avez-vous eu un problème pour dire à votre famille que vous écriviez ?

Vous êtes ici : forum / Discussion générale / avez-vous eu un problème pour dire à votre famille que vous écriviez ?
1
Posté par : sorrow, le 23-12-2013 

J'ai lu sans le vouloir une conversation à ce sujet sur le tchat il y a quelque temps. L'un des deux intéressés disait quelque chose comme "qu'il n'avait dit à sa famille qu'il écrivait seulement bien après avoir commencé" car il éprouvait un léger gêne et avait peur de la réaction de sa famille.

Pour ma part je n'ai eu aucun problème pour leur annoncer ma passion, c'est venu tout à fait naturellement et je n'y voyait aucun inconvénient ni aucune gène jusqu'à il y a peu...

Un collègue à mon père est passé chez moi et nous avons eu une conversation mon père lui et moi. Par de multiples chemins nous en sommes venus à parler du thème de l'écriture. J'ai donc dit de manière totalement anodine que j'écrivais moi-même des fictions et mon père a laissé sous entendre une remarque peu "sympathique", "moqueuse" à cet égard. Son collègue l'a d'ailleurs soutenu dans cette "moquerie". Pour ma part je me suis contentée de protester un peu avant de me taire. Les mots que j'avais lu sur le forum me sont revenus en mémoire et je me suis demandée si je ne m'étais pas trompée.

Ecrire est-il si risible ? Si insensé ? Ai-je eu tord de parler de cette passion à mon entourage aussi naturellement ?

Je me pose ces questions depuis plusieurs jours et je n'y trouve pas de réponse valable...Il n'en existe probablement pas mais dans ce cas là j'aimerais connaître votre avis et votre expérience. Peut être pourrais-je me forger une véritable opinion alors ?

Merci de votre aide par avance.

Posté par : Rom, le 23-12-2013 

Alors alors ! C'est peut-être moi que tu as lu disant cela. Ou peut-être une conversation entre Cedric et moi. Je n'en sais rien. En tout cas, à l'heure actuelle, personne ne sait que j'écris ni dans ma famille, ni dans mes amis. Ou alors ils ne m'en ont pas parlé.

Après tout dépend. Si tu veux, je pense ne pas avoir beaucoup confiance en moi, j'ai tendance à me sous estimer ... Du coup ca n'aide pas. En plus, disons que la pratique de l'écriture n'est pas forcément très répandu. Je ne connais personne qui écrit en loisirs (hormis ceux que j'ai rencontré via ces forums). Et puis, les gens ont vite tendance à faire le rapprochement aimer écrire = vouloir devenir écrivain. Et là, du coup, chacun y va de son "non mais il rêve celui là!" "Redescend sur Terre !".
D'où le fait que je n'ai aucune envie déjà de le dire.

Ensuite, pour moi, mon roman, mes écrits, c'est quelque chose de secret. Et au fil des années c'est devenu intime du coup un peu. Enfin c'est mon jardin à moi. Que personne ne connait. Et le dire à ma famille, ce serait du coup devoir répondre à des questions du type "Qu'est-ce que tu écris ?" "Ca raconte quoi ton histoire ?" et je n'ai absolument aucune envie d'y répondre. C'est quelque chose qui me tient à coeur et que je préfère largement garder pour moi même (sauf s'il y a publication).

En plus, je me dis que peut-être qu'ils trouveront ca nul, minable, mal écrit, niais, etc. Et donc qu'il faudrait remettre en question une des choses qui me tient le plus à coeur...

D'où le fait que je ne souhaite rien dire.

Mais, même si tout cela est dû à mon caractère et ma personnalité je pense, écrire n'est en aucun cas risible. C'est une passion comme une autre, mais comme cette passion fait très "intello" voire "geek" (malheur à toi si tu écris du fantastique!!!) et qu'elle est peu commune, et bien les réactions peuvent être aléatoires... Ca peut aller des grands encouragements ... aux huées.

Je pense donc que c'est quelque chose que l'on dit si on le souhaite mais que cela dépend de chacun. Et qu'il ne faut pas forcément s'attendre à de grands "hourra" quand les proches apprennent la chose.

Posté par : sorrow, le 23-12-2013 

Oui c'était probablement cette conversation là, ou du moins il me semble.

Tu n'as pas confiance en toi ? Ca s'apprend ! Je te jure que tout le monde a une confiance en soi, après elle peut être limitée bien sûr, c'était mon cas il y a quelques temps, et puis j'ai eu le bonheur de rencontrer des Amis en qui je peux avoir confiance et sur qui je peux compter. C'est eux/elles qui m'ont aidé incroyablement même s'ils ne s'en sont sans doute pas rendu compte. Si je peux faire de même pour toi alors je donnerais tout ce que je peux pour t'aider ! Je suis persuadée que cette étincelle de force se trouve quelque part dans ton cœur, et même si tu ne l'a as encore découverte, cela ne veut pas dire qu'elle n'existe pas !

Ensuite je peux t'assurer que bien que j'ai dit à mes parents que j'écrivait, je ne leur ai JAMAIS dit sur quoi, de quoi parlait mon histoire et je ne leur dirait jamais ! Excepté s'il y a publication bien sûr mais j'en doute ^^'
C'est mon jardin secret à moi aussi, je fais lire mes écrits à quelques unes de mes Amies de confiance mais je n'ai jamais montré mon travail à personne. Cela viens aussi du fait que je mets en quelque sorte une part de "moi" dans chacun de mes texte et je ne veux pas que tout le monde puisse me connaître à sa guise, c'est peut-être aussi une des raisons de ta réserve. Dans tous les cas, ce n'est pas parce que tu avoues à ton entourage que tu écris que ça veut dire que tu dois tout leurs dire !

C'est à TOI et seulement à TOI de dire et de choisir de croire si ton ouvrage est "nul", "minable" ou autre, je ne laisserais JAMAIS quiconque dire ça de mes écrits et si MOI je les trouve très bin alors je ne croirait JAMAIS ces inepties ! Même si tu n'es pas du même avis tu devrais faire de même. Personne d'autre que TOI n'a le droit de choisir de ridiculiser tes écrits si tu les trouve très bien comme ils sont ! Si tu les as écrit comme ça, c'est qu'il sont très bien. Bien sûr les avis sont très bien aussi mais tu peux choisir de les ignorer comme de les prendre en compte, c'est une décision qui t'appartiens à TOI et TOI seul.

J'espère que je pourrais t'aider à prendre confiance en toi, ça a une importance primordiale pour l'avenir alors si tu as besoin de soutien, je suis là !

Posté par : Rom, le 23-12-2013 

Je répondrai juste à ton dernier paragraphe (les deux autres n'attendent pas vraiment de réponse).

Le problème de ton paragraphe c'est que tu dois probablement écrire pour toi quand moi j'écris pour les autres. Enfin, c'est comme ça que je l’interprète en tout cas. J'aime écrire, c'est agréable c'est chouette. Mais mon but c'est de transporter un lecteur, de le faire rêver un peu... Et dans ce cas, il faut nécessairement que les avis extérieurs soient positifs. Donc ma décision est d'ores et déjà de les prendre en compte. En plus, ca ne fera que m'améliorer !

Posté par : HalfPrince, le 23-12-2013 

V'la Ralf qui débarque pour donner son avis ! ^^ (ohh, non encore luiii...TT^TT)

Pour ma part, la plupart de mes amis savent que j'écris. Pour la simple raison que je suis le seul a pousser un cri de joie viking en cours quand ma prof de Français propose une rédaction (même si elle me déteste XD). D'ailleurs, ça ne leur pose pas de problème et on ne m'a jamais traité de geek ou d'intello ( a part en 6eme peut-être...Dure époque *soupir, soupir*). D'ailleurs, une grande partie de mes amis proche aime beaucoup écrire (l'exemple d'Ellana est une preuve largement suffisante.). En fait, contrairement à ce qu'on peut croire, j'ai l'impression qu'un grand nombre de jeunes continuent à lire et à écrire.

Pour ce qui est de ma famille, ma mère sait que j'écris depuis que je suis tout petit et j'avais l'habitude de lui lire mes écrits (pitoyables, quand j'y repense TT^TT). Ces temps-ci je ne préfère pas trop lui en parler parce que :
1. J'ai l'impression qu'elle n'en a rien à faire : -R: et ensuite eh ben le personnage il va... -M: Alexandre, passe-moi le sel, tu veux. ( entre en dépression).
2. Ca finit toujours par se terminer comme ça : -R: et alors il escalade la falaise et... -M: Alexandre, tu devrais t'occuper de tes études au lieu d'inventer des histoires a la noix..BLABLABLA (entre en dépression).

Donc...Je ne lui en parle plus vraiment. Pourtant j'ai l'habitude de partager mes écrits avec mes amis que ce soit pour la correction ou pour leur avis. Et je pense que c'est une bonne chose. Garder ses écrits pour soit en craignant les critiques et l'avis des autres ne peut pas faire avancer le récit ( N'EST-CE PAS ROM ??!! niark, niark, niark...).

Enfin bref, voila, c'était la minute Ralf ! A bientôt ^-^/(pfiou, c'est pas trop tôt ! TT^TT)

Posté par : Cedy, le 24-12-2013 

Alors, par où commencer ? Par le commencement, peut-être.

Au début, lorsque je débutais à écrire, j'étais comme Rom. Je restais très mystérieux, je me cachais et j'avais un peu honte de le dévoiler à mon entourage.

Mais, au fur et à mesure du temps, j'ai décidé de crever cet abcès et j'ai tout dévoiler (à mes parents et mon frère).
Ils m'ont grave soutenu, ils étaient fiers de moi. Ils m'ont dit : "Si t'aimes ce que tu fais et écris, c'est le principal. Tu as beaucoup beaucoup d'imagination et tu feras de bons textes".

Du coup, ça a fait du bouche à oreille autour de ma grande famille et maintenant, tout le monde est au courant que j'écris. Mais, ça ne m'a pas dérangé du tout.

Je savais au fond de moi que mes textes n'étaient pas aboutis. Donc, j'ai cherché quelques sites d'écriture avec mon ami Google.
Et, je suis tombé sur celui-ci. (vous connaissez la suite)

Après, je garde mon côté très mystérieux car je n'ai pas dévoilé le projet sur lequel je bosse. Il n'y a que Vous qui le sait :)

Posté par : citizen, le 25-12-2013 

Ha ba c'est pareil pour moi, un jour ma famille a découvert que j'écrivais totalement par hasard et ils m'ont soutenu, par contre j'ai refusé de leurs faire lire quoi que ce soit et ils l'ont tout à fait compris.

Bizarrement je me souvient d'un de mes profs de français que j'avais adoré, il poussait ses élèves à écrire, quoi que ce soit, ça avait pas d'importance.
Il avait posé la question si des gens écrivaient dans la classe et personne n'a levé la main, mais ce n'est que quelques minutes plus tard qu'il nous a juré être sur qu'il y avait plusieurs personne qui avait tenté l'expérience et puisque c'était mon cas, il y avait surement d'autre personne qui écrivait.

Beaucoup plus de personne écrive pour se libérer mais peu l'avoue et c'est normal, c'est un peu notre jardin secret avec nos créations.

Posté par : Linou, le 04-01-2014 

Moi j'ai commencé à écrire un roman vers dix ans... et bien que ce roman ait été bourré de fautes d’orthographes, qu'il soit plagié de harry potter, et que les personnages soient des gros clichés, tous les gens qui l'ont lu mon encouragés, m'ont dit qu'ils appréciaient mon texte. Alors j'étais super fière, j'étais persuadée que j'écrivais génialement bien, et j'ai persévéré.
En tous cas, on ne s'est jamais moqué de mes écrits...
Je pense qu'écrire est une passion comme une autre, et que se moquer de quelqu'un qui écrit est un peu idiot.

Posté par : lennajames04, le 04-01-2014 

pour ma part, j'en suis à l’écriture de on deuxième chapitre, je l'ai dit à une fille sur facebook avec qui je parle bien, elle est devenu accro de mes écrits lol. Mon copain le sait mais ne l'a pas encore lu. je ne l'ai toujours pas dit à ma famille, il se fouterait de moi.

1


 Il faut se connecter pour pouvoir poster un message

Pseudo : Mot de passe :   


2010-2016©Ecrits Libres - Toute reproduction, même partielle est interdite.

Création du site


Nicolas SORANZO