et puis, y aura toujours des gens (pas moi, vous l'aurez compris) qui adoreront lire trois pages qui décrivent la plante verte de M. machin, où le crash de l'avion truc-chouette en Alaska.

Bref, sujet complexe, sujet complexe...

Posté par : Unicorn, le 10-05-2014 

C'est vrai que c'est un sujet assez complexe car, même si certains aiment être transportés par l'univers créé par l'auteur, certains aiment plutôt créer eux même cet univers.
Et c'est vrai, comme dit Linou que un livre qui manque de description n'est pas un mauvais livre.

Prenez l'exemple des pièces de théâtre! Quand on la lit, ce sont les personnages qui décrivent l'environnement et les actions sont très peu décrites par l'auteur et c'est au metteur en scène de tout imaginer et tout peu changer d'un metteur en scène à un autre.

Après ce peut être un chi de l'auteur de peu décrire soit les personnages, soit le lieux mais je pense qu'en en décrivant un, on décrit d'un côté l'autre.

Bisous

Posté par : Erylis, le 17-05-2014 

Linou a très bien résumé la situation, c'est une question de dosage, ni trop, ni pas assez.

Personnellement, j'ai du mal à écrire mes descriptions d'une seule traite. J'en écris un morceau, passe à la suite de l'action, puis me relis et rajoute de la description, jusqu'à ce que je puisse vraiment voir la scène comme si j'y étais, sans forcément me référer à un lieu connu. Mais ça ne veut pas dire pour autant que les descriptions doivent faire des pages entières, car même nous, lorsque nous traversons une pièce, nous n'en voyons pas l'intégralité des détails. Donc je pense qu'il n'est pas forcément nécessaire de noyer le lecteur sous les informations non plus, mais que décrire un minimum les lieux dans lesquels se déroulent nos histoires est un des bons moyens pour faire entrer le lecteur dans notre monde.

En ce qui concerne la description des personnages, les personnes qui ont répondu avant moi ont tout dit, je ne vois pas ce que je pourrais rajouter.

En somme, je pense que oui, il y a des limites dans la description, mais serait vraiment compliqué de dire quel genre de descriptions (courte ou longue) est le meilleur, puisque ça dépend entièrement de la sensibilité de chacun.

1


 Il faut se connecter pour pouvoir poster un message

Pseudo : Mot de passe :   


2010-2016©Ecrits Libres - Toute reproduction, même partielle est interdite.

Création du site


Nicolas SORANZO