Que trouvez vous le plus difficile à faire quand vous écrivez ?

Vous êtes ici : forum / Critiques et améliorations de vos livres / Que trouvez vous le plus difficile à faire quand vous écrivez ?
1
Posté par : Nasou, le 30-08-2013 

Que trouvez vous le plus difficile à faire quand vous écrivez ?

Que ce soit l'inspiration, la mise en forme du texte ou les dialogues, dites nous ce quoi vous pose problème et comme faites-vous pour y remédier?

Posté par : Sericle, le 30-08-2013 

La motivation. Elle n'est pas toujours là, alors qu'il est nécessaire pour un écrivain d'écrire au moins quinze minutes tous les jours. Et je déroge malheureusement à cette règle. Je n'ai pas de remède miracle, désolé !

Posté par : Nasou, le 30-08-2013 

Ah oui c'est vrai je connais ça. Chaque fois que j'ai envie d'écrire j'efface tout. C'est vrai qu'il n'y a pas vraiment de recette miracle! :-/

Posté par : Sericle, le 30-08-2013 

En fait, je n'efface rien; c'est juste la motivation pure.

Posté par : Nasou, le 30-08-2013 

?

Posté par : Sericle, le 30-08-2013 

Je veux dire que mon problème, c'est seulement la motivation. Quand je l'ai, tout va bien, je n'efface jamais rien par contre. Si j'ai besoin de corriger, je corrige, c'est tout.

Posté par : Ellana, le 31-08-2013 

Moi, l'inspiration, trouver un truc qui tienne la route. Qui puisse mener à une histoire.
J'ai plein de bouts de textes, sans queue ni tête qui n'aboutisssent jamais à rien :(
Ca, il faut etre a plusieurs pour trouver les péripéties etc.
Avec Cléo et MissSmiley, on a réussi le pari en une semaine et on a ecrit luna! Alors qu'au début on ne trouvait rien. Il faut commencer par une petite étincelle, une idée folle et la développer en discuttant avec ses amis. Je vous le promets, ça marche! On délire on rigole, et finalement on le tient le scénario ^^
Seule, j'y arrive jamais, j'ai beau essayer... :(
Si on pouvait me donner une sorte de trame, je pourrais broder dessus, et faire un bon truc... C'est pour ça que j'adore améliorer mes rédacs ou des textes.
Pour le reste zéro souci, j'aime décrire, faire vivre les personnages, les mettre dans le feu de l'action..
Ecrire, quoi ^^

Posté par : Toctoa, le 31-08-2013 

Les dialogues entre personnage. Je créé des romans depuis que j'ai 8 ans et j'ai toujours eut de la misère avec les dialogues entre personnages. Il faut choisir ce qu'on veut. Exemple :

-Salut! s'écria Joseph

Ou encore :

Joseph : Salut!

Et il y a d'autres formes de dialogue qu'on peut choisir. C'est pour ça que j'ai de la misère, je ne sais jamais quel est le mieux, quel est celui qui cause moins de problèmes, quel est celui qui ne va pas nous fatiguer, quel est celui qui ne va pas nous mélanger, etc... Normalement je choisis l'exemple 2. Mais il faut en parler avec d'autres car d'autres peut nous aider à savoir quel est le mieux mais aussi quel qui va le plus bien avec l'histoire de notre livre.

On ne peut savoir si un tel dialogue ramène à plus de succès, c'est la même chose, mais il y en a qui nous épuise, qui nous mélange, etc... Alors moins de succès pour ceux là car nous feront une histoire plus courte que prévu ou l'histoire va être mélangée. Beaucoup d'écrivains/auteurs n'y pense pas.

Posté par : Nasou, le 31-08-2013 

Ah oui les dialogues je n'y arrive pas non plus c'est trop dur!

Posté par : Ellana, le 31-08-2013 

-J'aime bien les dialogues et y introduire des petites descriptions...
exemple pour réussir un dialogue: (surtout pas le genre "bob: oui" ça c'est pour le théâtre)-
Elle planta ses yeux verts emeraude dans les siens avant de continuer, d'un ton qu'elle aurait voulu plus covainquant:
-Il ne faut perdre espoir. Nos hommes se sont battus toute la nuit pour protéger leur cité. Notre cité. nous devons continuer.
*dans un dialogue, decrire le ton du personnage pour nous informer sur ce qu'il ressent.*
Il poussa un soupir à fendre le coeur.
-Ma fille... qu'en reste-t-il? que reste-t-il de nos légions, qui étaient notre seule défense?
Te rends-tu compte de tes paroles? s'emporta-t-il.
Il ne nous en reste qu'une poignée, tandis que les rangs ennemis ne cessent d'accroître! Nous devons abandonner.
sa phrase se finit en un sanglot silencieux...
*user de la ponctuation et vb de parole*
Déjà Eslin ne l'écoutait plus. Lui pas contre, entendait son cri de rage vibrant dans les couloirs impéraux.

Posté par : Cedy, le 01-09-2013 

Où j'ai vraiment du mal, c'est trouver l'inspiration. Non, je blague. Elle est avec moi depuis toujours.
Sans blaguer maintenant.
J'ai dû mal à vraiment décrire mes personnages et mes lieux. Je ne sais pas si je dois décrire en 20 lignes ou écrire les éléments importants.
Sinon, les dialogues manquent aussi un peu de "maturité" mais je compte bien changer cela.
Mes points forts : trouver l'inspiration-motivation, détaillé les scènes d'actions.

Posté par : Linou, le 01-09-2013 

Personnellement le plus dur dans l'écriture: la patience. Oui, je le répète, c'est la patience. Car pour réussir à venir à bout de son roman, il faut être trèèèèès patient. La motivation, c'est bien, mais si on n'a pas tous les éléments du roman en tête, on fini toujours par bloquer, ou par manquer d'action, ce qui fait que certains passages deviennent ennuyeux, ou moins accrocheur pour le lecteur. Donc, moi, je pense que le plus dur dans l'écriture, c'est de devoir attendre longtemps, (plusieurs mois) le temps que mes personnages vivent vraiment dans mon esprit, que mon intrigue soit tracée, (en partie) c'est-à-dire avoir un plan, avoir des lieux, avoir un film à raconter, (par film je dis que je vois les images.)Enfin, lorsque je commence à écrire, ma patience est récompensée! Je ne bloque pas et j'arrive à enchaîner des dizaines et des dizaines de pages, qui vont former des centaines de pages, découpées en chapitres. Après, si on veut être édité, (car je préfère penser à l'édition une fois la dernière ligne écrite), il faut être encore plus patient! Relecture, corrections, réécriture, puis envois aux maisons d'éditions... refus, refus, refus... mauvais contrats... (je n'ai pas vécu l'expérience mais je sais que c'est bien compliqué). Donc je le répète le plus dur dans l'écriture? la patience. Une fois qu'on en est armé, alors on peut se lancer, et alors on peut être fier de soi. Enfin cela s'applique pour moi, peut-être pour d'autres.
Donc motivation, persévérance, et surtout... surtout...
Patience.

Posté par : Sericle, le 01-09-2013 

A l'échelle d'années, pas de mois :).

Posté par : Linou, le 01-09-2013 

En effet, ça peut prendre plusieurs années :)

Posté par : Sericle, le 01-09-2013 

C'est mon cas par exemple, comme tous les auteurs de romans-fleuves :).

Posté par : MiluxKazuchi, le 03-09-2013 

Moi, l'inspiration...J'ai à chaque fois plein d'idées qui se bousculent dans ma têt, sans pouvoir les retranscrire sur papier. Alors j'attends et j'écris mots par mots. Le plus lentement possible.

Posté par : Lalou, le 31-10-2013 

Moi c'est écrire des livres, des fois, j'ai tellement d'inspiration que les idées se bousculent et je n'arrive pas à écrire le début, je déteste écrire le début d'un livre c'est toujours dur de trouvez les bon mots, les bonnes phrases, par quoi commencer...

Posté par : Nasou, le 01-11-2013 

Oui c'est vrai le début est toujours dur a écrire! :(

Posté par : sorrow, le 23-12-2013 

Haha, moi c'est l'inverse ! Une fois que j'ai mon début, qui peut prendre d'une trentaine de pages à seulement dix hein, j'ai un mal fou à trouver des choses à faire faire à mes personnages. Je trouve bien des choses (heureusement d'ailleurs !) mais j'ai quand même du mal à bien les assembler pour que l'histoire ait un sens... L'autre sérieux problème c'est qu'une fois que j'ai l'intrigue de là où j'en suis dans l'histoire jusqu'à dans très, très longtemps, je déprime devant mes pages parce que l'histoire a d'un coup moins de piquant...
Enfin je m'en suis bien sortie jusqu'ici !

Ah oui, tiens, un autre problème : J'ai un ENOOOOOORME souci de concentration quand j'écris... Autant quand je suis en cours je suis vraiment concentrée, autant quand je suis devant mon ordinateur ou une feuille à bosser sur mes fictions, j'ai un mal fou à rester rivée sur l'histoire. Surtout si quelque chose qui fait du bruit ou de la lumière en mouvement, comme la tv par exemple, se trouve près de moi... C'est un sérieux gêne ^^'

Posté par : Ellana, le 29-12-2013 

Pareil!! Faudrait menfermer dans une salle avec rien dautre, comme le faisait Victor Hugo. Et encore, je serais surement distraite par autre chose!!

1


 Il faut se connecter pour pouvoir poster un message

Pseudo : Mot de passe :   


2010-2016©Ecrits Libres - Toute reproduction, même partielle est interdite.

Création du site


Nicolas SORANZO