Perdus

Vous êtes ici : forum / Ecrire à plusieurs / Perdus
1
Posté par : FredSan, le 06-04-2014 

"Maman ?
Maman ?
Maman ?!
Ou es-tu Maman ?!
J'ai peur dans le noir..."
Alice s'est réveillée dans le noir. Il y avait des fenêtres, mais elle étaient closes. Certains rayons de soleil filtraient à travers.
La dernière chose dont Alice se rappelait, c'est d'avoir dit bonne nuit à Maman, de s'être couchée dans son lit de petite fille, et ensuite...
Plus rien.
Elle était encore dans son pyjama à motifs, ses cheveux étaient décoiffés et elle état pieds nus.
Elle observa la pièce, Les quelques rayons indiquèrent que la pièce n'était pas grande. Mais l'endroit ou elle se trouvait était dans un sale état. Le plancher craquait sous ses pieds, les murs de bois était entaillés et semblaient vouloir céder à tout instant.
Alice tâta les murs, espérant trouver une porte. Elle trouva quelque chose de la forme d'une serrure, et la pressa.
Il fit moins sombre dans la pièce ou elle entrait à l'instant. Les fenêtres étaient toujours closes, mais l'on y voyait mieux.
-Maman ?
Quelqu'un surgit de derrière le canapé.
Alice constata après avoir poussé un petit cri, que l'ombre apparue n'était qu'une femme.
Une jeune femme, elle devait avoir la vingtaine.
Elle s'approcha d'Alice, stupéfaite.
-Qui es-tu, petite ? demandé-t-elle.
-Je m'appelle Alice. Et vous ?
-Roxanne.
La jeune femme avança vers la fenêtre, elle réussit à l'ouvrir, mais les volets ne bougèrent pas.
-Merde...
Elle se retourna vers la petite fille.
-Dis-moi, tu as quel âge ?
-J'ai six ans.
"Mais quel est le crétin qui nous a emmenées ici ? Et pourquoi a-t-il kidnappé cette gosse ?"
-Vous avez pas vu ma maman ?
-Non, tu est la première personnes que je croise. Je me suis réveille il y a quelques heures, puis, j'ai voulu piquer un petit somme. Et tu m'a réveillée.
-Désolée...
-Ce n'est pas grave...
Roxanne examina la salle. Il y avait deux portes.
-Viens, on va essayer de trouver la sortie.
Roxanne prit l'une des portes, et Alice la suivit.
Aucune des deux ne remarqua la caméra planqué dans un coin de la pièce...

Posté par : coeurguimauve, le 08-04-2014 

La porte s'ouvrait sur un grand couloir lumineux. Il y avait des dizaines de portes. La petite fille avait les yeux béats et ne pleurait plus. Spontanément, elle prit la main de la jeune femme et se lova dans ses bras. Ensemble, elles ouvrirent la première porte. Derrière se trouvait une grande pièce lumineuse avec un terrain de basket. Etonnées, elle sortirent et pénétrèrent la deuxième pièce. C'était une piscine olympique. Désormais médusées, elles découvraient les salles les unes après les autres ; il y avait des bibliothèques, des terrains de jeu, des hammams et même une plage reconstituée.
"Mais, ma maman, elle va arriver quand ? demanda la petite fille qui avait subitement retrouvé ses esprit.
- Je ne sais pas, ma belle, je ne sais pas, balbutia la femme. Mais, au fait, comment t'appelles-tu ?
- Alice... et toi?
- Moi c'est Mathilde.

Posté par : FredSan, le 11-04-2014 

-C'est plus Roxanne ?
-Qui est Roxanne ?
-Mais c'est vous !
-Mais non, moi c'est Mathilde.
-Bon... D'accord.
Alice se demandait si la jeune femme plaisantait, ou si elle était folle.
-Cet endroit est bizarre... déclara la petite fille.
-Oui... répondit Mathilde (ou Roxanne). Tous ses lieux... On se croirait au pays des merveilles.
Alice ouvrit une porte.
Une salle de classe.
Vide, comme les autres pièces.
-C'est bizarre ce changement d'atmosphère. Tout à l'heure, on se serait cru dans un manoir hanté, et maintenant, on dirait une suite de luxe.
-On est peut être dans un hôtel.
-Un hôtel ?
-Oui. La, on a atterri dans le couloir des loisirs, et avant, on était dans une espèce de grenier.
-C'est impossible petite. Une plage dans une pièce, ça n'existe pas...
-Oui...
Il restait une porte. Les autres portes étaient immaculées de blanc, avec une poignée noire. Mais cette porte était comme celle d'avant. Usée, et décrépite.
-Vous l'ouvrez ?
-Tu peux me tutoyer si tu veux...
-Maman m'a toujours dit de jamais tutoyer les gens que je connaissais pas...
-Bon, c'est pas grave...
La jeune femme ouvrit la porte.
Elles arrivèrent dans une grande salle, un hall de manoir.
La moquette était parfaitement lisse. Il y avait des canapés propres et sans défauts, de surprenantes colonnes soutenaient le plafond miroitant. Des tableaux de grands peintres étaient affichés sur les murs mauves, et les fenêtres étaient aussi closes ici.
-C'est dingue... On se croirait dans "Shining"... déclara la jeune femme.
-Y'a quelqu'un ? cria Alice.
Sa voix résonna dans tout le hall. Tout d'un coup, le vent se fit entendre. Les portes s'ouvrirent, et la lumière s'éteignit.
Alice cria, mais la jeune femme lui masquait la bouche.
Quelques secondes plus tard, la lumière revint, et le vent s’arrêta.
Les deux filles étaient en boule, elle se levèrent, tétanisées, et observèrent.
Une salle en ruine.
Les tableaux.
Déchirés.
Les meubles.
En miettes.
La moquette.
Arrachée.
Et les colonnes étaient couvertes de griffures.
Alice étrangla un sanglot. Ça ne pouvait être le vent qui provoqua tout ça.
Tout d'un coup, la jeune femme avança vers l'une des colonnes, ses yeux bruns étaient grands ouverts.
Alice la suivit, et les deux jeunes filles remarquèrent une chose sur les colonnes.
Un message.
-Je sais pas lire, ça veut dire quoi ? demanda la petite fille, terrorisée.
La jeune femme s'avança vers la colonne. Elle dicta le message :
-ILS...ARRIVENT...

1


 Il faut se connecter pour pouvoir poster un message

Pseudo : Mot de passe :   


2010-2016©Ecrits Libres - Toute reproduction, même partielle est interdite.

Création du site


Nicolas SORANZO