la force et la puissance de l'écriture dans la societé

Vous êtes ici : forum / Présentation de vos livres / la force et la puissance de l'écriture dans la societé
1
Posté par : ricky100, le 14-04-2015 

Bonjour ou bonsoir à toutes et à tous, je souhaiterai avoir dans la mesure du possible vos différents avis concernant l’impact de l’écriture sur notre société contemporaine en général. Sa puissance et son apport.
A travers toutes les époques, des grands écrivains, philosophes et poètes ont tenté tant bien que mal d’apporter des résolutions par leur clairvoyance. La question pertinente est la suivante : Ont-ils vraiment réussi à changer le cours des choses ?
Le débat est ouvert. Mes cordiales salutations.

Posté par : Sericle, le 14-04-2015 

Bonsoir Ricky !

Déjà, pour la petite correction (je suis tatillon ^^), en bon français, on écrit et on dit "de grands écrivains, philosophes et poètes". Mais je ne t'en veux pas, on entend cette erreur partout, aux infos, dans la rue... hélas !

On peut résumer les métiers cités comme faisant partie d'une classe intellectuelle, une classe pensante à laquelle viennent certainement se greffer d'autres types de métiers ou de vocations. Pour répondre à ta question, je ne crois absolument pas qu'un "vrai" penseur puisse faire changer le cours des choses ; au mieux, il l'influence, et encore. Je pense à la Révolution Française de 1789 (l'exemple obligé, j'ai envie de dire !) : les penseurs des Lumières émettaient certaines idées (qui ont permis par ailleurs "l'instauration" de despotismes dits éclairés, dans certaines cours d'Europe) ; ces idéaux, je considère qu'ils ont été empruntés lors de la révolution nationale la plus connue et qu'ils ont été bafoués ensuite (la classe bourgeoise ayant surtout pris la place des anciens maîtres, au fond).

De même avec les révolutions russes au début du siècle dernier, il me semble, rien qu'avec les théories des économistes ou d'autres penseurs (Marx et autres, mais c'est pas mon rayon), la naissance du communisme et d'autres mouvements devenus politiques. Tout ça pour dire que selon moi, les idéaux véritables "meurent" avec leurs penseurs, et que ces mêmes idéaux, repris par des successeurs, sont travestis, altérés, voire dérivent... la plupart du temps en tout cas.

Dans le fond, je ne suis pas certain que les penseurs disposent d'un rôle de plus en plus influent sur la société... enfin, j'ai quelques doutes sur ma pensée... alors bon, j'attends que d'autres se manifestent pour dire ce qu'ils en pensent de tout ça :).

Posté par : dumond, le 16-04-2015 

Alors là, je suis complètement larguée ! J'ai beau avoir bac+2, cette haute philosophie me laisse pantoise.
Certains auteurs ont fait de la prison pour défendre leurs idées. Zola et son fameux "J'accuse" a eu le courage de s'exprimer.
De nos jours, je dirais que la littérature "tête de gondole" n'apporte plus grand chose. Les Musso, Lévy encensés par la critique me laissent de marbre. Que nous apportent-ils ? Heureusement, ils existent encore de très bons auteurs souvent relégués aux oubliettes.
Avez-vous lu Steinbeck, mon auteur préféré ? Là au moins lorsque vous refermez le livre vous vous sentez en communion avec lui tant ses réflexions sont profondes et vous transportent bien au-delà de notre condition de "pauvres humains qui après nous vivrez". Relisez "les raisins de la colère" d'une actualité confondante,"A l'est d'Eden" qui à mon humble avis touche au divin.
L'écriture existe depuis la nuit des temps (veuillez m'excuser pour cette expression passe-partout)et je pense que le projet de ne plus l'enseigner à l'école est une aberration.
Ricky, désolée mais là, pour le coup, je pense être complètement hors sujet.
Et petit clin d'oeil, pardonnez-moi si vous trouvez des fautes d'orthographe ou de syntaxe dans ce commentaire.

Posté par : ricky100, le 17-04-2015 

Bonjour dumond, Vous avez parfaitement raison. La question est d'autant plus pertinente par son énoncée qui me semble un peu délicate, je m'explique: A travers les siecles on en a tellement entendu parler de grands écrivains, penseurs, philosophes, poètes; au fait, je faisais référence au siècle des lumières et ceux qui se sont succèdes par la suite en commençant par en citer quelques uns de nos brillants penseurs, je cite : Jean Jacques Rousseau, Montesquieu,Denis Diderot qui ont apporté par leur érudition des nouveaux changements au profit de la société dans divers domaines: justice, économique, sciences humaines et dans d'autres domaines. Mais certains sont restés tels quels, c'est à dire n'ont jamais connu la moindre reforme ni changement.Je souhaitais simplement avoir vos opinions quant à notre société contemporaine.Mes cordiales salutations.

1


 Il faut se connecter pour pouvoir poster un message

Pseudo : Mot de passe :   


2010-2016©Ecrits Libres - Toute reproduction, même partielle est interdite.

Création du site


Nicolas SORANZO