Il était une fois Tristia

Vous êtes ici : forum / Présentation des auteurs / Il était une fois Tristia
1
Posté par : Tristia, le 21-02-2016 

Bien le bonsoir à tous...

« Il était une fois Tristia »... car c'est, en ce moment -et depuis trois ou 4 ans déjà- que j'ai commencé à écrire son histoire.

Tristia, en effet, peuple mes pensées, bouscule mes rêves ou entretient mes insomnie mais, à chaque fois que je me dis "cette fois je tiens le bon bout", ce personnage trouve encore moyen d'être plus complexe, plus insaisissable. Un peu comme une anguille qui me file entre les doigts.

En fait, Tristia m’obsède, tout en me mettant le nez devant des carences que je ne me connaissais même pas.

Jusqu’à présent, dans ma façon d’écrire, je ne me souciais guère des descriptions physiques et sensorielles… Mais il a fallu que Tristia n’appartienne pas à ce monde, qu’elle tende à glisser vers divers univers fantastiques, à des époques très différentes… pour se poser (le temps d’un tome encore à écrire) sur notre bonne vieille terre dans l’antique Babylone dont je ne sais pratiquement rien.

Il me faut donc apprendre à faire des recherches, à m’organiser, à structurer, à faire des fiches et des plans… ce qui, pour une personne aussi désorganisée que moi, se révèle être une gageure de taille… Mais n’ais-je pas eu raison d’une orthographe désastreuse tout en adoptant, comme livres de chevet, un dictionnaire et un calepin pendant des années avant, bien sûr que le Word ne prenne la relève?

Cette bataille gagnée me suggère donc qu’avec autant de bonne volonté, je pourrais aussi dépasser ces obstacles que Tristia a disséminés tout au long de ma route d’écrivaine.

Hélas, comme si ça ne suffisait pas la dame fréquente des personnages peu communs, glissant sur la pente de l’horreur en côtoyant Lycans et vampires tout en ayant hérité d’une capacité toute « startrekienne » de se jouer de l’espace temps…

En bref, tout en me relisant, je me dis que je dois tout réapprendre et, plus particulièrement, l’art de la description. C’est ainsi que je suis atterrie sur ce forum : en cherchant des méthodes pour bien réussir la présentation d’un personnage…

Je me suis donc arrêtée et me voilà en train de vous narrer mon plus beau rêve et mon plus grand cauchemar… car Tristia est à la fois l’un… et l’autre.

Qu’ajouter de plus ? Je pense que si l’écriture est en partie innée, elle se doit d’évoluer, de se parfaire. Mais je crois aussi que cela doit passer à travers le partage car, même si on est seul/e face à sa création si on ne côtoie personne qui partage une passion aussi exigeante que l’écriture, il est bon de se tourner vers d’autres passionnés.

Il me reste cependant à tout découvrir de ce forum et de ses habitants virtuels et, même s’il m’est souvent arrivé d’être déçue (ou blessée) sur certains autres forums nettement moins conviviaux qu’il n’y paraissait, j’ai malgré tout envie d’y croire…

En attendant je suis là et je vous remercie pour l’attention que vous avez accordée à ce premier post

Posté par : Nhelim, le 21-02-2016 

Bien le bonsoir Tristia, je te souhaite la bienvenue sur ce site !

C'est un projet très prenant que tu entreprends à ce que je voie essentiellement construit autour d'un personnage fort, est-ce que tu as déjà une idée précise de l'histoire où c'est vraiment elle le point névralgique ?

J'espère que tu te plairas ici, c'est une petite communauté mais l'ambiance est très sympathique, en tout cas quand il y a du monde ^^ je t'invite à passer sur le chat un de ces quatre pour discuter et nous rencontrer plus directement. N'hésite pas si t'as des questions.

Posté par : lolocture, le 21-02-2016 

Hello Tristia!

J'aime beaucoup la tournure que prends ta description car pour moi, c'est pareil, mes livres et mes personnages occupent mes pensées nuit et jour, je me creuse la tête tout le temps je rencontre plein d'obstacles... Ma vie se construit autour de mon livre et non l'inverse.

J'espère que tu te plairas ici^^

Posté par : Tristia, le 21-02-2016 

Bonsoir Nhelim et merci pour ton accueil

Un bien grand projet en effet, basé sur trois personnages récurrents (Nemrod, Lisbeth et Tristia) mais qui, tout en racontant une histoire d'amour éternelle, (celle de Lisbeth (la reine vampire) et de Tristia (le général des armées peut être en partie humaine) raconte aussi une histoire de fidélité tout aussi éternelle (celle de Nemrod le Lycan, conseiller du couple royal)

S'il ne s'agissait que de ça, je gèrerais sans doute mon personnage... mais j'ignorais qu'au fil de sa création, je me retrouverais face à un être tellement complexe que mon histoire ne se résumerait pas à cet amour défiant le temps et la mort.

J'ai donc vite compris que j'allais raconter l'évolution, les mutations, les pouvoirs grandissants de cette créature dotée ainsi d'une étrange capacité à absorber les cultures, les valeurs, les techniques de guerre des peuplades qui, au fur et à mesure de ses renaissances, prendraient soin de l'enfant, l’élèveraient et souvent le défendraient au prix de leur vie... parfois de leur extinction.

C'est ainsi que je me suis rendue compte qu'il y a un "avant Lisbeth"... et qu'il y aura peut-être un après Lisbeth... si Tristia ne tombe pas en de mauvaises mains devenant ainsi une arme de destruction massive.

Voila pourquoi, même si les trais principaux du lycan et de la vampire suivent une histoire somme toute structurée sur près de 2500 ans, Tristia, elle, est très vite devenue ingérable car elle trouve ses racines bien plus loin dans le temps et /ou dans d'autres univers. En effet, chaque nouveau temps de vie est associé à une "métamorphose" au cours de laquelle ses pouvoirs capables de détruire des univers entiers, s’amplifient et se diversifient.

J'ai donc une idée très précise d’une partie de l'histoire dont un tome devrait se dérouler dans l'ancienne Babylone, un second durant la seconde guerre mondiale (où Tristia n'est pas sensée apparaître) actuellement en cours d'écriture.

L’histoire comprend aussi un troisième volume qui se situe dans les années 60-65 (déjà écrit dans les grandes lignes) où l'on assiste à une des renaissances. On voit grandir Tristia dans un village de pêcheurs sur lequel plane une ombre de mystère ... et on découvre avec elle certaines de ses caractéristiques (pour elle ingérables). On apprend comment elle va dominer sa nature grâce à l'aide d'une société occulte dirigée par le brave Nemrod au service de sa reine : Lisbeth de Vampyrvil… Une reine qu’à cause d’un rituel interrompu et donc incomplet, elle sera totalement incapable de reconnaître… ce qui risque fort de compromettre la métamorphose et plonger le monde dans le chaos…

Et puis, entre ces trois tomes, il y a près de 2500 ans à combler... j'y travaille, j'y travaille !

Bonsoir à toi aussi lolocture et merci également pour ton acceuil

Et oui, je connais ces moments où la vie se construit autour d'un écrit et... si par hasard quelque chose bloque, accroche où déconnecte, en perdant le contact avec le livre (période de non-créativité) c'est tout à coup le vide intégral.

Un grand poète italien (Ungaretti si mes souvenirs sont exacts) écrivait "un seul être vous manque et tout est dépeuplé... et j'avoue que je préfère de loin être hantée par mon histoire qu'en ressentir le manque, le vide, l'absence... et plus cette période s’allonge, plus le vide devient douloureux. Peut-être as-tu déjà ressenti cela aussi.

Ceci dit, je me réjouis vraiment d’être parmi vous.

1


 Il faut se connecter pour pouvoir poster un message

Pseudo : Mot de passe :   


2010-2016©Ecrits Libres - Toute reproduction, même partielle est interdite.

Création du site


Nicolas SORANZO